Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Le Grand rabbin sépharade appelle la Chine à reconnaître le judaïsme

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 14 Juin 2006, 13:54pm

Catégories : #Judaïsme

rav_amar_s.jpgLe rabbin Shlomo Amar, originaire du Maroc, est le premier Grand rabbin israélien à se rendre en visite dans la  République populaire de Chine.

Il a remercié Shanghai d'avoir hébergé environ 30.000 réfugiés juifs dans les années 30 et 40 et l'a félicité de l'absence d'anti-sémitisme dans l'histoire de la Chine.          

Il a également annoncé qu’il demanderait au gouvernement de permettre à la synagogue Ohel Rachel de Shanghai de reprendre ses fonctions originelles, alors qu’elle sert actuellement de bâtiment gouvernemental. «C'est un centre de culte très important pour la communauté juive locale, qui serait utile pour unir les Juifs,» a expliqué le rabbin Amar à des journalistes.   

«Forte de l'expérience de ces dernières années, la communauté locale est prête à jouir d’une croissance énorme dont chacun bénéficiera,» a affirmé le Grand rabbin, qui visitera également Pékin, où il rencontrera plusieurs leaders chinois.   

La république chinoise reconnaît et soutient officiellement le protestantisme, le catholicisme, l'islam, le daoisme et le bouddhisme – ce qui signifie que les citoyens chinois peuvent officiellement s'identifier comme fidèles de ces religions - mais pas le judaïsme, qui est principalement pratiqué par des Juifs originaires d’autres pays et vivant ou travaillant dans le pays.   

Le rabbin Amar n’a fait aucune mention publique de la visite du Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, à Shanghai cette semaine pour un sommet de sécurité. Rappelons qu’Ahmadinejad a émis des doutes quant à la véridicité de l'holocauste et a réclamé l'élimination d'Israël.   

Shanghai a accueilli 30.000 Juifs dans les années 30, alors que ces derniers fuyaient les politiques racistes de l'Allemagne nazie et de ses alliés. Presque tous les Juifs sont partis dans les années 40, après la défaite de l'Allemagne, la création de l'Etat d'Israël et la fondation de la République populaire de Chine, athée de son propre aveu.   

De la poignée de Juifs restés, on n’en connaît plus qu’une seule, Sara Imas, qui vit encore dans la ville. Elle a la double citoyenneté et est mariée à un Chinois. Le reste de la communauté juive de Shanghai se compose de ressortissants d’autres pays.  

Il existe également, dans la province centrale de Henan, une petite communauté de personnes qui se disent descendants de Juifs, arrivés en Chine il y a plus de 500 ans. Leur nombre est estimé aujourd'hui à quelques centaines.   

Le Grand rabbin Amar a indiqué qu'il espérait entretenir de meilleures relations avec la Chine, afin d'aider la communauté juive de Shanghai  et de partout ailleurs en Chine. «Je suis venu ici pour renforcer la communauté locale, pour faciliter sa croissance spirituelle et pour prier le gouvernement de permette la liberté de culte aux Juifs,» a expliqué le Grand rabbin sépharade.   

«Il est important de préciser que la tradition juive n’est pas prosélyte. Nous cherchons seulement à renforcer et à unir nos propres fidèles. C’est dans cette optique que j'espère leur parler», a affirmé le rabbin Shlomo Amar. 

Article écrit par Yael Ancri le lundi 12 juin 2006

Source : Arouts7

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents