Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Nouveaux remous au Grand Orient de France

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 19 Mai 2006, 22:50pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

L'Express publie aujourd'hui une interview de Hugues Leforestier. Ce franc-maçon dénonce dans un livre à paraître un certain nombre de pratiques qu'il estime criticable de la part de certains responsables du GODF.

Espérons que les déboires actuels du GODF ne réjaillissent pas sur l'ensemble de la Franc-Maçonnerie française....

Voici des extraits de l'article paru dans l'Express du 18/05/2006


Grand Orient
Des frères au Kärcher


propos recueillis par François Koch

Dans un livre choc, Hugues Leforestier dénonce les dérives affairistes et la léthargie de l'obédience. Rencontre avec un franc-maçon en colère

Pourquoi lancer un virulent cri d'alarme, au lieu de provoquer un débat discret au sein des loges du GO?

Parce que j'en ai vraiment ras le bol! J'ai essayé de m'exprimer en interne, mais je suis privé de parole. Ce que je pourrais dire affole, puisque je suis muselé, par des moyens illégaux. Il y a une douzaine d'années que, au sommet de l'obédience, un réseau de hiérarques de 200 frères à 80% parisiens contrôle tous les relais d'information, à travers un véritable centralisme bureaucratique. Depuis mon élection au conseil de l'ordre, j'ai été victime d'une demi-douzaine de lettres anonymes, largement diffusées, qui me font passer soit pour un trotskiste, soit pour un catholique intégriste! Les loges qui souhaitent m'entendre font l'objet de pressions et de menaces, ce qui en dissuade certaines. Cette façon d'agir, assez effrayante, me semble en partie proche d'un système mafieux.


 

Aux premières loges

Hugues Leforestier, 53 ans, est depuis 2004 l'un des 35 membres du conseil de l'ordre du Grand Orient de France, principale obédience maçonnique française, forte de 47 000 initiés. Cet ancien cadre bancaire a été, mais seulement cinq mois l'an dernier, grand secrétaire aux affaires intérieures et, pendant un an, président du conseil de surveillance de la Sogofim, filiale immobilière du GO. Dans le monde profane, il dirige une salle de spectacles humoristiques à Paris, le Caveau de la République. Son livre Frères à abattre. Main basse sur le Grand Orient de France (Nouveau Monde Editions) est en librairie à partir du 18 mai.

L'honnêteté de certains dirigeants du GO risque-t-elle d'être mise en question?

Probablement. Une chape de plomb est maintenue afin de cacher des dossiers brûlants, pour lesquels l'incompétence ne saurait être la seule explication. Bien que le GO fasse partie des associations les plus riches de France, il perd de l'argent depuis dix ans, en raison d'une gabegie toujours croissante. Je dérange en affirmant que la cotisation annuelle, de près de 400 euros, pourrait être réduite de 30% en trois ans. La sécurité du siège parisien était assurée par la société d'un frère pour plus de 600 000 euros par an. Après qu'on lui eut indiqué qu'il se situait 20% au-dessus du marché, il a aussitôt revu son tarif à la baisse de... 20%! En 2003, le GO a été autorisé par le convent à contracter un emprunt de 3 millions d'euros. Résultat: un crédit a été souscrit dans une succursale bancaire de Pithiviers [Loiret], mais seulement 1,2 million d'euros ont été versés, alors que les intérêts ont commencé à être payés sur 3 millions d'euros!


La justice a-t-elle été saisie?

Bien sûr. Une enquête est en cours depuis septembre 2005 sur un abus de bien social présumé commis par la Sogofim à la demande de son actionnaire, le GO. Son montant? 42 208 euros - le prix d'une étude qualifiée par beaucoup d' «indigente». L'auteur du rapport litigieux nous avait été présenté par un grand maître adjoint. Mais ce dernier nous avait caché qu'il avait été associé avec lui dans une société commerciale immobilière! Il y a aussi l'affaire d'Edimaf [Editions maçonniques de France], une autre filiale du GO où 1 329 000 euros ont disparu, au cours des quatre dernières années. Pourquoi l'expert-comptable refuse-t-il de nous donner accès aux livres de comptes? Pourquoi un local a-t-il été acheté 100 000 euros au-dessus de sa valeur? Concernant Edimaf, six conseillers de l'ordre viennent de déposer une plainte contre X avec constitution de partie civile pour abus de biens sociaux, présentation de comptes infidèle, certification d'informations mensongères, non-révélation de faits délictueux, faux et usage de faux, abus de confiance et vol.


 

Politiques en vue

Parmi les politiques célèbres membres du Grand Orient: Philippe Dechartre, ancien ministre du général de Gaulle et de Georges Pompidou, Francis Szpiner, avocat de Jacques Chirac, Marc Blondel, socialiste et ancien patron de Force ouvrière, François Rebsamen, n° 2 du PS et maire de Dijon (Côte-d'Or), Pierre Joxe, socialiste et membre du Conseil constitutionnel, Manuel Valls, maire PS d'Evry (Essonne), Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, Jean-Luc Mélenchon, sénateur PS de l'Essonne.

Pourquoi la «karchérisation» n'a-t-elle pas été faite au sein du GO?

Trop de frères hésitent à faire le ménage au nom d'une conception pervertie de la fraternité, faite pour cacher des cadavres sous le tapis. C'est qu'ils aiment tant assister à des manifestations d'amour fusionnel, à des embrassades généralisées, les liens de la famille de sang leur servant de modèle! Les frères se méfient aussi des ambitieux qui dissimulent leur soif de pouvoir sous l'armure flamboyante du preux chevalier blanc.


Ces faits que vous dénoncez ne sont-ils pas que le mauvais côté d'une obédience en bonne santé?

Non. Les pratiques que je viens d'évoquer sont en train de détruire la maçonnerie du Grand Orient. D'autant plus que ses hauts dignitaires se gargarisent de discours lénifiants, pompeux, où la langue de bois maçonnique le dispute au vide sidéral. Nous avons perdu cette voix forte, puissante, écoutée, voire redoutée par les plus conservateurs. Le moteur du GO est paralysé depuis un quart de siècle. Aucune contribution digne de ce nom n'a été faite depuis les lois sur la contraception, l'avortement ou la peine de mort. Récemment, nous avons raté plusieurs rendez-vous avec l'histoire de la République. Notamment à propos de la laïcité, où nous n'avons pas su faire entendre que seule la diversité des cultures a un avenir, alors que tout communautarisme est un enfermement.


 

250 millions d'euros

Au niveau national, le Grand Orient et sa filiale immobilière, Sogofim, fonctionnent avec un budget total annuel de 8 millions d'euros. Les temples représentent un patrimoine immobilier de 360 immeubles, d'une valeur estimée à 250 millions d'euros.

Vous paraissez très pessimiste pour le GO.

L'avenir du GO est entre les mains des frères. Soit il périclite, soit il est sauvé du naufrage par un sursaut. La franc-maçonnerie peut être sensationnelle, lorsqu'elle n'est pas asséchée intellectuellement et moralement. Nos prédécesseurs ont proposé un nombre incalculable de lois. A d'autres époques, la politique du pays se concevait en loge avant d'être proposée au grand jour et approuvée par le suffrage universel. Si 50 000 ou 100 000 frères et sœurs s'accordaient sur un projet, il y a fort à parier que la société civile l'approuverait aussi.


Lors du prochain convent, en septembre, souhaitez-vous devenir grand maître?

Si c'était le cas, je serais particulièrement peu habile. M'accusant de provoquer le scandale, me reconnaissant coupable de crime de lèse-majesté, la direction actuelle va probablement m'exclure du Grand Orient. Je demanderai alors à la justice profane de me réintégrer. Car je poursuivrai jusqu'au bout le mandat que m'ont confié mes frères, sans manœuvre, sans calcul, sans compromission.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents