Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Un tiers des autrichiens (ou presque...) sont d'extrême-droite...

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 29 Septembre 2008, 23:14pm

Catégories : #International

C'est ce que donne le résultat des élections anticipées de dimanche.

On savait depuis 1999, année où Jorg Haïder avait fait 26% des voix, que l'Autriche n'en avait pas fini avec ses vieux démons.

Nous savons depuis dimanche qu'ils sont toujours là et bien là.

Le Parti Socialiste autrichien(le SPÖ), avec 29,7 % des voix, perd 5,6 % de ses électeurs par rapport à 2006, mais reste la première force politique du pays.

Le grand perdant est l'autre membre de la coalition sortante, le parti conservateur (ÖVP) qui chute durement à 25,6 % des suffrages.

Ce qui a le plus surprit , même les observateurs les plus avisés, c'est l'ampleur du score réalisé par les deux partis d'extrême droite, qui dépassent - en totalisant leurs voix -avec 29 % le score historique des populistes menés par Jörg Haider en 1999. L'extrême doite est allée chercher son succès essentiellement chez les jeunes électeurs et dans les milieux populaires, selon les analystes.

Tout d'abord le FPÖ de Heinz-Christian Strache, digne représentant d'une extrême droite "pure et dure", et qui visait modestement 15 % des voix il y a quelques jours encore. Avec 18 % des suffrages dimanche, le FPÖ, a clairement dépassé son objectif.

L'autre grand vainqueur est le populiste Jörg Haider, gouverneur de Carinthie, qui effectue un retour spectaculaire sur le devant de la scène politique autrichienne. Avec 11% des voix c'est une véritable résurrection  pour celui dont le parti avait tout juste passé la barre des 4 % aux dernières législatives.

Par rapport à 2006, le SPÖ, arrivé premier dimanche avec 29,7% des suffrages, a perdu 170.000 voix au profit du FPÖ et 75.000 au profit du BZÖ, tandis que l'ÖVP (25,6%) a perdu 149.000 voix au profit du BZÖ et 86.000 pour le FPÖ, selon l'institut Sora.

Les Vert, avec 9,8 % des voix seulement, sont les autres grands perdants de ce scrutin. Finis les rêves de gouvernement... Tout est à reconstruire...

La nouvelle assemblée issue des urnes dimanche traduit ce glissement vers l'extrême droite de l'échiquier politique autrichien. Sur 183 députés au parlement, le FPÖ et le BZÖ totalisent ensemble 56 députés, deux de moins que les sociaux-démocrates mais six de plus que les conservateurs.

L'avenir parait pour le moins incertain... La coalition socialistes/conservateus désavouée par les électeur se reformera-t'elle. Faudra -'il trouver d'autres solutions ? Avec tout ou partie de l'extrême droite... L'avenir nous le dira....

L'Autriche depuis des années renoue avec ses vieux démons... Hyprocrise Waldheimienne... Coalition droite extrême-droite de 1999...

Mythe surtout de l'invasion allemande lors de l'Anschluss l
e 12 mars 1938. Lorsque l'armée nazie entre en Autriche, c'est en libératrice qu'elle est accueillie par une grande partie de la population... Dès le 13 mars 1938, l'Allemagne annexe la République autrichienne qui devient une province du Reich allemand. Le 10 avril, un référendum truqué est organisé pour avaliser l'annexion : 99% de la population approuve... L'Autriche ne redeviendra un état qu'en 1955 après l'occupation des armées alliées. 

La situation n'est certes pas comparable aujourd'hui.. Mais enfin, la peste brune semble bien ressurgir de façon importante en Autriche comme dans nombre de pays européens.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a raison d'exprimer aujourd'hui sa "profonde inquiétude" face à la montée des partis d'extrême droite à l'"antisémitisme avoué" lors des élections législatives autrichiennes.

"Ces partis professent un antisémitisme avoué, demandent l'autorisation des symboles nazis, nient la Shoah et adoptent une attitude ouvertement raciste envers les immigrés", écrit le Crif qui  "appelle les partis démocrates autrichiens à faire barrage à cette menace".

N'oublions pas que nous sommes à la veille d'une crise économique sans précédent dans le monde.... Espérons que les mêmes causes ne produirons pas les même effets à l'image de ceux que le monde a connu après la crise de 1929...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents