Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La communauté juive de France en émoi après le meurtre d'Ilan.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 21 Février 2006, 11:53am

Catégories : #Judaïsme

Dans un article de Libération Patrick Sabatier s'interroge : "Si Ilan Halimi n'avait pas été juif, aurait-il été assassiné ? Aurait-il été enlevé, séquestré, torturé, et sa famille sommée de verser rançon par les criminels qui s'en sont pris à lui ? " (...) "La vérité oblige à dire qu'à ce jour nous ne pouvons répondre avec certitude à cette question" (...) " La vérité oblige aussi à dire qu'on peut, hélas, craindre que l'horreur des sévices se soit en effet combinée à l'horreur de la haine antijuive. La décision de la juge d'instruction de retenir, contre les «barbares» arrêtés, la «préméditation en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée», indique que l'antisémitisme a pu être une des motivations du crime, même si l'argent en était l'objectif principal."

Il est certain que le meurtre atroce d'Ilan Halimi a créé un climat de peur dans la communauté juive de France. Peut-on, en France, en 2006 être sauvagement assassiné parceque juif ? Il semble bien que le fait qu'Ilan ait été juif a multiplié la rage de ses agresseurs à son égard.

Libération toujours rapporte dans un article intitulé "Vif émoi dans la communauté juive" des témoignages de juifs inquiets et révoltés."  Les auditeurs de Radio Shalom n'étaient pas en reste. «Tout le monde flippe», dit Bernard Abouaf, directeur de la rédaction de Radio Shalom. Avant d'ajouter : «95 % des gens à qui je parle disent : quand les ravisseurs ont su qu'Ilan était juif, ils se sont acharnés. Et ils ont fait preuve, comme l'a dit le procureur, de violence gratuite et spontanée. On lui a fait payer les caricatures de Mahomet et Abou Ghraib.» Pour autant, le journaliste nuançait : «J'attends de voir, j'aimerais bien savoir ce qui s'est dit dans les interrogatoires.» "  Il cite un politologue "Je suis très inquiet du climat qui règne à la base. Il y a un sentiment chez ces Juifs que la France ne les protège pas, que tout le monde est défaillant, que les choses ne sont pas dites et qu'un complot se trame. Un sentiment d'abandon par les institutions qui pousse à la radicalisation.»"

L'Union des Etudiants Juif de France qui suit de près l'affaire de la mort d'Ilan Halimi (voir le site) a publié un communiqué de presse : " Nous voulons que toute la lumière soit faite sur le meurtre d'Ilan Halimi pour déterminer la nature et les motivations de cet acte sans en masquer, s'il y avait lieu, le caractère antisémite condamne les actes de violence commis dimanche" soir à Paris lors d'une marche à la mémoire d'Ilan Halimi, ajoutant qu'elle "appelle au calme et exige que la lumière soit faite sur le meurtre d'Ilan Halimi. Il est impératif que les pouvoirs publics mettent tout en oeuvre pour arrêter les coupables de l'assassinat d'Ilan Halimi et déterminent la nature et les motivations de cet acte sans en masquer, s'il y avait lieu, le caractère antisémite.
Ce crime ne doit en aucun cas être le prétexte d'actes de vengeance et de violence à caractère raciste, tels qu'ils ont pu se déchaîner lors de la manifestation qui a eu lieu le dimanche 19 février à Paris. Cette manifestation ne répondait à aucun appel organisé. Ne nous laissons pas entraîner à une confrontation dégradante des communautés qui serait un danger pour la République
".(Paris, le 20 février 2006)"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents