Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Caricatures de Mahomet : week-end de protestation dans le monde arabe

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 5 Février 2006, 23:08pm

Catégories : #International

La vague d'indignation et d'événements violents s'accentuent dans l'ensemble du monde musulman.

Samedi les ambassades du Danemark et de la Norvège en Syrie ont été incendiées à Damas, lors de manifestations monstres reliées à l'affaire.
Des milliers de musulmans en colère ont lancé des pierres aux ambassades avant d'y mettre le feu. Les forces de l'ordre ont répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes.
Les autorités syriennes ont renforcé dimanhe la sécurité autour des chancelleries occidentales, les manifestants de la veille ayant également endommagé l'ambassade de Suède et tenté de prendre d'assaut la mission diplomatique française, défendue par un cordon de policiers anti-émeutes. La Norvège et le Danemark ont appelé leurs ressortissants à quitter immédiatement la Syrie.
Le ministère syrien des Affaires étrangères a dit "regretter les actes de violence qui ont occasionné des dégâts matériels dans des ambassades à Damas ". "Nous comprenons les sentiments de colère populaire devant les offenses qui ont visé le prophète, mais il est inadmissible que l'ordre et la loi soient violés dans le pays", a ajouté le ministère

En Irak, au sud de Bagdad, l'Ayatollah Ali al-Sistani a dénoncé ces caricatures et a appelé au boycott des produits des pays européens qui ont publié ces dessins.

Dimanche, une foule en colère a incendié l'Ambassade du Danemark à Beyrouth mais on a pu aussi déplorer des jets de pierres contre une église maronite; en effet des manifestants brandissant des drapeaux noirs et verts ont lapidé dimanche des églises et des commerces dans le quartier chrétien d'Achrafiyé, à Beyrouth.
Quelques milliers de personnes, répondant à l'appel d'un groupe inconnu baptisé "Mouvement national pour la défense du prophète Mahomet", ont également incendié des voitures de police et de pompiers dans ce quartier. Vingt-huit personnes ont été blessées.

Plusieurs manifestations ont  eu lieu en Europe, notamment à Londres, où quelque 400 personnes ont protesté devant l'ambassade du Danemark, appelant les pays européens à faire pression sur leurs médias pour empêcher la publication des dessins.
"La violence, en particulier l'incendie des représentations danoises à l'étranger, est absolument scandaleuse", a déclaré Jack Straw, chef de la diplomatie Britannique. "L'immense majorité des fidèles musulmans du Royaume Uni et d'ailleurs ont exercé leur droit de manifester contre ces dessins de façon totalement pacifique", a-t-il souligné.

Le président de l'Indonésie Susilo Bambang Yudhoyono , a fustigé la publication des caricatures mais appelé ses concitoyens au calme. a ajouté que son gouvernement avait accepté les excuses présentées par la direction du journal danois. Le premier ministre libanais, Fouad Siniora, a aussi appelé à l'apaisement.

De son côté, le président afghan, Hamid Karzaï, s'est dit dimanche « très offensé » par les caricatures du prophète Mahomet publiées par la presse européenne, mais a appelé les musulmans au calme, dans un entretien avec la chaîne américaine CNN. « Dieu nous demande de pardonner », a-t-il dit avant de leur demander de ne pas confondre un journal ou une agence, avec une nation.

Le secrétaire général de l'OCI (Organisation de la conférence islamique) Ekmeleddin Ihsanoglu, a "désapprouvé les regrettables et déplorables incidents". Il les a qualifiées "de réactions démesurées, qui dépassent les limites d'actes pacifiques et démocratiques" et "portent gravement atteinte à la véritable image de l'islam".

"Nous condamnons fermement ce qui s'est passé à Damas; c'est totalement inacceptable et nous allons soulever la question aux Nations unies parce qu'il s'agit d'une violation du droit international", a déclaré le Premier ministre Norvégien Jens Stoltenberg dans un entretien accordé à l'agence Reuters.

"Nous tenons le gouvernement syrien pour responsable de la sécurité du personnel diplomatique norvégien et allons demander réparation à la Syrie pour les dégâts occasionnés", a-t-il ajouté.
Enfin - et heureusement  (!) - l'Union européenne a fait savoir qu'elle n'avait pas à présenter d'excuses. « Nous n'avons pas le pouvoir de faire des excuses au nom de la presse. Ce serait violer le principe même de la liberté de la presse », a déclaré le commissaire européen à la Justice, Franco Frattini au quotidien italien La Repubblica. La présidence autrichienne de l'Union européenne a condamné cette "vague d'attaques", tout en appelant chacun à la "retenue".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents