Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Décoder les symboles", au sommaire de La Voix Protestante du mois de mars.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 4 Mars 2008, 14:25pm

Catégories : #Protestantisme

Le mensuel "La Voix Protestante", mensuel régional de l' Eglise Réformée de France,  propose ce mois ci le thème "Décoder les symboles".

Voici l'éditorial de son rédacteur en chef, Daniel Cassou :

VPmars2008.jpgLes symboles peuplent l’univers de toutes nos représentations. Depuis la nuit des temps, ils habitent notre imaginaire et notre réalité. S’ils participent ainsi à la perception de la réalité qu’ils désignent ou signifient, le symbole n’est cependant pas univoque, ni même universel, il est fortement lié à la culture. Sa fonction est de participer à l’élaboration du cosmos, un monde ordonné et intelligible en opposition au chaos primitif.

Pour autant, quels sont les symboles qui édifient le croyant et lui permettent de se reconnaître. Comment donner de la substance à une relation vivifiante avec Dieu ? La Bible renvoie à de nombreux symboles, par exemple durant l’Exode pour Israël : le buisson ardent, la pâque, le passage de la Mer rouge, le Sinaï, l’expérience du désert sont autant de symboles pour discerner la proximité de Dieu : Mais ils peuvent aussi déboucher sur l’incompréhension, le refus, l’égarement, s’ils ne s’enracinent dans une relation de confiance entre Dieu et les croyants. La foi comme réalité où Dieu et l’homme se rencontrent et se découvrent dans une confiance réciproque. 

La théologie protestante a dénoncé toute tentative qui place le symbole au même niveau que ce qu’il représente. En aucune manière, il ne peut se substituer à lui dans l’expression de la foi chrétienne. Dès la Réforme, Jean Calvin dénonce dans Le Traité des reliques (1543) par son inventaire, toutes les reliques représentant « une idolâtrie papiste » qui détourne les croyants de la foi. Tous ces fragments osseux de saints, gouttes de lait de la Vierge, clous et croix innombrables du Christ qui détournent la piété du croyant du regard de Dieu. 

Quels sont nos symboles ou nos reliques aujourd’hui ? Comment éviter les pièges de la sacralisation de la foi ? avec la Bible, la beauté de nos temples et leur décoration épurée, la croix huguenote, si elle se réduit à un bijou… Les symboles sont ambivalents : en fonction de l’usage que l’on en fait, il peuvent être l’expression d’une foi vivante ou le prétexte d’une tradition qui fait l’économie d’une catéchèse.
 
Le danger est, lorsque le symbole devient finalité dans la quête de religieux. Sa surinterprétation est un détournement et non un moyen pour relier ce qui est invisible à nos yeux.

Daniel Cassou


° A lire également  dans ce numéro de La voix protestante :

 
Symboles du fond des âges
 Le sacrifice du Christ
 Aller au tombeau
 Internet ou le degré zéro de la symbolique
 Voici Pâques !

° La Voix Protestante sur le site de l'Eglise Réformée en région parisienne :
http://www.erf-rp.org/

° Abonnez-vous au journal régional "La Voix Protestante" :
 
téléchargez directement un formulaire d'abonnement au format PDF .

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents