Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Nantes: La subvention pour la rénovation d'un local maçonnique fait débat au Conseil Municipal.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 8 Février 2008, 10:16am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Lyon, #Temple, #Subvention

Nantesconseilmunicipal.jpgLe Conseil Municipal de Nantes avait à se prononcer lors de sa séance du 1er février dernier, sur l'attribution d'une subvention de 400 000 euros destinées à la rénovation d'un bâtiment situé au 33, rue Jean Jaurès.

Sous l'intitulé «disposition diverses à caractère budgétaire et financier» (voir l'ordre du jour du Conseil), le point présente la demande de subvention sollicitée (en deux versements de 200 000 €) par l'Association fraternelle d'études sociales (Afes) pour l'immeuble du 33, rue Jean-Jaurès. 

Nantes-33-jean-Jaures.jpgIl s'agit, selon le rapport de présentation, de « requalifier et restructurer les espaces utilisés par l'Afes et de créer un espace culturel de rencontres, de conférences, d'expositions et de documentation ouvert au public et aux associations »

La subvention ne couvre qu'une partie des travaux, estimés à 1,3 M €.

L'immeuble du 33 rue Jean Jaurès est bien connu des maçons Nantais pour abriter le Temple dont se servent plusieurs obédiences (notamment le GODF et la GLDF) pour leurs réunions.

L'élue UMP Sophie Jozan (par ailleurs candidate aux prochaines élections municipales) mène la fronde. Elle précise tout d'abord qu'elle n'a « absolument rien contre les francs-maçons » (sic). 

Elle s'interroge néanmoins sur « le bien-fondé d'une subvention de 400 000 € pour rénover et agrandir un immeuble privé, alors que l'on accorde que 115 000 € pour deux crèches ».

L'Afes quand à elle précise que ce lieu est également ouvert au public nantais, pour des expositions ou des réunions publiques.

Certains maçons, dans un souci de discrétion, redoutaient que cette demande de subvention ne mette un peu trop la franc-maçonnerie en lumière sur la ville ainsi que la mainmise du "système municipal" sur la vie des obédiences. D'autres estimaient au contraire  qu'il est bon que la maçonnerie soit portée sur la place publique et soit ouverte sur la vie de la Cité.

Dans l'entourage de Jean-Marc Ayrault, le Maire de Nantes, on précisait que «la Ville ne vérifiera que l'usage des fonds et en aucun cas il n'y a un quelconque autre contrôle. Ce n'est pas pensable. On l'a fait pour toutes les communautés ».


Il faut dire aussi que Nantes n'est pas la première ville de France a avoir attribué une subvention pour la réabilitation de locaux maçonniques.

La subvention a été attribuée lors du Conseil Municipal du 1er février : l'ensemble de la majorité de gauche ainsi que l’élue CNI ont voté pour ; les deux élus du centre se sont abstenus (position courageusement centriste s'il en fut) ; les élus UMP ainsi que la représentante du MPF ont voté contre.

(Article rédigé en partie avec le concours d'un article écrit par Pierre Cabanas dans Presse-Océan avant le vote de la subvention.)

Commenter cet article

somni 31/05/2008 19:37

Le tribunal administratif de Montpellier, pour sa part, a annulé des délibération attribuant des subventions à des associations maçoniques : http://www.lagazettedescommunes.com/actualite/28551/justice_jurisprudence/languedoc_roussillon_tribunal_administratif_montpellier_annule_subventions_associations_franc_maconnes.htm

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents