Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Ehud Olmert, le nouveau Premier ministre par Intérim

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 6 Janvier 2006, 00:05am

Catégories : #Israël

Ehud Olmert est né en 1945 à Binyamina.
Juriste de formation, il est diplômé de l’Université hébraïque de Jérusalem en psychologie, philosophie et droit.
Membre du Likoud, il a été élu à la Knesseth en 1973, à l’age de 28 ans, puis réélu pour six mandats consécutifs.
Il a été membre de nombreuses commissions parlementaires dont celle, très prestigieuse, des Affaires étrangères et défense ainsi que celle de la Chambre, constitution, lois et justice, celle du Contrôle de l’Etat, celle des Finances, celle de l’Education et de la Culture, celle des Affaires intérieures et celle de l’Environnement.
Entre 1980 et 1990, il a occupé le poste de ministre sans portefeuille chargé des minorités et celui de ministre de la santé entre 1990 et 1992.
En 1993, il a été élu Maire de Jérusalem et a occupé cette fonction lors de deux mandats successifs, après sa réélection en 1998.
Il a repris ses fonctions parlementaires en 2003, puis a été nommé en février 2003, vice-premier ministre du gouvernement d’Ariel Sharon, et ministre de l’économie, du commerce, du travail et des communications, poste qu’il a conservé jusqu’en janvier 2005. Depuis novembre 2005, il est ministre des finances et a conservé son rang de vice-premier ministre.
Source : CRIF

Ehoud Olmert assure l'intérim

Ehoud Olmert (AP)Quelques heures après l'hospitalisation du Premier ministre, le vice-Premier ministre Ehoud Olmert a pris la tête du gouvernement d'intérim.

L e cabinet israélien s'est réuni jeudi matin 5 janvier pour un conseil extraordinaire présidé par le Premier ministre par intérim Ehoud Olmert quelques heures après l'hospitalisation en urgence du Premier ministre Ariel Sharon. "C'est un jour difficile", a dit Ehoud Olmert à des ministres à l'air sombre. La chaise d'Ariel Sharon au centre de la longue table ovale est restée vide. Ehoud Olmert a ajouté que les ministres se remettaient au travail "et attendent de bonnes nouvelles de l'hôpital".
Ce conseil extraordinaire est destiné à envoyer un message de stabilité et de continuité aux Israéliens, a souligné un ministre.
Les membres du gouvernement se sont réunis, alors que le Premier ministre, Ariel Sharon, se trouvait, selon l'hôpital Hadassah Ein Kérem de Jérusalem, toujours "dans un état grave" mais "stable", après sept heures d'opération à la suite d'une grave hémorragie cérébrale.
"Nous prions tous pour le Premier ministre. Nous vivons une situation difficile et complexe, mais le gouvernement fonctionne et Israël fonctionne", a assuré Ehoud Olmert avant d'adresser ses vœux de rétablissement à Ariel Sharon et le soutien du gouvernement à sa famille.

100 jours

Ehoud Olmert a été informé des affaires courantes par les proches de Ariel Sharon et a notamment pris connaissance de rapports sécuritaires et politiques prioritaires, a encore indiqué la radio.
La ministre de la Justice, Tsippi Livni, a déclaré aux journalistes: "Nous prions pour Ariel Sharon, et je ferai personnellement tout mon possible pour aider le Premier ministre par intérim à assumer ses fonctions et à prendre les bonnes décisions".
La chaîne Dix privée de la télévision israélienne a de son côté indiqué jeudi matin que l'état de santé de Ariel Sharon est "très grave". Elle a ajouté que selon ses proches, "le Premier ministre peut surmonter l'hémorragie cérébrale dont il a été victime, mais ne retournera de toute façon pas à la présidence du conseil pour assumer ses fonctions".
La loi prévoit qu'en cas d'incapacité du Premier ministre d'assurer ses fonctions, le vice-Premier ministre le remplace pendant 100 jours.
Au 101ème jour, le gouvernement est dissous et le président de l'Etat, Moshé Katsav, doit confier à un des 120 députés de la Chambre le soin de former dans les 14 jours un nouveau gouvernement, avec une possibilité d'extension de deux semaines supplémentaires.

Pas de coalition

Actuellement, aucun député ne dispose d'une assise parlementaire suffisante pour former une coalition gouvernementale.
Selon la loi, les élections peuvent être reportées si une majorité de 80 députés se prononcent en ce sens.
Le ministre des Transports, Méir Cheetritt, a assuré jeudi matin à la radio publique israélienne que "les élections législatives se tiendront en tout état de cause à leur date prévue, le 28 mars, car un report signifierait une période d'instabilité pour Israël, qui n'est pas souhaitable".
"Même dans cette situation traumatisante, le gouvernement va fonctionner. Israël est une démocratie forte, et tous les ministres sont d'accord pour soutenir M. Olmert, avec l'espoir que M. Sharon se remettra", a-t-il encore dit.

Maintien du gouvernement

Méir Cheetritt, qui est l'un des chefs du nouveau parti centriste Kadima de Ariel Sharon, a souligné que "ce parti n'est pas seulement celui d'un seul homme (Sharon), car il incarne aussi une voie".
Kadima est crédité d'au moins 40 mandats de députés aux prochaines législatives par la plupart des sondages.
Le chef du Likoud (droite), Benjamin Netanyahu, a de son côté ordonné jeudi aux quatre ministres de son parti au gouvernement de surseoir à leur démission prévue dimanche en raison de la situation créée par la dégradation de l'état de santé de Ariel Sharon. Une requête accueillie favorablement par le ministre Israël Katz qui a annoncé que les membres du Likoud resteront au gouvernement aussi longtemps que nécessaire.
"Pour l'heure, nous prions tous afin que Ariel Sharon retrouve la santé", a affirmé Benjamin Netanyahu, cité par la radio publique.
Interrogé à la radio, le président du Parlement Reouven Rivlin, a affirmé: "Il faut maintenir la date des élections et élire un nouveau Premier ministre".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents