Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Sous l’égide du CRIF la JJAC se réunit à Paris

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 21 Décembre 2005, 14:39pm

Catégories : #Judaïsme

Créée il y a quelques mois, la JJAC (Justice for Jews from Arab Countries) s’est donnée comme objectifs :
- De raviver la mémoire brisée et oubliée des Juifs originaires des pays arabo-musulmans.
- De rétablir la vérité historique quant à la vie millénaire des communautés juives en terre d’islam.
- De collecter, par le biais de fiches individuelles et familiales, des témoignages relatant les conditions dans lesquelles les Juifs qui ont vécu en terre d’islam, ont été amenés à quitter leur pays d’origine.
 
Des sections de la JJAC ont été mises sur pied dans le monde entier, en Europe, aux États-Unis, au Canada, en Amérique latine et, bien entendu, en Israël.
 
Pour la France, c’est le CRIF qui a été désigné comme organisation fédératrice des actions qui seront entreprises dans les prochains mois. Jean-Pierre Allali, membre du Bureau exécutif en sera le coordinateur national.
 
C’est pour lancer l’ensemble des manifestations prévues en  2006 que les délégués d’associations d’originaires comme de grandes organisations nationales ou internationales se sont réunies le 19 décembre dernier à Paris.
 
Aux côtés de dirigeants de la Wizo, de la Coopération Féminine, de la Fédération Séphardie, des EEIF, de la FIROJPAM et de l’ULIF, étaient présents les représentants d’associations de Juifs originaires d’Algérie, de Tunisie, du Maroc et d’Égypte.
 
L’accent a été mis sur le fait que lors du trimestre qui, en 2006, sera consacré aux Juifs originaires des pays arabes, chaque organisation sera libre, en fonction de ses sensibilités, d’agir dans le domaine de son choix : culture, patrimoine, mémoire, histoire ou politique.
 
L’idée a été retenue que par-delà l’action spécifique de chaque groupe en fonction de ses origines, une interpénétration des différents ensembles est souhaitable, l’appropriation de la mémoire douloureuse des uns par les autres pouvant opérer de manière bénéfique comme élément rassembleur de la communauté dans son ensemble.
Dans cet esprit, il a été convenu qu’au-delà des manifestations qui seront mises sur pied en 2006, l’activité de la JJAC se poursuivra d’une manière pérenne.
 
Plusieurs participants ont estimé qu’il y a une urgence absolue et immédiate d’entreprendre des actions de conservation du patrimoine demeuré sur place : cimetières, édifice religieux, objets de culte, rouleaux de Thora, registres communautaires d’état-civil…
Certains ont estimé qu’un gage de pérennité des lieux de culte serait leur inscription au patrimoine mondial par le biais de l’UNESCO.
 
Jean-Pierre Allali, après avoir rappelé les attendus des premières réunions internationales de la JJAC à Paris puis à Londres, a annoncé que deux autres réunions préparatoires se tiendront prochainement à Bruxelles puis à Jérusalem avant le lancement d’un « trimestre des Juifs originaires des pays arabes » en 2006.
 
Un Comité national d’action a été constitué. Composé de Bernard Allali, Jean-Pierre Allali, Claudine Barouhiel, Franck Chekroun, André Derhy, Andrée Farhi, Yves Kamami, Yossi Malka et Danielle Obadia, il devrait être étoffé dans un avenir proche.
 
Un Comité d’honneur est, par ailleurs, en voie de constitution.
 
 
 
Aperçu de la Commission JJAC présidée par Jean-Pierre Allali
 
Source : CRIF

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents