Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Les islamistes présumés de Paris détenaient des explosifs

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 16 Décembre 2005, 12:29pm

Catégories : #Terrorisme

PARIS (Reuters) - D'importantes quantités d'explosifs et d'armes ont été découvertes dans l'enquête sur le groupe d'islamistes présumés arrêtés lundi en Ile-de-France et dans l'Oise, ce qui semble accréditer la piste terroriste.

De source judiciaire, on rapporte que l'explosif découvert dans la nuit de mercredi à jeudi dans une cache de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) était en partie de type militaire, très puissant, et en partie de la dynamite et du TNT.

Des armes de guerre, dont des fusils d'assaut, ont été aussi découvertes.

L'enquête, où 25 personnes ont été interpellées lundi et trois autres mercredi, a débuté sur des renseignements obtenus par la justice française de deux sources au Maroc, faisant état d'une menace d'attentat en France avant la fin de l'année.

Les enquêteurs français ont établi qu'une partie des suspects était impliquée dans des attaques à main armée. L'un d'entre eux a admis en garde à vue avoir participé à une attaque de ce type à Beauvais (Oise) en octobre dernier.

Une quinzaine de personnes devrait être présentée vendredi aux juges d'instruction antiterroristes en vue d'une mise en examen, dont peut-être Ouassini Cherifi, Franco-Algérien de 30 ans, arrêté une première fois en 2000 et qui vient de purger cinq ans de prison.

Il a été impliqué dans un trafic de faux passeports utilisés par des islamistes armés, dont les membres d'un commando arrêtés à Francfort en décembre 2000 alors qu'ils préparaient un attentat à Strasbourg.

PAS D'ELEMENTS SUR ZARQAOUI

Ces éléments ont conduit le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, à affirmer mercredi et jeudi que le groupe avait des liens avec les réseaux islamistes internationaux, notamment Abou Moussab al Zarqaoui, chef présumé de la guérilla islamiste en Irak.

"Nous pensons qu'ils ont des liens indirects assez haut placés dans la nébuleuse Al Qaïda. Ce sont des gens très décidés qui ont des liaisons entre l'extrémisme, le terrorisme et le banditisme", a-t-il dit à la presse jeudi.

Mercredi à l'Assemblée nationale, il a parlé de "liens indirects" entre le groupe et Zarqaoui. De source judiciaire; on présente ces affirmations comme des "supputations".

Ne figurent au dossier d'enquête pour l'instant que des éléments montrant des liens entre ce groupe et un autre, démantelé en octobre et novembre derniers et conduit par le Français Safé Bourada, impliqué dans les attentats islamistes de 1995 en France.

Selon des déclarations non confirmées, ce deuxième groupe était en rapport avec le Groupement salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), groupe armé algérien lié selon les services de renseignement occidentaux à Abou Moussab al Zarqaoui et Al Qaïda.

Les juges d'instruction Jean-Louis Bruguière, Jean-François Ricard, Philippe Coirre et Thierry Fragnoli prononceront des mises en examen sur les bases de "financement de terrorisme et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" visés par l'information judiciaire.

par Thierry Lévêque

Source : Boursier.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents