Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"La Bible n'a pas dit son dernier mot", nouveau numéro de la Voix Protestante.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 15 Novembre 2007, 11:46am

Catégories : #Protestantisme

Voici l'éditorial de Daniel Cassou, directeur de la publication de La Voix Protestante :

Est ce que la lecture de la Bible est encore une caractéristique protestante ?
Oui, car dans la théologie protestante, la vérité est d’abord une affaire d’interprétation par l’exigence de la traduction et l’appropriation sans cesse du lecteur. Alors peut s’ouvrir un débat, pour recevoir des Écritures une Parole et une promesse pour vivre en plénitude.

VP320.jpgLire la Bible, c’est d’abord aller à la rencontre de récits anciens qui témoignent d’une alliance entre Dieu et les hommes, une rencontre parfois intime, parfois bouleversante, qui permet de découvrir un Dieu étonnamment proche. Un Dieu qui s’incarne en Jésus-Christ pour attester d’un projet de vie pour chacun et pour le lecteur aujourd’hui.

Non, car la Bible devient un livre parmi d’autres dans une bibliothèque, même si elle est encore le livre le plus vendu au monde avant Le Petit Prince de Saint-Exupéry ou la collection des Harry Potter ! Il est légitime de savoir si la Bible a encore un avenir ? Les récents sondages constatent, mis à part des courants évangéliques, que la Bible est de moins en moins ouverte par les Protestants en France. La Bible est-elle encore le ressort pour résister à tous les dogmatismes religieux et politiques. La Bible a-t-elle le pouvoir encore de renouveler une spiritualité ? La Bible a-t-elle encore l’audace de répondre à la quête religieuse de nos contemporains pour susciter des engagements concrets ?

Les réponses sont certainement à nuancer en fonction des pays. Si la sécularisation en Europe marque un affaiblissement des Églises historiques, de nouvelles langues et dialectes en Afrique et en Asie traduisent la Bible pour répondre à une soif inassouvie.
André Chouraqui, qui s’est éteint le 9 juillet dernier, fut un imminent traducteur de la Bible. Dès les années 70 il a permis de redécouvrir la force du message biblique enraciné au cœur judaïsme. Pour le philosophe Paul Ricœur, la traduction est à la fois un défi et un bonheur. « Elle apparaît comme une composante de la dynamique culturelle qui installe un présent, en relisant une tradition, ainsi rendue à la vie ». Le lecteur devient alors à la fois traducteur, herméneute et praticien, la Bible a encore bien des surprises à nous révéler !

abo-R-VP.jpg

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents