Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Un député anti-syrien tué à Beyrouth

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 12 Décembre 2005, 14:09pm

Catégories : #Terrorisme

Gebrane Tuéni, député libanais chrétien et anti-syrien, est mort dans un attentat à la voiture piégée lundi matin. Le chef druze Walid Joumblatt accuse la Syrie.

  Après l'explosion visant le convoi de Gebrane Tuéni (AP)
Après l'explosion visant le convoi de Gebrane Tuéni (AP)

L e député libanais chrétien Gebrane Tuéni, directeur du journal An Nahar Gebrane Tuéni, a été tué lundi matin 12 décembre dans l'explosion d'une voiture piégée qui a fait au moins quatre morts.
Les corps de Gebrane Tuéni, 48 ans, et de son chauffeur Nicolas Flouti ont été dégagés par les secouristes.
La voiture piégée a explosé vers 09h00 locales (07h00 GMT) à Mkallés, dans la banlieue chrétienne de Beyrouth.
Les équipes de défense civile ont retiré trois corps de la voiture en feu et tentaient d'en retirer un quatrième.
La police a fait également état de dix blessés, dont deux grièvement.

Joumblatt accuse la Syrie

Dans une déclaration à la chaîne de télévision privée LBC, le chef et député druze libanais, Walid Joumblatt, a accusé indirectement la Syrie du meurtre de Gebrane Tuéni.
"Le message terroriste nous est parvenu (...). Quelqu'un a menacé à la télévision de faire payer au monde entier le prix" d'éventuelles sanctions contre la Syrie, a dit Walid Joumblatt en allusion au président syrien Bachar al-Assad.
Dimanche, Bachar al-Assad avait en effet déclaré sur une chaîne de télévision russe que des sanctions contre la Syrie risqueraient de déstabiliser le Moyen-Orient entraînant des conséquences négatives pour le reste du monde.
"Les menaces ne nous font pas peur et nous continuerons notre combat pour l'indépendance du Liban et réclamer de faire la vérité sur l'assassinat de Rafic Hariri", a dit Walid Joumblatt qui a accusé à maintes reprises Damas d'être derrière le meurtre de l'ancien Premier ministre libanais tué en février dans un attentat.

Les personnalités anti-syriennes visées

Le ministre druze des Télécommunications Marwan Hamadé, également oncle maternel de Gebrane Tuéni, a menacé de démissionner si le Conseil des ministres ne se réunit pas avant lundi soir "pour demander une enquête sous l'égide du Conseil de sécurité de l'Onu sur tous les crimes commis par la Syrie" au Liban.
Marwan Hamadé a échappé le 1er octobre à une tentative d'assassinat. Depuis, treize attentats ont visé des personnalités anti-syriennes et des régions chrétiennes.
Cet attentat intervient à la veille de la réunion du Conseil de sécurité de l'Onu qui doit examiner le rapport d'étape du chef de la commission d'enquête de l'Onu, Detlev Mehlis, sur l'assassinat en février de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.

Source : Le Nouvel Observateur

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents