Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • Jean-Laurent Turbet
  • Pour faire partager quelques idées que j'espère intéressantes! A vous de juger!
  • Pour faire partager quelques idées que j'espère intéressantes! A vous de juger!

à voir


Le profil Facebook de Jean-Laurent Turbet Ma page Facebook


 

Recherche

Bonjour et bienvenu(e) sur mon bloc-notes qui contient des textes, des articles et des billets d'humeur, des liens qui, je l'espère, pourront vous intéresser, sur la Franc-Maçonnerie et les spiritualités. Pas d'exhaustivité et une approche forcément subjective : la mienne.
Contact à contact@jlturbet.net
 . 

Catégories

4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 01:22

Il fait un froid saisissant ce mercredi 30 octobre lorsque j’arrive à Vézelay en fin de matinée. Un épais brouillard tarde encore à se dissiper et le vent du nord souffle en rafales.

Par chance une place est encore libre juste en bas de la rue pour pouvoir stationner. Les touristes et pèlerins de toutes nationalités arrivent en même temps que nous. Petit à petit la foule se fera plus dense sans jamais être insupportable.

La ruée sera probablement pour le lendemain, jour de la Toussaint.Partis de La Machine, nous sommes arrivés depuis le sud. Par Saint-Saulge, Corbigny, Saint-Père (sans s’arrêter chez Marc Meneau…). Par la route du Morvan, des prés vallonnés tâchés de vaches toutes blanches où le bitume est un véritable patchwork de toutes les couleurs !

 

Par la route qui monte vers la Lumière, celle de Vézelay, dont l’abbatiale domine tout le pays.

 

Je suis toujours allé à Vézelay par cette route. Je n’ai jamais voulu en connaître d’autres. Peut-être un jour passerais-je par Clamecy, pour faire avant un fraternel salut à Benjamin Rathery, mon Oncle Benjamin.

 

Aller à Vélezay n’est jamais un voyage comme un autre. La charge émotionnelle y est toujours aussi intense, même après une énième visite. La magie opère toujours.

 

Du bas de la rue le périple commence. Avant de visiter un Temple, il faut toujours en passer … par les marchands du Temple. Et ils sont encore nombreux à Vézelay comme ailleurs. Les artisans sont sympathiques et accueillants… mais leurs marchandises hors de prix. C’est le prix de l’artisanat !

 

La librairie l’Or des étoiles est toujours là à gauche en commençant de monter la rue, avec ses multiples objets et ouvrages ésotériques.

 

Un peu plus haut à droite dans la rue une découverte éblouissante : Le musée Zervos. Du nom de ce grand exposant et directeur des Cahiers de l’Art, figure majeure de l’art contemporain des années 20 à 60. Ce musée se trouve dans la maison de Romain  Rolland (ah Jean-Christophe qu’on ne lit plus de nos jours…) grand écrivain bourguignon et pacifiste de l’entre deux guerres qui est venu finir ses jours à Vézelay. La maison est splendide… le musée encore plus !! Je ne m’attendais vraiment pas à trouver ici des œuvres inédites de Fernand Léger, des mobiles de Calder, des calligraphies de Joan Miro ni des aquarelles de Picasso des années 30 !! A voir aussi au troisième niveau des magnifiques poteries du même Picasso réalisées dans les ateliers de céramiques de Vallauris. L’exposition Jean Lurçat est également de toute beauté.

Le musée a ouvert en mars et propose quelques 120 œuvres… qui attendaient sagement depuis 20 ans dans les caves de la Mairie de Vézelay de trouver un lieu d’exposition. La collection sera souvent renouvelée car c’est plus de 800 œuvres qui ont été cédées par Zervos à Vézelay.

 

La maison natale de Théodore de Béze, un peu plus loin à gauche dans la rue, est toujours à vendre. La librairie de livres anciens sur le protestantisme a disparue. La charmante propriétaire des lieux expose quelques antiquités en attendant un éventuel acheteur pour sa maison. Ne serait-ce pas magnifique que cette demeure devienne un lieu de mémoire fort pour le protestantisme français ? Je crois vraiment que la Réforme a toute sa place sur la colline de Vézelay, en ce lieu si symbolique et si particulier.

 

Enfin après une forte pente… l’abbaye majestueuse. Je suis fort peu sensible aux à côtés cathos qui entourent le lieu. Mais la basilique… cette force, cette attraction, cette puissance.

 

Il est peu d’endroits qui pour moi ont cette force téllurgique. Le Nartex, le grand Tympan majestueux…

 

Je passe une nouvelle fois de longues minutes à décrypter les chapiteaux qui sont à Vézelay de pures merveilles. Mon préféré reste celui dit du Moulin Mystique (pour ceux qui veulent le voir directement c’est le 16ème du bas-côté sud).

 

Et puis il y a cette lumière si particulière à l’approche de l’hiver (il faut aussi venir autour du 21 juin voir le chemin de lumière) et ce silence…

 

Vezelaychemindelumiere2.jpgC’est une abbaye somptueuse représentative de l’art roman du 12ème siècle (le chœur et le transept sont eux gothiques et datent de 1190).

 

Le 12ème siècle est d’ailleurs un peu l’âge d’or de la basilique puisque Bernard de Clairveaux vint prêcher la seconde croisade sous les remparts le 31 mars 1146 pour le jour de Pâques.

 

Le 2 juillet 1190, l'armée anglaise de Richard Coeur de Lion et l'armée française de Philippe-Auguste partent de Vézelay pour la 3e croisade.

 

A partir du 16ème siècle l’aura de Vézelay décroît… Il faudra attendre 1840 et  Viollet-le-Duc pour la restauration du bâtiment, suite à l'inspection faite par Prosper Mérimée pour que l’abbaye retrouve son éclat. Enfin en 1979 la basilique entre dans le patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Lorsque je me rends dans la crypte je contemple toujours les « reliques » de « Sainte » Marie-Madeleine. Il est d’ailleurs toujours noté que les reliques visibles aujourd’hui viennent d’une autre cathédrales car les vilains huguenots ont piqué les reliques originales lors de la prise de Vézelay en 1568 !!

 

Je ne peux m’empêcher de penser à cette pauvre Myriam, originaire de Magdala, qui a certainement dû s’exiler en Gaule dans les années 60 (de notre ère) pour fuir les persécutions faites aux disciples de celui que les grecs appelaient Krestos.

 

Ce Krestos qu’elle avait suivi lorsqu’il n’était encore que Jéshoua, un rabbi galiléen charismatique et peu orthodoxe… Que penserait aujourd’hui cette juive pieuse et observante de tout cette dévotion faite en son nom ? Mystère !

 

Myriam de Magdala nous ramène aux origines mêmes de ce qui allait ensuite s’appeler le christianisme. C’est aussi à cela que je pense quand je suis à Vezelay… Le christianisme, cette forme particulière de judaïsme qui allait conquérir et changer le monde. Parfois à Vezelay, paradoxalement, je me sens plus juif que chrétien.

 

Jean-Laurent Turbet.

Partager cet article

Published by Jean-Laurent Turbet - dans Religions
commenter cet article

commentaires

Gwemaline... 04/11/2007

Bonsoir,Je lis que tu es passé dans le berceau de mon enfance et de mes racines, c'est une trés belle "bazillique", j'ai fait cette route chaque jour duran plus d'une année quand je travaillais chez "Marc Meneau", parfois quand une brève pause me le permttais je montais dans ce lieu sacré si magique...

Didier Vincendon 15/03/2008

La prochaine fois que tu passes à Vézelay, fais-moi signe et j'y "travaille" depuis longtemps... Si une visite te dis... n'hésite pas !TAFDidier

Wodli 17/08/2008

Hhmm..je cherche à organiser une visite ésotérique de Vezelay au printemps prochain pour une  groupe d'amis passionnés. Suis donc preneur de "pistes" à suivre et de guide(s) éventuel(s). Merci

michel 17/06/2009

Ce message à Didier , Amateur de lumière je compte faire une halte à Vezelay avec un de mes frères ; Je comprends que tu travailles non loin de ce lieu inspiré . Ta proposition d'une visite (commentée ) nous intéresserait beaucoup.TAF Michel

Vincendon 13/07/2009

Pas de problème pour me contacter : didier.vincendon@wanadoo.fr

serge 19/08/2014

Bonjour, je lisais votre bel article consacré à Vézelay où je réside en famille très souvent. Par ailleurs, j'organise pour un Atelier de la GLB (Belgique) une visite de Vézelay pendant 3 jours en 2015. J'ai entendu parler d'un atelier du GO de Vézelay et je suis à la recherche des coordonnées du VM ou d'un F avec qui correspondre