Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Le Monde rend compte du Colloque sur le métier de journaliste organisé par le Grand Orient de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 9 Juin 2007, 10:48am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Article de Laurence Girard intitulé "L'exercice du métier de journaliste en débat"dans le Monde du 8 juin :

templegroussier.jpgC'est au cœur de Paris, dans le temple Arthur-Groussier - murs ocre, rideaux de velours rouge et fauteuils alignés perpendiculairement aux orateurs -, que le Grand Orient de France, la principale obédience maçonnique française, avait organisé, mercredi 6 juin, un colloque sur le thème de la liberté de la presse.

En ouverture de ce " séminaire de réflexion", Jean-Michel Quillardet, grand maître, a d'emblée porté l'attaque, mettant en exergue " les relations très particulières entre la franc-maçonnerie et la presse" et précisant : " Quand elle parle des francs-maçons, c'est pour dire que ce sont des affairistes, mais quand nous organisons des colloques, il y a peu d'écho." Autre pointe, sur la déontologie des journalistes cette fois. M. Quillardet a ainsi évoqué des articles le mettant en cause personnellement, sans que l'auteur ne l'ait contacté. Sur un plan moins personnel, il s'est interrogé sur " la nature des relations entre les groupes financiers, le pouvoir et la presse".

" Le journalisme bénéficie d'une très bonne image. Mais on sait moins que c'est un métier difficile, avec la pression des lobbies politiques mais aussi économiques, la pression de la rédaction en chef, du manque de temps, mais aussi la pression du public", a ensuite souligné Claude Geydan, maître de conférences à l'université Paul-Cézanne.

" Comment faire pour ne pas transformer le journalisme en outil de communication ?", s'est interrogée Caroline Fourest, journaliste à Charlie Hebdo. Pour elle, il y a deux types de journalistes, " les journalistes relais, façonnés par leur support, plutôt neutres, et les journalistes engagés, qui doivent être irréprochables sur les faits". Rappelant "l'affaire des caricatures", elle a affirmé : "L'irrévérence est une forme de résistance."

godf-logo.jpgAu débat sur l'exercice du métier de journaliste s'ajoute celui sur l'information et sa hiérarchisation, avec la montée en puissance d'Internet. " Le blog, c'est plus un café du commerce planétaire qu'une salle de rédaction, a estimé Sylvain Gouz, conseiller du directeur de l'information de France 3. Quant aux sites créés par des médias existants, ils se nourrissent de leurs origines mais s'en différencient fortement. Un logiciel valorise automatiquement l'information qui intéresse les internautes, le rédacteur en chef est en train de devenir un algorithme."

" Nous vivons une période de cultures superposées", a analysé Daniel Deloit, directeur de l'Ecole de journalisme de Lille, qui a avancé l'idée d'une charte commune des journalistes et d'une autorité de régulation. Le projet de création de cette instance a été rejeté par l'avocat Jean-Paul Lévy. Selon lui, il est "peut-être préférable d'avoir affaire à un juge qu'à un ordre professionnel, car nous avons des textes de loi protecteurs".

Laurence Girard
Article paru dans l'édition du 08.06.07.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents