Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


M. Lamanda écrit au Grand Maître du Grand Orient de France pour démentir les propos qui lui sont prêtés.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 5 Juin 2007, 21:07pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Epilogue du feuilleton.

M. Lamanda, président de la Cour de Cassation vient de répondre à Jean-Michel Quillardet, Grand Maître du Grand Orient de France.

Vincent-Lamanda.jpgCelui-ci lui avait écrit hier pour lui demandé de réagir au portrait dressé de lui dans le Monde où la journaliste écrivait que M. Lamanda "détestait" les francs-maçons. Les quelques jours sans réponse pouvaient laisser croire que M. Lamanda cautionnait ce commentaire.

8 obédiences maçonniques avaient également fait par de leur préoccupation devant le silence du président de la Cour de Cassation.

Celui-ci indique dans son courrier à Jean-Michel Quillardet : "Je démens avec la plus grande fermeté cette information, dénuée de tout fondement" en faisant explicitement référence à l'article du Monde.

"En toute hypothèse, la réserve et la délicatesse auxquelles sont tenus, par leur statut, les magistrats leur interdisent de faire état de quelque prise de position politique, philosophique, ou religieuse que ce soit". 

"Les membres du Conseil supérieur de la magistrature sont, en outre, comme moi-même, trop respectueux de la liberté de chacun et de la protection de la vie privée pour tolérer qu'il soit fait mention devant eux de telles convictions".

Dont acte. Mais ça va toujours mieux en le disant.

Commenter cet article

crochemore 06/06/2007 20:26

Bonjour,Ce n'est pas demain la veille que la France , ou plutôt ceux qui se prennent pour la France, seront enfin sérieux .- D'une part : Bien évidemment l'expression , je cite : "je déteste les franc-maçons" est une expression déplacée et outrancière, c'est l'évidence mêmemais- D'autre part, combien de citoyens constatent tous les jours que la République n'est pas ce qu'elle prétend être et que certaines méthodes, certains comportements sont tout simplement "digne" d'un état d'esprit du Moyen-âge  !!!!- De plus,  "l'atteinte à l'honneur et à la réputation" des franc-maçons n'a d'égal  que l'atteinte à l'honneur et à la réputation d'un citoyen lambda profane et non éclairé, car dans les textes de la République les citoyens sont EGAUX (en droit paraît-il ? ). Que des francs maçons soient victimes d'une atteinte à leur honneur n'est pas pire qu'un citoyen lambda et profane victime d'une atteinte à son honneur. Dans les 2 cas, c’est LAMENTABLE !!!!! Et si les francs maçons veulent qu’il n’en soit pas ainsi, c’est simple comme de « l’eau de roche », il leur suffit de s’ouvrir au siècle, de ne plus cultiver la discrétion, de prôner la transparence, de lutter ouvertement et fermement contre TOUS les obscurantismes d’ou qu’ils viennent… Là, les profane commenceront à ne plus s’interroger ….  Bref, en un mot, il leur suffit d’abandonner des pratiques « dignes » du moyen âge.- Enfin soyons et restons encore et encore SERIEUX. Si à une époque des francs maçons ont été victimes d’abus (Périodes sombres et noires de notre histoire). Seraient-ce suffisant pour pardonner d’emblée les méthodes particulières de protections occultes qui pourraient se produire aujourd’hui ? J’en doute !!!! Ma réponse : Le passé est le passé, parfois sombre, il ne faut pas le nier …. Il faut même en parler, certes pour ne pas l’oublier …. … Mais récupérer le passé , dont les victimes sont d’autres francs maçons que ceux d’aujourd’hui, oui, récupérer ce passé sombre pour mieux évacuer les questions que certains peuvent se poser , cela n’est pas DIGNE !! Il faut, certes, parler de ce passé sombre, les francs maçons d’aujourd’hui n’en n’ont pas été les victimes, donc ils ne doivent pas chercher à évacuer les questions de certains par cette méthode de culpabilisation de l’autre. Un fils d’une victime non franc maçons de la guerre 39/45 peut-il argumenter que tout lui serait permit car son père aurait été victime ? Assurément non !!! Tout comme à l’inverse, le frère d’un criminel n’est en général, en rien responsable des crimes de son frères.En un mot :La France appartient à tous les FRANÇAIS qu’ils soient ou pas FRANCS Maçons . Là, est la porte de sortie d’une France apaisée, la porte se sortie est clairement : LA TRANSPARENCE et non la discrétion, discrétion étant la source de toutes les interrogations et doutes (ce qui est : HUMAIN)... Bref, que la République soit enfin ce qu’elle prétend être dans les textes (EGALITE de droit) et là, les citoyens qui s’interrogent sur de curieuses protections occultes   comprendront…. Et si la République ne veut plus être ce qu’elle prétend être dans les textes, eh bien : changeons de république et remplaçons notamment notre merveilleuse devise Républicaine (Liberté, EGALITE, Fraternité), mais : que ce soit CLAIR et non OBSCUR...Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents