Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Justice, affaires et francs-maçons..." sur France 5 ce soir.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 26 Mai 2007, 00:14am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

star.gif"Justice, affaires et francs-maçons..." tel était le thème de l'émission C' dans l'air d'Yves Calvi ce soir sur France 5.
Un sujet racoleur s'il en est... mais pour une fois pas trop mal traité. Malgré les questions souvent perfides d'Yves Calvi et les questions savamment choisies des télespectateurs.

Nous avons eu droit à beaucoup des poncifs du genre : de l'affaire des fiches en 1905 à l'exposition anti-maçonnique de Pétain (qui se pensait victime du fichage des officiers de 1905 et qui a voué depuis une haine farouche de la franc-maçonnerie).

Les questions du dévoilement de l'appartenance maçonnique a également été évoquée, notamment pour les policiers et les magistrats.

Quelques affaires qui ont défraillé la chronique récemment ont été évoquées: Les HLM de Paris, l'affaire Schuller-Maréchal, la loge P2, Carrefour du développement, Urba, le tribunal de Nice avec l'affaire Renard.

Heureusement, les invités d'Yves Calvi étaient de grande qualité :

alain-Bauer2.jpgAlain Bauer :
Criminologue, Alain Bauer a été Grand maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003. Parmi ses nombreux ouvrages, Pour retrouver la parole, est paru aux éditions de la Table ronde en 2006, et Les mystères de Channel Roy, co-écrit avec Roger Dachez, est sorti en avril 2007 chez Lattès. Il s'agit d'un roman policier historique dans lequel ils reviennent sur les origines de la franc-maçonnerie. Il a été l'adepte, avec Michel Barat, alors Grand Maître de la Grande Loge de France, de la karchérisation des obédiences, nouveau concept qui consistait - non seulement a exclure les brebis galeuses - mais de le faire savoir.

Roger Dachez : L'un des meilleurs historiens actuels de la Franc-Maçonnerie. Il est président de l'Institut maçonnique de France depuis 2003. Il est également membre de la Loge nationale française et directeur de la revue d'études et de recherches Renaissance traditionnelle. Il est l'auteur d'un "Que sais-je ?" intitulé L'histoire de la franc-maçonnerie française, paru aux PUF, et du livre Les francs maçons, édité par Tallandier en 2003. Son dernier ouvrage, Les mystères de Channel Roy, co-écrit avec Alain Bauer, vient de paraître aux éditions Lattès.

Eric GiacomettiJournaliste au Parisien - Aujourd'hui en France, Eric Giacometti a enquêté à la fin des années 90 sur la franc-maçonnerie, dans le cadre d'affaires se déroulant sur la Côte d'Azur. Aujourd'hui, chef adjoint du service Economie du quotidien, il a écrit plusieurs thrillers maçonniques, dont Conjuration Casanova, paru aux éditions du Fleuve noir. Son prochain récit aura pour point de départ un frère ripou assassiné, s'intitulera Le Frère de sang et paraîtra en juin 2007.

Pierre RancéChroniqueur judiciaire à Europe 1, Pierre Rancé anime également l'émission "Paroles d'accusés", le samedi à 16 heures, consacrée aux affaires de justice et aux faits de société. Il est l'auteur des livres intitulés Le calvaire des innocents, paru aux éditions Plon en janvier 2007, et L'Europe de la justice, publié chez Dalloz en 2000.

Ils ont pu remettre les choses en perspective et remettre en place beaucoup d'idées reçues en ne tombant ni dans l'angélisme ni dans la contrition.

Il est toujours difficile de participer à ce type d'émission ou les questions fusent et où l'explication longue et argumentée est presque impossible.


Voici la problématique de l'émission telle qu'elle est présntée sur le site de France 5 :

Produire des idées, émanciper les consciences, libérer les individus, tel devrait être l'idéal de tous les francs-maçons... on leur a pourtant prêté le meilleur des avancées humanistes comme le pire des manipulations affairistes : détournement de fichiers, dettes, arnaques diverses ou manipulations.

Si "l'affaire des fiches" et "l'affaire Staviski" ont marqué l'histoire de la franc-maçonnerie, c'est dans les années 90, qu'impliqués dans de nombreuses histoires politico-financières, les maçons ont fait coulé le plus d'encre.

 L'affaire du Carrefour du développement

Elle fut l'un des premiers scandales sous la présidence de François Mitterrand. Ayant porté sur un détournement de 27 millions de francs, entre 1984 et 1986, elle a mis aux prises Christian Nucci, ministre de la Coopération, et Yves Chalier, son chef de cabinet, tous les deux frères de la loge Victor-Schoelcher du Grand Orient.

Les divers rebondissements de ce feuilleton avaient conduit à la mise en examen d'un policier maçon, Jacques Delebois (ex-numéro 2 du Service de coopération technique internationale de la police), accusé d'avoir fourni le vrai-faux passeport utilisé par Yves Chalier pour fuir la France.

 L'affaire Urba

Très largement médiatisée, elle portait sur les contributions des marchés publics de Marseille, de janvier 1987 à février 1989 - et indirectement, sur le financement occulte du Parti socialiste - et a donné lieu à la condamnation de plusieurs maçons.

 L'affaire Schuller-Maréchal

Elle fut révélée lors de l'instruction, émaillée de multiples incidents et bifurcations, portant sur celles, particulièrement complexe, des HLM de Paris, qui a mettait, elle aussi, en scène des francs-maçons, cette fois, toutes obédiences confondues. Elle avait commencé en 1995, avec un chef d'entreprise, Francis Poullain, ancien brigadier de police maçon, fort d'un véritable réseau d'influence...

Le scandale du tribunal de Nice

Il connût le plus vif retentissement. Cette affaire de collusion d'intérêts de certains magistrats du tribunal de la ville a été révélée par le procureur Eric de Montgolfier, dès 1999. Donnée comme un haut lieu de la franc-maçonnerie, et en particulier de la Grande loge nationale française, la région niçoise reste citée comme le meilleur exemple de la confusion des genres entre francs-maçons, magistrats et policiers.

Suite à ces scandales très médiatisés, les obédiences affirment avoir "fait le ménage" dans leurs propres rangs (sous l'impulsion de l'ancien Grand maître du Grand Orient de France, Alain Bauer), et de nombreux "frères" impliqués auraient été radiés.

Aujourd'hui, la franc-maçonnerie semble avoir perdu de son mystère et de son aura. "La franc-maçonnerie est une réplique de la société et il y a autant de dérives qu'ailleurs", affirment généralement les intéressés.


Je ne sais pas si l'émission est visible sur internet.

Commenter cet article

Seoul 04/06/2007 10:25

Bonjour,
J'ai aussi regardé le C dans L'air sur la FM. Je serais moins dur que vous dans le jugement de l'Emission et dans son traitement. Il est certain que vu de l'intérieur pas mal de questions relevaient plus de la caricature ou de l'ignorance que de la pertinence. Seulement souvenons nous de nos interrogations avant initiation. Je veux dire par là que cette émission est à destination du profane et en tant que telle j'ai largement reçu mon salaire, ce qui est rare dans le monde profane.

Martinez 26/05/2007 07:50

j'ai suivi avec intérêt l'émission d'Yves Calvi que j'ai trouvée excellente et particulièrement instructive sur le chapitre de la Franc - Maçonnerie, et votre article du 26 courant interressant. Merci

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents