Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Richard Prasquier, nouveau président du CRIF.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 13 Mai 2007, 22:31pm

Catégories : #Judaïsme

Richard Prasquier a été élu président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France, le CRIF, lors de l’assemblée générale qui a lieu le 13 mai à Paris.
 
prasquier.jpgRichard Prasquier a remporté le second tour de cette élection en recueillant 77 voix contre ses concurrents Henri Hajdenberg qui a obtenu 50 voix et Jo Zrihen, 36 voix. Au premier  tour, Richard Prasquier était arrivé en tête avec 51 voix devant Henri Hajdenberg 50, Jo Zrihen 40 et Arié Bensemhoun 25 voix. Ce dernier s'est retiré à l'issue du premier tour.
 
Richard Prasquier succède à Roger Cukierman, qui a présidé aux destinées du CRIF de 2001 à 2007.
 
Richard Prasquier a 62 ans. Médecin cardiologue, il était conseiller du président sortant, Roger Cukierman, et présidait le groupe de liaison du CRIF avec la Conférence épiscopale, et la Commission des Relations internationales du CRIF.
 
Richard Prasquier a été président de l’association ACEFI -Bonds d’Israël de 1993 à 1999. Il préside aujourd’hui l’association Yad Vashem France. Particulièrement actif à ce titre mais aussi à titre personnel dans le domaine de la mémoire, il a organisé de très nombreux voyages à Auschwitz où il a conduit des groupes juifs et œcuméniques. Il préside, enfin, au sein de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, la commission de solidarité.
 
L'Assemblée générale a également voté pour le renouvellement d'une partie du Comité Directeur, qui a pour but "d'assister le président du CRIF dans ses responsabilités". Ont été élus, par ordre du nombre de voix obtenues :
  • Martine OUAKNINE, CRIF Sud est
  • Marc ZERBIB, Fonds Social Juif Unifié
  • Roger BENARROSCH, Alliance Israélite Universelle
  • Meyer HABIB, Fédération des Sociétés Juives de France
  • Joseph ROUBACHE, Comité français de l'Association Internationale des Juristes Juifs
  • Claude-Gérard MARCUS, Judaïsme et Liberté
  • Bernard KORN-BRZOZA, Fonds Social Juif Unifié
  • Claude BLOCH, Union Libérale Israélite de France
  • Eryck SCHEKLER, SIONA
  • Maury AMAR, Union des Cadres Juifs de France
  • Albert J. COHEN, Centre Rambam
 
A l'issue de l'Assemblée générale, Roger Cukierman a été nommé président d'honneur.
 
La journée avait commencé par le rapport d'activités du Directeur général, Haïm Musicant et le rapport financier du Trésorier, Francis Kalifat, adoptés à l'unanimité.

A lire également sur ce bloc-note:

L'article que j'avais reproduit sur Richard Prasquier : "Portrait de Richard Prasquier, président de Yad Vashem France".

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents