Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


"Franc-maçon, athée et spiritualiste", par Marcel Bolle de Bal.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 3 Mai 2007, 11:50am

Catégories : #Franc-Maçonnerie

Bolledebalmichel.jpgVoici un article de Marcel Bolle De Bal, franc-maçon, athée et spiritualiste, membre de la loge maçonnique " les Amis philanthropes" au Grand Orient de Belgique .

J'ai trouvé cet article sur le site Profils de libertés, la petite gazette unitarienne.

Cet article vient en complément de son dernier livre intitulé  "Au delà de Dieu".

Voici l'article de Marcel Bolle de Bal :

audeladedieu.jpgJ’ai été élevé dans le sérail d’une famille de francs-maçons et d’athées. Mon ami le plus intime est un catholique fervent, habité par Jésus et le Saint-Esprit. Comment concilier ces deux pôles de ma vérité existentielle? À la réflexion ils me paraissent tout aussi compatibles et complémentaires que le Noir et le Blanc de notre Pavé Mosaïque …

Que constatons-nous aujourd’hui ? Le religieux et le non-religieux surgissent, par-delà les problèmes économiques et sociaux, comme une préoccupation existentielle de premier plan pour nos contemporains, dans un monde en perte de pères et de repères. Les médias bruissent de rumeurs contradictoires : mort de Dieu, retour du religieux, fascination pour l’athéisme, réactions idéologiques et théologiques contre celui-ci.

Agnostique, déçu et irrité par la médiatisation excessive d’une athéologie à la mode, essentiellement déconstructrice (1), j’ai éprouvé le besoin, dans un livre récent « Au-delà de Dieu. Profession de foi d’un athée lucide et serein » (2), d’ouvrir le chantier moderne et maçonnique d’un athéisme constructif, à la fois humaniste, spiritualiste et éthique, joyeux face à la vie, lucide face à ses contradictions, serein face à l’inévitable passage à l’Orient Eternel.

Au fil de la rédaction de cette sorte de testament philosophique personnel, j’ai été amené à percevoir, clarifier et exposer sans ambiguïté mes ambivalences fondamentales, le Pavé Mosaïque de mon Temple Intérieur: agnostique (je ne sais pas si Dieu existe ou n’existe pas) et athée (je ne crois pas qu’il existe), matérialiste (je crois au primat de la matière) et spiritualiste (je crois à la primauté de l’esprit), franc-maçon et personnaliste (3) (je souligne les points de convergence entre les deux engagements supposés – à tort – incompatibles), homme de doute (le doute comme base de ma philosophie) et de foi (non pas en le GADLU mais en tous les PADNUS) (4), délié (des liens qui aliènent, et ce grâce à l’initiation) et relié (par la fraternelle expérience de cette initiation), sociologue et psychologue (mettant en avant mes concepts cruciaux de déliance et de reliance).

Le chemin ainsi tracé est parcouru en dix étapes : face au théologique, mécréant et athée ; face à la connaissance, (a)gnostique et athée ; face au social, athée et (psycho)sociologue ; face au politique, athée et laïque ; face à l’idéologique, athée et personnaliste ; face à l’humain, athée et humaniste ; face au matériel, athée et spiritualiste ; face à l’ésotérique, athée et franc-maçon ; face à la morale, athée et « éthique » ; face à la mort, athée et philosophe. Au terme de ce voyage initiatique, je suis amené à évoquer deux derniers thèmes en guise d’ouverture optimiste : l’athéisme comme étape du progrès de l’humanité (face à l’éternité, l’athée « éclaireur », Prométhée …) et l’athée face au mystère (du devenir, de l’être). Et, dans une telle perspective, toutes ces quêtes profondément humaines : de vérité, de liberté, de sens, d’amour, de bonheur, de sagesse…

À propos de cette dernière, je nous suggère de méditer cette pensée d’André Comte-Sponville : « La sagesse finale est ouverture au monde, ouverture aux autres, ce qui passe par la libération de soi ».
Ne résume-t-elle pas l’essence même de ces trois dimensions du projet de reliance dont la Franc-Maçonnerie constitue le laboratoire d’avant-garde : la reliance à soi, la reliance aux autres, la reliance au monde ? 

(1) Michel Onfray, Traité d’athéologie, Paris, Grasset, 2005.
(2) Marcel Bolle De Bal, Au-delà de Dieu. Profession de foi d’un athée lucide et serein, Bruxelles, Luc Pire, 2007.
(3)
Lire l’article de Marcel Bolle De Bal, Personnaliste... et franc-maçon ?
(4) Lire l’article de Marcel Bolle De Bal, GADLU , PADNU , PADSU : un symbole, trois interprétations humanistes sur notre site en rubrique
éthique

Marcel Bolle De Bal, Franc-maçon, athée et spiritualiste, membre de la loge maçonnique "les Amis philanthropes" au Grand Orient de Belgique Linkebeek, le 8 mars 2007

Cet article sera publié dans la revue Logos du G.O.B.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents