Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Les francs-maçons basques dans de nouveaux murs.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 19 Avril 2007, 20:58pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Bayonne, #Temple

Vu sur le site Euskalherria.com.

Les nombreuses loges maçonniques bayonnaises quittent l’ancien couvent des Visitandines pour des locaux neufs

templegldf.jpgLe bâtiment ne paye pas de mine. Paraît-il qu’à l’intérieur, le délabrement guette également. Rue des Visitandines à Bayonne, c’est un amas de murs gris qui semble délaissé. A l’angle, une plaque rend hommage à un célèbre et délicat poète gascon, Justin Larrebat.

Des affiches dévorent une entrée cloutée et condamnée. Ce bâtiment qui abritait, il y a encore quelques mois, plusieurs loges de la franc-maçonnerie bayonnaise et un temple, sera bientôt réhabilitée. Les Francs-maçons du Pays Basque, qui perpétuent une tradition vieille de plus de trois siècles sur les bords de l’Adour, ont décidé de quitter les lieux et le Petit Bayonne pour construire de nouveaux locaux, aussi discrets, chemin de Fortune, dans le Grand Basque, à la sortie de la ville.

Selon plusieurs sources, le bâtiment a déjà été vendu et devrait permettre d’accueillir des logements et des cabinets médicaux.Le temple sera remplacé par une cour intérieure avec des plantes.

Malgré l’attachement de plusieurs membres de ces loges au lieu, qui hébergeait jadis le couvent des Visitandines, les maçons ont préféré vendre. Dans un centre historique, la réhabilitation des locaux, soumise aux exigences des bâtiments de France, était presque aussi onéreuse qu’une reconstruction. Mais les travaux étaient nécessaires et outre des mesures d’urgence pour lutter par exemple contre les infiltrations d’eau, une rénovation s’imposait pour mettre les locaux aux normes de sécurités et d’accessibilité, notamment pour les handicapés.

De l’avis de l’un des membres de cet ordre initiatique, "il n’était pas évident de mettre le bâtiment aux normes" d’autant que les locaux n’étaient pas régulièrement entretenus. En près de trente ans d’occupation, le bâtiment a vieilli, les normes ont changé. Pour ces personnes qui se sont donné pour but de travailler à leur amélioration spirituelle et morale, c’est un regret de quitter un ancien couvent "chargé d’ondes positives" et tout empreint de cette spiritualité.Mais à Bayonne, si les Francs-maçons n’ont pas toujours été en odeur de sainteté avec l’évêché, leur déménagement constitue également le nouveau chapitre d’une longue histoire.

Jacques Lafitte, Augustin Chaho, Daniel Argote et le docteur Camille Delvaille ont au moins deux points communs pour avoir donné leurs noms à des rues bayonnaises et avoir fait partie de la maçonnerie bayonnaise.La toute première loge, la Saint Jean de l’Union cordiale, a été fondée par un commerçant basque, Timothée Lichigaray.

Aujourd’hui, plus d’une dizaine de loges sont représentées à Bayonne, appartenant au Grand Orient de France, à la Grande Loge de France ou encore à la Grande loge nationale française mais ces dernières ne se réunissaient pas dans le temple des Visitandines.

Reste que la maçonnerie bayonnaise a rayonné sur tout le bassin de l’Adour et contribue aujourd’hui à la relance de la maçonnerie à Donostia ou Vitoria après avoir accueilli les réfugiés républicains, comme quelques siècles avant les juifs.

Commenter cet article

cassou 20/01/2017 18:09

toutes avenir, dans régions sont égales, mais toutes dans les toutes, la terre est petite , a voir le ciel
nous pas seuls, ceux voit des ,,,, dit .... dans l'air, comment

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents