Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


10 mai 2012 : Le Grand Orient de France fête l'abolition de l'esclavage.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 4 Mai 2012, 10:20am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GODF, #Abolition, #Esclavage, #Schoelcher, #Commémoration

victorschoelcher2.gifLe décret n° 2006-388 du 31 mars 2006, publié au Journal Officiel du 1er avril 2006, rend officiel, la date du 10 mai, pour la commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage.

D'aucuns auraient évidemment souhaité que la date soit celle du 28 avril, en souvenir du 28 avril 1848, date du décret prit à l'initiative de Victor Schoelcher et qui abolit définitivement l'esclavage en France.

Victor Schoelcher a été un franc-maçon du Grand Orient de France, initié au sein de la loge « Les Amis de la Vérité » puis membre de « La Clémente Amitié ».

Le combat de Victor Schoelcher pour l'abolition de l'esclavage a été le combat de toute sa vie.

 

Pour ne pas faillir à la tradition, le Conseil de l’Ordre Grand Orient de France se rassemblera le Jeudi 10 mai 2012 à 11 heures, au Panthéon, pour rappeler que l’esclavage est une atteinte à la dignité humaine qui viole le principe républicain : «Liberté - Égalité - Fraternité».

Le Grand Maître, Guy ARCIZET, Président du Conseil de l’Ordre déposera, en présence d’une délégation du Conseil de l’Ordre et de celles des Juridictions du Grand Orient de France, une gerbe de fleurs sur la tombe de Victor Schoelcher.

 

Le rassemblement est fixé à 10 h 45 devant l’entrée du Panthéon. Les délégations se rendront à 11 h précises, en marche silencieuse, sur le tombeau n° 26 de Victor Schoelcher en passant devant l’urne du coeur du frère Léon Gambetta.

 

Voici le texte du décret relatif à l'abolition de l'esclavage dans les colonies et les possessions françaises du 27 avril 1848.

Le Gouvernement provisoire,

 Décrète :

 Art. 1er. L'esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d'elles. A partir de la promulgation du présent décret dans les colonies, tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits.

 2. Le système d'engagement à temps établi au Sénégal est supprimé.

 3. Les gouverneurs ou commissaires généraux de la République sont chargés d'appliquer l'ensemble des mesures propres à assurer la liberté à la Martinique, à la Guadeloupe et dépendances, à l'île de la Réunion, à la Guyane, au Sénégal et autres établissements français sur la côte occidentale d'Afrique, à l'île Mayotte et dépendances et en Algérie.

 4. Sont amnistiés les anciens esclaves condamnés à des peines afflictives ou correctionnelles pour des faits qui, imputés à des hommes libres, n'auraient point entraîné ce châtiment. Sont rappelés les individus déportés par mesure administrative.

 5. L'Assemblée nationale réglera la quotité de l'indemnité qui devra être accordée aux colons.

 6. Les colonies, purifiées de la servitude, et les possessions de l'Inde seront représentées à l'Assemblée nationale.

 7. Le principe que le sol de la France affranchit l'esclave qui le touche est appliqué aux colonies et possessions de la République.

 8. A l'avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d'acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement à tout trafic ou exploitation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions entraînera la perte de la qualité de citoyen français.

 Néanmoins les Français qui se trouvent atteints par ces prohibitions, au moment de la promulgation du présent décret, auront un délai de trois ans pour s'y conformer. Ceux qui deviendront possesseurs d'esclaves en pays étrangers, par héritage, don de mariage, devront, sous la même peine, les affranchir ou les aliéner dans le même délai, à partir du jour ou leur possession aura commencé.

 9. Le ministre de la Marine et des Colonies et le ministre de la guerre sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret.

 

Fait à Paris, en Conseil du Gouvernement, le 27 avril 1848

Les membres du Gouvernement provisoire, signé Dupont (de l’Eure), Lamartine, Armand Marrast, Garnier-Pagès, Albert, Marie, Ledru-Rollin, Flocon, Crémieux, Louis Blanc, Arago.

Le secrétaire général du Gouvernement provisoire, Signé Pagnerre

 

° Pour aller plus loin :

 

° Le site du Grand Orient de France

 

° L'invitation pour la commémoration du GODF.

Commenter cet article

hp laptop support for computers on Windows 7 05/04/2014 14:28

Slavery of any kind keeps down the nation from progressing. As long as there is a section of the society having supremacy over the others, there can be no true harmony and this leads to the destruction of the nation.

Marcusfagus 04/05/2012 17:43


Pour plaisanter on pourrait dire que l'abolition de l'esclavage va se faire le 6 mai. Libération de l'emprise des forces de l'argent ,de la xénophobie, de la peur et de la méfiance de ce qui est
étranger,de l'esprit partisan .Réactualisation de la solidarité, accroissement des moyens pour l 'éducation ...on pourrait continuer. Je ne sais si Hollande réussira mais on n'a pas le choix.Je
regrette que l'on n'ait pas parlé des valeurs de la franc -maçonnerie dans cette campagne car lorsque l'on parle de nous ce n'est pas en bien.Il est significatif qu'un  leader démocrate
chrétien candidat  à l'élection présidentielle ait pour la première fois depuis une génération appelé à voter pour un candidat de gauche pour des raisons morales .Est que cela suffira
à  contrebalancer le score du FN ? Les FM de droite ou de gauche (ceux d'extréme droite je les laisse à la GNLF ..) ont des valeurs communes en dehors de leurs légitimes divergences . Il
faudra bien qu'un jour ils se rassemblent pour les défendre et ne pas attendre que Le Pen fasse 30%. Que ceux qui ont voté Sarkozy se consolent en pensant que nous avons attendu 10 ans...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents