Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Visioconférences d'été : Réseaux sociaux et fake-news avec Caroline Faillet et Jean-Jacques Zambrowski le jeudi 23 juillet à 19h30.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 19 Juillet 2020, 21:09pm

Catégories : #Conférence, #FrancMaçonnerie, #FakeNews, #RéseauxSociaux, #Internet

 

Jeudi 23 juillet à 19 h 30 précises

Réseaux sociaux et fake-news

Trop d’info tue-t-il l’info ? Dans une société de l’infobésité, le paradoxe est que le public n’a jamais été aussi mal informé. Hoax, parodies, rumeurs et bad-buzz pullulent sur un web dont les mécanismes de propagation de la fausse nouvelle sont devenus structurels.

Comment pouvons-nous réellement nous informer ? Quelles réponses individuelles et collectives pouvons-nous mettre en œuvre ?

avec

Caroline Faillet 

C'est durant ses études à HEC que Caroline Faillet créa sa première entreprise digitale. Elle est aujourd'hui Présidente Fondatrice de Opinion Act un cabinet conseil leader dans le domaine de la stratégie digitale et d’études sur l’opinion et les comportements des internautes.

Jean-Jacques Zambrowski

Le Pr. Jean-Jacques Zambrowski, MD, PhD, est Docteur en médecine, spécialiste en médecine interne, à l’hôpital Bichat (AP-HP, Paris) et Directeur d’enseignement à l’Université Paris Descartes.

Il est Professeur associé et Président du Conseil scientifique de l’IUETP (Université Pierre et Marie Curie/Sorbonne Universités) et est également conseiller tant auprès d’instances gouvernementales françaises et européennes que pour divers acteurs institutionnels publics et privés du secteur de la santé.

Ancien Grand Chancelier de la Grande Loge de France et Vénérable Maître de la Loge de Recherche Marquis de Lafayette.

 

Le modérateur sera Jean-Laurent Turbet , auteur, historien, journaliste, maître en droit public et sciences politiques,  blogueur et créateurs des principaux groupes maçonniques francophones sur Facebook.

Les conférences sont ouvertes dès le premier degré d’apprenti.

Les inscriptions, valables pour l’ensemble du cycle d’Entretiens, sont obligatoires sur le site .

https://collegemaconnique.fr/events/entretiens-du-college

A venir : Le jeudi 30 juillet à 19 h 30 nous dialoguerons avec Alain Jakubowicz, avocat, ancien Président de la LICRA et Alain-Noël Dubart, Chirurgien, Ancien Grand Maître de la GLDF sur le thème:

« Sacrifier nos libertés pour notre santé ? »

Toutes les conférences sont enregistrées et disponibles gratuitement, pour les inscrits, sur le site du Collège Maçonnique.


 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas
l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas
l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

​​

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents