Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Où sont placées les colonnes B et J dans un Temple maçonnique ?

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 30 Octobre 2016, 22:06pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #REAA, #GLDF, #Histoire, #Bible, #Tradition, #Salomon, #Hiram, #Architecte, #Jakin, #Boaz, #Judaïsme

La question est souvent posée de savoir où se situent les colonnes B et J dans un temple maçonnique. 

 

 

Leurs positions diffèrent en effet d'un rite à l'autre. Vous trouvez ci-joint un tableau de loge correspondant à une loge travaillant au Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA), comme par exemple à la Grande Loge de France (mais d'autres obédiences font de même).

 

Nous avons une description du placement des Colonnes du Temple du Roi Salomon dans la Bible au Chapitre 7, verset 21 du Livre des Rois.

 

C'est Hiram de Tyr, le fils d'une veuve de la tribu de Nephtali qui construit le temple :

 

« Il dressa les colonnes dans le portique du temple; il dressa la colonne de droite, et la nomma Jakin; puis il dressa la colonne de gauche, et la nomma Boaz ».

 

Ceci dit, si nous ne lisons que cette phrase, il est difficile de savoir si les colonnes se trouvent au nord ou au sud car nous ne savons pas où est la droite et où est la gauche.

 

Mais nous trouvons la solution un peu plus loin dans le Livre des Rois.

 

Au verset 39 du même chapitre 7 nous pouvons lire :

 

« Il plaça cinq bases sur le côté droit de la maison, et cinq bases sur le côté gauche de la maison; et il plaça la mer du côté droit de la maison, au sud-est ».

 

Où sont placées les colonnes B et J dans un Temple maçonnique ? Et à ce moment là tout devient clair et le doute n'est plus permis.

 

En hébreu le sud (ou midi) signifie étymologiquement "droite".

 

La droite est donc le sud où est la colonne J. Et par conséquent la gauche le côté nord où est la colonne B.

 

Le côté gauche est le côté qui reçoit : c'est là où sont les apprentis - qui se trouvent sous la loi du silence, le secrétaire, la Lune. C'est le côté froid.

 

Le coté droit est là où se trouvent les compagnons, l'Orateur et le Soleil, c'est le côté actif. C'est le côté chaud.

 

Il convient donc bien que le second surveillant annonce qu'il est "midi plein". En effet la colonne B reçoit l'ombre projetée par la colonne J lorsque le soleil passe au méridien des deux colonnes du temple symbolique. Le second surveillant annonce en effet qu'il est midi plein quand cette ombre recouvre totalement la colonne B.

 

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté est donc celui qui est au plus près du texte biblique, ainsi que les autres rites qui placent les colonnes dans ce sens.

 

Pour mémoire : 

 

Jakin vient de l'hébreu יָכִין [jaxin] et signifie « Il établit ».

Le nom peut également être transcrit Yakhin.

Dans les langues anglo-saxonnes, on trouve aussi Jachin.

 

Boaz, de l'hébreu בועז, signifie « la force en lui ».

 

Il semble que le rite français ait été obligé de changer l'ordre des colonnes pour des questions de divulgation (FreeMasonry Dissected de Samuel Pritchard en 1730) et donc de tuilage au début du 18ème siècle. Mais la question reste ouverte et est débattue par les historiens.

 

Pas de querelle de rites ici (et encore moins d'obédiences...) mais une tentative d'explication claire par rapport aux textes bibliques qui font référence en ce qui concerne le Temple de Salomon.

 

Jean-Laurent Turbet

 

Cette position était également celle de Georges Bouvier, 33ème, alors membre actif du Suprême Conseil de France, qu'il avait exprimée dans un article de la revue Ordo Ab Chao (N°4 hiver 1980 - 1981, page 38).

 

Où sont placées les colonnes B et J dans un Temple maçonnique ?

 

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas
l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen pose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Notuma 15/03/2018 16:47

La position relative (nord/sud) des colonnes J et B tient au rite et à la tradition vétérotestamentaire (A.T.) ou neotestamentaire (N.T.) qu’il véhicule.
Les « Anciens » [REAA, Emulation, York,…] se réfèrent à l’Ancien Testament et l’orientation du temple est celle du Temple de Salomon à Jérusalem :
• L’entrée du temple est à l’Est (Orient)
• Le Saint des Saints est à l’Ouest (Occident)
Les « Modernes » [RER, rite Français,…] se réfèrent au Nouveau Testament et l’orientation du temple est celle des églises et des cathédrales chrétiennes bâties en Europe, laquelle est inversée :
• L’entrée du temple est à l’Oust (Occident)
• Le Saint des Saints est à l’Est (Orient)
C’est aussi simple que ça !

Notuma 15/03/2018 16:15

La place des colonnes J et B est, à n’en pas douter, à l’extérieur du temple, puisqu’elles encadrent la porte qui donne accès au temple intérieur. Elles se situent dans le porche/parvis, à la même altitude que la porte, c-à-d en-haut des sept marches que l’initié doit franchir au cours des différents grades.
La position des colonnes, en revanche, est un autre sujet et dépend des rites. Une interprétation possible tient à l’orientation du temple, voire (en fonction du symbolisme désiré) de considérer si la tenue à lieu « dans le temple », ou bien « à l’extérieur du temple ». (à chaque rituel son historique et sa symbolique)
Une autre question est de savoir où se situent les colonnes des Apprentis et des Compagnons ?
En effet, de par leur âge, ceux-ci ne peuvent en aucune façon atteindre les colonnes B et J, lesquelles se situent toujours entre 2 (7-5) et 4 (7-3) marches au-dessus d’eux, quand ce n’est pas 7 si on les a déjà fait redescendre !!!
Les rituels du RER et du REAA indiquent que les Apprentis et les Compagnons se rangent sur les colonnes du Nord et/ou du Midi.
Je pose donc la question aux Frères mieux éclairés que moi qui voudront bien prendre la peine de me répondre :
« Les colonnes du Nord et du Midi ne seraient-elles pas dans l’enceinte extérieure du Temple, c-à-d en terme d’altitude, au bas de l’escalier à sept marche qui conduit au temple? »
Bien fraternellement…

Notuma 15/03/2018 11:02

On sait que les colonnes J et B se situent à l'extérieur du temple, de chaque côté de la porte, à la fois sur le porche/parvis et en haut de l'escalier...
Or (grande question que je vous adresse très humblement):
les Apprentis et les Compagnons n'étant pas autorisés à gravir les sept marches qui conduisent au Temple, ne sauraient par conséquent s'assembler au pied de ces colonnes pour y percevoir un salaire!
Les rituels nous enseignent que ceux-ci s'assemblent sur les colonnes du nord ou du midi (selon leur grade).
Je pose donc la question de savoir si ces colonnes du nord et du midi ne seraient pas plutôt situées dans l'enceinte extérieur du temple (soit, en terme d'altitude, à un niveau qui se situerait devant la 1ère marche qui mène à J, B, et la port du temple?
Un éminent Frère peut-il confirmer cette hypothèse?
Bien fraternellement...

Ergief 04/12/2016 11:07

Le local dans lequel se forme la Loge est-il vraiment le Temple? De la réponse à cette question dépend ensuite la position des colonnes. Le débat ne sera jamais clos.
Pour information, si au REAA B..... est la colonne des Apprentis, au RER c'est J....et vice versa pour les Compagnons.

joab 18/11/2016 12:43

Il y a une bizarrerie, tout de même.
Si on suit ton schéma le saint des saints serait donc, à l'ouest ??

Pauchet 04/11/2016 16:49

AH !!! C'était l'angoisse.

gandalf83 30/10/2016 23:12

Les Colonnes doivent-elles être à l'intérieur ou à l'extérieur du Temple ?

gandalf83 30/10/2016 23:02

Les Colonnes doivent-elles être à l'intérieur ou à l'extérieur du Temple ?
Frat. Gandalf83

Notuma 03/05/2020 12:46

Votre question est très subjective car la plupart des locaux maçonniques sont conçus pour accueillir des rites différents. Ainsi l’emplacement des colonnes J et B n’est pas le même selon que vous pratiquez le REAA, le RER, le rite Français, etc… et la façon dont sont réalisées ces colonnes ne les rend pas amovibles.
Symboliquement, le Temple de Salomon se décompose en 3 parties : le Porche (Ulam), le Sanctuaire (Hékal) et le Saint des Saints (Débir). Les colonnes J et B se situent dans le Porche qui figure la partie extérieure du Temple. C’est là que les ouvriers (Apprentis et Compagnons) se réunissent. Ce n’est qu’à partir du grade de Maître que l’on accède dans le Temple intérieur et que le décor change.
Le temple maçonnique dans lequel les maçons se réunissent n’est pas la réplique exacte (c-à-d correctement orientée) du Temple de Salomon mais son symbole réfléchi. A ce titre, il représente l’image du Temple se reflétant dans un miroir (le temple allégorique n’étant qu’une image de soi-même).
Pour illustrer cette notion, si vous projetez l’image du Temple originel dans un miroir posé verticalement (axe nord-sud) vous obtiendrez dans l’image réfléchie les temples maçonniques travaillant suivant le modèle des Anciens (REAA, Emulation,…). En revanche, si vous posez le miroir horizontalement au-dessus de votre tête (axe est-ouest), vous obtiendrez l’image des temples maçonniques travaillant suivant le modèle des Modernes (Rite Français, RER).
A ma connaissance, le RER est le seul rite pour lequel les colonnes J et B devraient se situer à l’extérieur du local maçonnique (devant la porte d’entrée). Sa symbolique est différente des autres rites.
J-B ou B-J reste un débat d’intérêt limité car les 2 grades (Apprenti et Compagnon), tels que pratiqués au début du XVIIIème siècle, se conféraient à la suite l’un de l’autre, au cours de la même soirée.
La finalité du symbole est de faire réfléchir. En tant qu’Apprenti ou Compagnon, la question que vous devez vous poser lorsque vous contemplez ces colonnes est : « en quoi ces mots sont-ils sacrés et que signifient-ils ? »
La question de savoir si les travaux maçonniques se déroulent « devant » ou « dedans » le Temple a une portée plus limitée.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents