Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La Franc-maçonnerie expliquée aux non maçons, conférence publique d'Alain Graesel à Dôle le 20 octobre 2016

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 16 Octobre 2016, 17:49pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Graesel, #Conférence, #GLDF

Invitation à une tenue en 1784 (archives de la GLDF)

Invitation à une tenue en 1784 (archives de la GLDF)

Alain Graesel fait une conférence publique ouverte à tous, maçons et non maçons, le jeudi 20 octobre à 20 h à Dole (Jura), 22, place Barberousse, Ancienne Salle des fêtes, Manège de Brack.

 

Alain Graesel, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF) et actuel président de le Confédération Internationale des Grandes Loges Unies, fait une conférence publique ouverte à tous, maçons et non maçons, le jeudi 20 octobre à  à Dole dans le Jura).

 

Sur le thème :

 

 

« La Franc-maçonnerie
expliquée aux non maçons
 »

 

La Franc-Maçonnerie est l'objet de nombreux fantasmes entretenus – le plus souvent involontairement – par la discrétion dont font preuve les maçons dans leur conduite qui peut sembler "mystérieuse" alors que la réalité est en fait assez banale. 

 

Parmi les questions qui lui sont fréquemment posées lors de ces conférences publiques, il y a celle du fameux « secret maçonnique ».  .

Mais si l’on veut éclairer le sujet, on peut distinguer trois sortes de "secret" : le secret d’appartenance, le secret des travaux et le secret initiatique. (Extrait de l'ouvrage d'Alain Graesel "La Grande Loge de France" PUF Que sais-je ? 3ème édition)

 

a) Le secret d’appartenance.

– Il relève du fait que chaque maçon, tout en ayant le droit de révéler sa propre appartenance, n’est pas autorisé à " dévoiler " l’appartenance d’un autre maçon. Cette disposition remonte au début du 18e siècle, époque à laquelle le rassemblement d’hommes de cultures et de religions différentes était parfois non recommandé, voire proscrit.

 

Cette mesure était alors destinée à garantir à chacun la discrétion dont il voulait entourer sa vie privée pour éviter des mises en cause susceptibles de générer des difficultés doctrinales ou religieuses. Après une période d’ouverture au début du 20e siècle, cette discrétion a été réactivée lors de 1940 à 1945 par la promulgation des lois du Vichy, qui interdisaient l’exercice des professions libérales réglementées ou de la fonction publique notamment aux maçons et aux juifs.

 

Cette disposition, qui trouve donc son origine dans l’histoire, relève aujourd’hui de la même discrétion que celle dont on veut éventuellement entourer ses convictions philosophiques, politiques ou religieuses.

 

Personne en France n’est inquiété pour ses opinions personnelles aussi longtemps que celles-ci respectent les lois de la République. Il est satisfaisant qu’il en soit également ainsi pour l’appartenance à une loge. Et il suffit de se renseigner un peu sur le fonctionnement des loges pour comprendre immédiatement que personne ne trame en leur sein un quelconque complot. On peut d’ailleurs souligner qu’un casier judiciaire vierge est obligatoire pour qui veut postuler à l’entrée en maçonnerie.

 

b) Le secret des travaux.

– Le deuxième " secret " est un héritage historique ou légendaire des bâtisseurs de cathédrales, époque au cours de laquelle, lorsque les apprentis, compagnons et maîtres maçons opératifs échangeaient entre eux des " secrets " de métier dans leur loge.

Ils s’interdisaient par serment de les diffuser au-dehors tout simplement pour protéger leurs savoirs et savoir-faire. Cet engagement de préservation du secret des travaux est depuis longtemps uniquement symbolique, car rien de ce qui est échangé dans les loges de la Grande Loge de France n’est susceptible de protéger ou défendre un savoir ou un savoir-faire particuliers. Il suffit pour s’en rendre compte de consulter les innombrables ouvrages consacrés à ces sujets.

 

c) Le secret initiatique.

– Le troisième " secret "relève, lui, du caractère difficilement communicable de l’expérience initiatique, personnelle et subjective, qui interpelle chacun dans l’intimité de sa conscience, étant vécue dans une pratique symbolique et réfléchie en un mouvement de retour sur soi caractérisé par une dimension à la fois intellectuelle, rationnelle, émotionnelle et spirituelle.

 

Vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez à Alain Graesel lors de sa conférence du jeudi 20 octobre à 20 heures à Dole.

 

A ne pas manquer car Alain Graesel est un orateur hors pair et l'un des meilleurs spécialiste du phénomène maçonnique en France et à l'étranger.

 

Si vous avez la chance d'être dans le Jura le 20 octobre prochain allez voir Alain Graesel !

 

Jean-Laurent Turbet

 

 

° La Conférence :

 

« La Franc-maçonnerie expliquée aux non maçons »

Par Alain Graesel, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France et président de le Confédération Internationale des Grandes Loges Unies.

Jeudi 20 octobre à 20 heures à Dole (Jura),

22, place Barberousse, Ancienne Salle des fêtes, Manège de Brack.

Conférence gratuite ouverte à toutes et à tous et surtout aux non maçons!

Venez nombreux !

Afficher l'image d'origine

 

La Grande Loge de France, héritière de la Grande Loge de France de 1728 et refondée sous sa forme actuelle en 1894 est une obédience maçonnique masculine qui regroupe 34 000 frères répartis en 903 loges réparties sur le territoire national (hexagone et DOM, TOM ...) et même à l'étranger.

 

Les frères de la Grande Loge de France pratiquent le Rite Ecossais Ancien et Accepté, rite maçonnique le plus répandu de par le monde.

 

La Grande Loge de France peut se reconnaître en trois mots :

 

HUMANISME - SPIRITUALITE - TRADITION

 

Les frères de la Grande Loge de France pensent que la Franc-Maçonnerie est un ordre initiatique traditionnel et universel fondé sur la fraternité.

 

Si vous souhaitez contacter la Grande Loge de France cliquez ICI

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents