Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GLDF : Transhumanisme, l'homme augmenté, conférence de Jean-Pierre CHANGEUX le 9 avril 2016 à Paris.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 4 Avril 2016, 11:32am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #Enjeux et Perspective, #Changeux, #Graesel, #Vannouque

GLDF : Transhumanisme, l'homme augmenté, conférence de Jean-Pierre CHANGEUX le 9 avril 2016 à Paris.

Dans le cadre des conférences publiques  Condorcet-Brossolette de la Grande Loge de France, M. Jean-Pierre CHANGEUX, neurobiologiste, professeur Honoraire au Collège de France et à l’Institut Pasteur, membre de l’Académie des Sciences, traitera du thème :

 

"Transhumanisme, l'homme augmenté" 

 

Ce sera un conférence tout à fait exceptionnelle qui aura lieu le samedi 9 avril prochain à 14 heures 30.


Important : réservez dès maintenant votre place :  http://www.gldf.org/actualites-et-evenements-publics/inscription-evenement-gldf.html


Jean-Pierre Changeux est professeur honoraire au Collège de France et à l’Institut Pasteur, membre de l’Académie des sciences. Neurobiologiste connu pour sa recherche dans plusieurs domaines de la biologie, de la structure et de la fonction des protéines, du développement précoce du système nerveux jusqu’aux fonctions cognitives. Il a dirigé de 1967 à 2006 les laboratoires de neurobiologie moléculaire et de récepteurs et cognition à l’Institut Pasteur.

 

C'est un événement majeur que d'avoir pu obtenir de Jean-Pierre Changeux qu'il vienne donner une conférence, lui qui est toujours entre deux avions et deux colloques internationaux.

 

Cette conférence publique sera animée par Alain Graesel, ancien Grand Maître de la Grande Loge de France et présidée par Jean-Paul Vannouque, conseiller fédéral délégué à la Communication de la Grande Loge de France.

 

Une conférence tout à fait exceptionnelle à ne surtout pas manquer! Inscrivez-vous en cliquant sur le lien suivant : http://www.gldf.org/actualites-et-evenements-publics/inscription-evenement-gldf.html
Cliquez ici pour vous inscrire
 

° La Conférence :

 

Samedi 9 avril prochain à 14 heures 30.

 

Grande Loge de France
Grand Temple Pierre Brossolette 
8, rue Puteaux - 75017 PARIS.

Métro Rome.

Conférence publique gratuite mais inscription obligatoire ici : 
http://www.gldf.org/actualites-et-evenements-publics/inscription-evenement-gldf.html

Cliquez ici pour vous inscrire

 

 

En préambule à cette conférence, j'ai demandé à Alain Graesel de nous en dire un peu plus sur le sujet que nous aborderons samedi.

 

Voici mes questions... et ses réponses ! 

 

Jean Laurent Turbet : 

Où en sont les recherches portant sur l'Homme augmenté ?

 

Alain Graesel : 

Il est impossible d'être exhaustif car elles sont en cours dans de très nombreux laboratoires du monde.

Ces laboratoires ne souhaitent pas toujours rendre publiques leurs recherches, c'est cela aussi la mondialisation ….

Ils nous disent que demain nous serons plus forts grâce aux exosquelettes, que nous deviendrons plus intelligents grâce à la neurostimulation et que nous vivrons plus longtemps grâce à la convergence technologique des NBIC.

 

Jean Laurent Turbet :

Que signifie NBIC ?

 

Alain Graesel : 

NBIC est l'acronyme de Nanotechnologies, Biotechnologies, sciences de l'Information et sciences Cognitives.

 

Ce sont des domaines d'ultra haute technologie interconnectés de manière quasi déterministe : chaque progrès dans l'une engendre des progrès dans les autres, que ce soit par innovations progressives / incrémentales ou par des innovations de rupture radicale. Ce qui augmente la complexité de leur évolution en raison même des intersections et des synergies en question.

 

Il peut arriver que l'on obtienne des résultats totalement inattendus mais scientifiquement percutants.

 

Les Nanotechnologies maitrisent la grandeur 10 puissance - 9, soit le milliardième de mètre. Cela peut aboutir à la création d'éléments robotisés ultra minuscules, mécanisés, capables de se déplacer dans le corps humain. Ces déplacements seront déterminés et sous contrôle mais certains éléments pourront être fabriqués pour fonctionner en toute autonomie….

 

Les Biotechnologies ouvrent le vivant aux expérimentations dans les champs génétiques, moléculaires et informatiques… permettant d'intervenir sur le patrimoine génétique des êtres vivants pour le déchiffrer ou même le modifier.

 

Les sciences de l'Information se caractérisent elles par une capacité constamment évolutive de conception, collection, encodage, tri, stockage et diffusion d'informations et de données de toute nature (physiques, chimiques, etc..) et formes (mathématiques, logiques, statistiques, etc..)

 

Elles s'appuient notamment sur les progrès incessants de l'informatique et des outils et instruments numériques dont les évolutions spectaculaires sont connues de tous.

 

Les sciences Cognitives enfin font un lien dynamique entre linguistique, informatique, neurosciences et sciences humaines. L'intelligence artificielle en fait bien sûr partie.

 

Les laboratoires des NBIC tournent à plein régime, financés pour l'essentiel par les grandes compagnies internationales d'ultra haute technologie dont les recherches coûtent des fortunes mais dont le retour sur investissement sera exponentiel.

 

On peut ajouter à cela toutes les recherches sur la réalité virtuelle qui nous apportent des innovations toutes les semaines.

 

Jean Laurent Turbet :

Quelques exemples de recherche ?

 

Alain Graesel :

Dans le domaine militaire, la DARPA - Defense Advanced Research Projects Agency – de l'armée américaine travaille sur une combinaison de combat qui résistera aux balles, aux chocs, etc… et multipliera la force physique de son porteur.

 

Dans le domaine civil les mêmes recherches sont en cours: un exosquelette facilitera le port de charges lourdes à des opérateurs dans les usines.

 

On peut en citer beaucoup du même genre.

 

Des chercheurs envisagent d'introduire dans le corps humain des nanorobots et des nanomédicaments capables de réaliser des interventions chirurgicales dans les organes du corps difficiles d’accès.

 

D'autres conçoivent des immunoglobulines à partir de souches de levures et d’ADN pour créer des systèmes immunitaires synthétiques capables de stimuler les antigènes à des maladies infectieuses ou au cancer.

 

Les GAFA - Google, Apple, Facebook, Amazon – investissent des milliards de dollars pour s'assurer une avance stratégique sur un marché qui va exploser.

 

IBM travaille, avec des moyens exceptionnels, sur un projet visant à reproduire et maitriser le fonctionnement du cerveau humain.

 

Quant à l'intelligence artificielle elle fait en ce moment des progrès décisifs: il ne sera plus possible à l'avenir, pour un humain, de battre un ordinateur aux échecs ou au jeu de go…

 

Jean Laurent Turbet :

Des sociétés françaises ?

 

Alain Graesel :

Oui bien sûr il y en a plusieurs.

 

PIXIUM VISION  travaille sur une rétine artificielle;

 

POIETIS conçoit des greffons artificiels de cornée et de peau;

 

HEMARINA a mis au point un sang artificiel à partir d’une molécule de ver marin, compatible avec tous les groupes sanguins;

 

FELLIGREEN travaille sur un micro courant sous la peau qui  stimule la production de collagène;

 

BIONICOHAND élabore une prothèse de main fabriquée par impression 3D;

 

MENSIA  réfléchit à une technique permettant de contrôler des commandes par la pensée par neurofeedback pour le traitement des signaux encéphalographies.

 

Certains chercheurs français sont même dans le peloton de tête. En 2012  Emmanuelle Charpentier,  biologiste française associée à la biochimiste américaine Jennifer Doudna, ont reçu le " Breakthrough prize " qui récompense les avancées scientifiques capitales.

 

Leur méthode nommée "Crispr-cas9" est une chirurgie d'ultra haute précision qui permet de découper l’ADN d’une cellule grâce à une enzyme spécifique.

 

Elle va sans doute remplacer tous les outils du même type et elle est considérée comme les "ciseaux du génome".

 

Jean Laurent Turbet :

C'est la 4e révolution industrielle?

 

Alain Graesel :

Absolument.

 

La 3e révolution industrielle – celle de l'informatisation et de la robotisation / automatisation - est déjà bien avancée.  

 

Mais la 4e révolution aussi est en cours : ce sera celle de la production possible de l'être humain par la science et la technologie. L'être humain de demain – c’est-à-dire dans les quelques années qui viennent – sera-t-il un encore "humain par nature" ou un "objet vivant" fabriqué à partir de matériaux de synthèse, voire une machine en 3D ?

 

Les problèmes philosophiques, éthiques et humains qui vont se poser sont considérables et aucune réponse appropriée n'existe à ce jour. Nous somme pratiquement au point zéro de en ce domaine. Les maçons de toutes obédiences ont là un thème de réflexion riche de perspectives.

 

Jean Laurent Turbet :

Toutes ces recherches seront évoquées et expliquées par Jean Pierre Changeux, neurobiologiste, professeur honoraire au Collège de France, membre de l'académie des sciences  dont les recherches sont internationalement reconnues et appréciées.

Un débat sur des questions essentielles à la manière de construire notre futur suivront son intervention.

 

Merci à Alain Graesel et rendez-vous samedi prochain à 14 heures 30 avec Jean-Pierre Changeux, dans le Grand Termple de la Grande Loge de France.

 

N'oubliez pas qu'il s'agit d'une conférence publique gratuite mais qu'il faut obligatoirement s'inscrire (le nombre de places étant limité) : http://www.gldf.org/actualites-et-evenements-publics/inscription-evenement-gldf.html

Cliquez ici pour vous inscrire

 

Afficher l'image d'origine

 

La Grande Loge de France, héritière de la Grande Loge de France de 1728 et refondée sous sa forme actuelle en 1894 est une obédience maçonnique masculine qui regroupe 34 000 frères répartis en 885 loges réparties sur le territoire national (hexagone et DOM, TOM ...) et même à l'étranger.

 

Les frères de la Grande Loge de France pratiquent le Rite Ecossais Ancien et Accepté, rite maçonnique le plus répandu de part le monde.

 

La Grande Loge de France peut se reconnaître en trois mots :

 

HUMANISME - SPIRITUALITE - TRADITION

 

Les frères de la Grande Loge de France pensent que la Franc-Maçonnerie est un ordre initiatique traditionnel et universel fondé sur la fraternité.

 

Si vous souhaitez contacter la Grande Loge de France cliquez ICI

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents