Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


La Régularité, un concept inventé par le GODF ?

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 29 Février 2016, 17:26pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Régularité, #GLDF, #GODF, #Histoire

La Régularité, un concept inventé par le GODF ?

 

Les questions de Régularité maçonnique passionnent (ou obsèdent, ou énervent… ou indifférent) bon nombre de francs-maçons de l’Hexagone ou d’ailleurs.

 

De fait, nous avons en tête plus particulièrement les Landmarks établis en 1929 par la Grande Loge Unie d’Angleterre (avec notamment la fameuse obligation de croire en Dieu et le fait de ne pouvoir avoir de relations qu’avec d’autres grandes loges régulières…)

 

Alors juste pour le plaisir, vous trouverez ci-dessous un petit article paru dans le Bulletin mensuel des Ateliers Supérieurs en 1937 (page 174), article non signé (mais très vraisemblablement de la plume d’Albert Lantoine).

 

Car il fut question de régularité… bien avant 1929.

 

Pour la première fois en 1773, lorsqu’une scission minoritaire de la Grande Loge de France (qui elle se maintiendra jusqu’à l’union de 1799  - union qui se terminera rapidement par un divorce pour incompatibilité d’humeur, chacun, Grande Loge et Grand Orient retrouvant sa liberté), va créer le Grand Orient de France (GODF).

 

Création du GODF qui aura beaucoup de succès, notamment en termes de créations de loges, puisqu’elles vont rapidement dépasser en nombre celles de la Grande Loge de France.

 

De plus le GODF va inventer une arme de guerre particulièrement efficace contre la Grande Loge : la Régularité.

 

Voici d’ailleurs ce qu’en dit le Bulletin mensuel des Ateliers Supérieurs en 1937 (page 174) :

 

CONSULTATIONS

--------------------

 

DE LA REGULARITE

----------------------

 

La question de Régularité ne s’est jamais posée au XVIII° siècle.

Le mot n’existait même pas en Franc-Maçonnerie parce qu’aucune Obédience n’avait alors la prétention d’en avoir le monopole. Le terme fut employé pour la première fois dans les Statuts de l’Ordre royal de la Franc-Maçonnerie en France, arrêtés le 26 juin 1773 par le Grand Orient et imprimé dans un in-14° de 35 pages. Voici le passage :

 

«  Le corps de l’Ordre royal de Francmaçonnerie, sous le titre distinctif de Corps maçonnique de France, sera composé des seuls maçons réguliers reconnus pour tels par le G.O., qui ne reconnaîtra désormais, pour maçons réguliers, que les seuls membres des loges régulières, et pour loges régulières que celles qui seront pourvues de constitutions accordées ou renouvelées par lui, et il aura le seul droit d’en délivrer… »

 

Ainsi, pour la première fois dans l’histoire maçonnique, on retranchait de la communion, comme hérétiques, les Maçons qui, demeurés fidèles soit aux Mères-Loges écossaises, soit à la Grande Loge de France, avaient refusé de s’agréger au Pouvoir nouveau.

 

Fin du texte. 

 

Petit clin d’œil de l’Histoire par rapport aux problématiques actuelles et ceci dit surtout avec un grand sourire très fraternel, car, comme il ne l’aura échappé à personne, nous ne sommes plus en 1773 !

 

Jean-Laurent Turbet

 

 

 

PS : Trois livres récents (et plus complémentaires que leurs auteurs ne le disent) concernant la Régularité, celui d'Alain Bernheim, celui de Roger Dachez et celui d'Alain Pozarnik (par ordre de publication des livres).

Commenter cet article

FeuDuSolail 17/04/2016 12:18

Intéressant, j'ai bien peur cependant que cela soit faux. Sauf à considérer le mot français uniquement.

GORAGUER 03/03/2016 08:44

Le Grand Orient de France est, lui, la plus ancienne et la plus importante obédience maçonnique d’Europe continentale. Né en 1728 comme Première Grande Loge de France, il a pris sa forme et son nom actuels en 1773. Aujourd'hui, le Grand Orient rassemble plus de 49 000 membres inscrits dans plus de 1 200 Loges.
Extrait du site du GO, qui peut contester cela ? En 1773 ce n'était pas une scission mais une transformation de la Grande Loge, c'est vrai il restait quelques loges sauvages qui ne pouvaient en aucun cas se revendiquer de la Grande Loge.
Bien Cordialement

BRUCE 05/03/2016 09:39

mon BAF GORAGUER , il y a un article très intéressant de notre frère DACHEZ sur son blog , qui explique de manière précise et historique ce que tu avances et qui est incontestable .
bises

Jean-Laurent Turbet 03/03/2016 11:36

Mais je le conteste car ce que vous affirmez est totalement faux !

Ce n'étaient en aucun cas des loges sauvages mais les loges de la Grande Loge de France qui continuaient leurs travaux.

Il s'agit bien d'une scission minoritaire puisque il y a plus de loge qui restèrent à la Grande Loge que de Loge allant au GODF.

En 1772, la Grande Loge de France comptait, 376 loges, 257 loges de province et 107 loges parisiennes, plus les loges militaires.

Extrait d'un article de Louis Trébuchet :"199 loges de la Grande Loge de France de 1772 ne rejoindront jamais le Grand Orient de France, alors que 140 loges seulement des 376 de la Grande Loge de France seront reconstituées au cours des cinq premières années et 45 les cinq années suivantes. A l'étude des faits, il ne me paraît donc pas possible de soutenir, comme on l'entend souvent, que le Grand Orient de France fut la continuation de la Grande Loge de France sous un autre nom. Il y eut véritablement scission en 1773, une scission dans laquelle le Grand Orient ne s'avéra même pas majoritaire, et qui fut réalisé dans des conditions de représentation démocratique éminemment contestables".

La Grande Loge de France tient sa dernière assemblée le 3 octobre 1791 et se "réveillera" après la Terreur le 24 juin 1795.

La GODF lui, tiendra sa dernière réunion le 13 mai 1793 avant de reprendre ses travaux le 7 juin 1796 (soit un an après que la Grande Loge de France ait repris les siens).

Il ne faut pas affirmer péremptoirement des contres vérités historiques, surtout lorsqu'elles sont aussi grosses que celles là !

GORAGUER 02/03/2016 17:30

Il ne suffit pas d'affirmer des choses pour que cela soit véridique. La grande Loge De France de 1894 n'a jamais eu de liens avec la Grande Loge De France de 1738 transformée en 1773 qui devint le GODF. Jamais cette vérité n'a été mise en cause par les vrais historiens.

Jean-Laurent Turbet 02/03/2016 20:29

Si justement ! La GLDF ne se "transforme pas" en GODF en 1773 ! Le GODF ,ait d'une scission minoritaire de la GLDF qui continue ses travaux ! Le "mariage" aura lieu en 1799 (comment le le GO et la GL auraient ils pu fusionner en 1799 si la GL avait disparu en 1773 ??!) et le divorce quelques années après, chaque entité reprenant son nom.

Zorobabel 29/02/2016 19:22

La Grande Loge de France est une obédience maçonnique française dont le nom a été porté successivement par deux entités maçonniques distinctes. De 1738 à 1773 pour la première, qui se transforme en 1773 en Grand Orient de France et par la seconde depuis sa création par le Suprême Conseil de France en 1894. Cette seconde création qui perdure en 2015, se présente elle-même comme étant directement issue de la première, par l'intermédiaire du Rite écossais du xixe siècle, malgré les deux fusions que celui-ci connut avec le Grand Orient et qui interrompent cette filiation.

Merci,Wikipedia

Ruaud 29/02/2016 17:35

MTCF: tu as oublié de citer le dernier livre d'Amaon Pozarnik... A moins que cet oubli ne soit volontaire!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents