Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GLDF : Ces temples du bout du monde. Symposium annuel des loges de l’Océan Indien de la Grande Loge de France.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 21 Avril 2015, 06:30am

Catégories : #GLDF, #Symposium, #Conférence, #Marc Henry, #Notton, #Caraïbe

Chaque année, le Grand Maître de la Grande Loge de France, accompagné de responsables de l’obédience, se rend au Symposium des loges de l’Océan Indien de la GLDF. Cette année le symposium s’est déroulé les 3, 4 et 5 avril 2015.

 

Les frères de La Réunion, de Madagascar, de Maurice, de Mayotte, se sont, cette année,  retrouvés à l’ile Maurice.

 

Ce furent trois jours de travail, d’échanges, mais aussi de fraternité.

 

La délégation officielle de la Grande Loge de France était emmenée par son Grand Maître, Marc Henry, accompagné du Grand Secrétaire Jacques Gagnon, mais également du Grand Chancelier Jean-Pierre Velleyen.

 

C’est Marc Foo Kune, Vénérable Maître de la Loge « Le Sphinx » N°715,  à l’Orient de Vacoas, à Maurice, qui avait été désigné comme président du Symposium.

 

Tous les ateliers de l’Océan Indien appartenant au Congrès IDF/OM/OE, Jean-Raphaël Notton président de ce Congrès était présent, accompagné de Christian Ribadeau Dumas, trésorier du Congrès.

 

C’est par une cérémonie de réception des frères et sœurs des Obédiences amies, regroupant plus de 250 Frères et sœurs de multiples obédiences, que c’est ouvert le symposium.

 

La présence du Grand Chancelier Jean-Pierre Velleyen (photo de droite) venu en voisin de l'ile de la Réunion a été très appréciée par l'ensemble des participants.

 

Jean-Pierre Velleyen est une véritable figure de référence pour bon nombre de frères de l'Océan Indien. Ce n'est pas seulement le Grand Chancelier qu'ils ont accueillis. C'est aussi le frère bien aimé et aimant, écouté et respecté. Celui dont les tenues originales et chatoyantes portent haut en métropole tout l'art des Caraïbes.

 

Le Grand Maître, Marc Henry,  a prononcé une conférence dont il a le secret. C’est par une longue intervention, à la tonalité très initiatique, retraçant la symbolique et la puissance du Rite Ecossais Ancien et Accepté, qu’il a conquis l’assistance.

 

Le Symposium en lui-même a été l’occasion de la restitution de plusieurs travaux conjoints, de frères issus d’ateliers de tout l’Océan Indien.

 

Il a été également l’occasion de moments de partages et de joie, à l’image de ce gâteau géant offert à l’occasion de l’anniversaire des 10 ans de l’atelier de « l’Etoile du Septentrion » N°1369, à l’Orient de Pamplemousse, à l’Ile Maurice (Photo ci dessous).

 

Entourant Marc Henry, le Grand Maître de la GLDF, son Vénérable Maître actuel Raj Ramjit fut, aux côtés de Marc Foo Kune, l’un des principaux artisans du succès de ce symposium.

 

A gauche du Grand Maître Marc Henry, Raj Ramjit Vénérable Maître de l’Etoile du Septentrion, Marc Foo Kune président du symposium, Christian Ribadeau Dumas, et à droite du Grand Maître, Jean-Raphaël Notton, Percy ROSE et  Kishore DWARKA, Passés Vénérable Maître de cet atelier.

A gauche du Grand Maître Marc Henry, Raj Ramjit Vénérable Maître de l’Etoile du Septentrion, Marc Foo Kune président du symposium, Christian Ribadeau Dumas, et à droite du Grand Maître, Jean-Raphaël Notton, Percy ROSE et Kishore DWARKA, Passés Vénérable Maître de cet atelier.

Plusieurs  séances de travail ont marqué ces trois journées de symposium.

 

Un échange libre entre le Grand  Maître, Marc Henry, et les apprentis et les compagnons de l’Océan Indien.

 

Une rencontre des Maîtres autour de Jean-Pierre Velleyen (photo ci-contre) , sous les arbres, à la manière des palabres (photo ci-dessous). 

 

Il était important de respecter la manière traditionnelle de travailler, de parler, d'échanger, de se comprendre.

 

C'est le respect dû à toutes les cultures qui ont fondés les Caraïbes.

 

Cultures, religions, façons de penser différentes, mais unies autour du Rite Ecossais Ancien et Accepté - rite maçonnique à vocation universaliste - et autour de la Grande Loge de France

 

.

GLDF : Ces temples du bout du monde. Symposium annuel des loges de l’Océan Indien de la Grande Loge de France.Nous voyons sur la photo ci-contre Jean-Pierre Velleyen, Jacques Gagnon, Christian Ribadeau Dumas, et des frères de l’Océan Indien

 

Une après-midi de travail et d’échange a également eu lieu entre Jean-Raphaël Notton, avec à ses côtés Christian Ribadeau Dumas, et des représentants de tous les ateliers présents.   

 

A l’ordre du jour étaient les projets de développement des Orients de l’Océan Indien.

 

Ce fut l’occasion  d’échanges sur les projets immobiliers des Loges de l’Océan Indien en particulier, des Orients Ultra Marins, et de l’Obédience en général.

 

« Nos projets immobiliers d’aujourd’hui sont nos ateliers et nos frères de demain » a déclaré Jean-Raphaël Notton.

 

GLDF : Ces temples du bout du monde. Symposium annuel des loges de l’Océan Indien de la Grande Loge de France.Jean-Raphaël Notton (photo ci-contre) a salué les efforts financiers consentis par les frères de Maurice pour la construction de leur nouveau temple.

 

Il a confirmé que les premières démarches concernant le projet de nouveau temple à Madagascar ont été lancées.

 

Tous les ateliers représentés ont insisté sur le caractère raisonnable des sommes nécessaires aux investissements immobiliers dans l’Océan Indien, compte tenu du contexte local, et du nombre en forte croissance de frères  concernés.

 

L’Océan Indien  est l’une des régions de plus fort développement de la Grande Loge France, en nombre de nouveaux frères.

 

Et c’est le cas d’ailleurs pour tous les ateliers Ultra Marins de la Grande Loge.

 

Il existe des projets de rénovation, d’agrandissements, ou de construction de nouveaux temples à Maurice, à Madagascar, à Mayotte  et à la Réunion.

 

L’occasion de rappeler quelques éléments d’histoire.

 

Comme par exemple que l’Ile Maurice fut longtemps appelée l’Ile De France, et la Réunion l’Ile Bourbon.

 

Que Mayotte, plus récemment, a montré son attachement à la France, en votant pour son maintien dans la République.

 

Qu’il y a entre Madagascar, « La Grande Ile », et la France, des liens forts et anciens, qui dépassent les situations politiques qu'a récemment connue la société Malgache.

 

Dans toutes ces îles lointaines, la Grande Loge de France, constitue un socle commun, qui transcende les frontières.

 

Et qui rassemble les frères au-delà des nationalités diverses de ces Iles.

 

«  Nous avons des devoirs vis à vis de vous, pour vous soutenir et vous accompagner, et pour reconnaitre avec quelle énergie exemplaire vous assurez le développement des valeurs de la Grande Loge, au-delà des mers » a conclu Jean-Raphaël Notton, président du Congrès Paris/Outre-Mer/Orients éloignés.

Commenter cet article

Frangin 21/04/2015 09:18

Qu'est-ce que les caraïbes ont à faire dans l'océan indien?
Fraternellement
JL

discernons 23/04/2015 20:26

Effectivement. L'auteur semble s'être trompé. Le geste fraternel serait de lui indiquer qu'il a mentioné Caraïbes au lieu de Mascareignes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents