Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


« Les états généraux du Burn-out », organisés par le Cercle Ramadier le mercredi 11 mars 2015 à Paris.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 4 Mars 2015, 20:45pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Cercle Ramadier, #travail, #burn-out

« Les états généraux du Burn-out », organisés par le Cercle Ramadier  le mercredi 11 mars 2015 à Paris.

 

Le Cercle Ramadier est une fraternelle maçonnique d’idées qui regroupes des frères et sœurs de sensibilité politique de gauche.

 

Cercle Ramadier et son président Jean LE GARREC ont le plaisir de vous inviter au colloque ouvert à tous qu’il organise

 

le MERCREDI 11 MARS 2015  de 17h à 21 h 30

 

à : Salle Olympe de Gouges 15, rue Merlin 75011 PARIS (+ de 500 places dispo ) M° Père Lachaise / Voltaire

 

Le thème de ce colloque est :

 

LES ETATS GENERAUX DU BURN OUT

 

 

- 17h00 - Accueil des participants :

Une équipe de France 2 sera présente dans le cadre de la réalisation d'un document télévisé sur le thème du burn out et de la souffrance au travail.

 

- 17h15 - Présentation des Intervenants par Anne-Juliette TILLAY, Secrétaire Générale du Cercle Ramadier

 

- 17h30- Début des travaux

 

- Introduction à la problématique: Jean LE GARREC, Président du Cercle Ramadier.

 

En juin dernier, à l’initiative du Cercle Ramadier, un débat s’est engagé sur la question : « Faut-il reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle ? »

 

Plus de 300 personnes s’étaient réunies à l’Assemblée nationale pour en débattre et beaucoup n’avait pas pu assister à ce moment riche et engagé. Cette fois la salle permet d'accueillir plus de 500 personnes !

 

Les États-généraux seront l’occasion de vous faire entendre, de porter vos doléances, de prendre la parole et d’avancer sur le chemin de la reconnaissance de l’épuisement comme maladie professionnelle.

 

www.appel-burnout.fr : l’appel pour la reconnaissance du burn out réunit aujourd’hui près de 10 000 signatures : www.appelmedecins-burnout.fr/ : un collectif de médecins du travail a lancé un appel semblable qui compte près de 1000 soutiens :  www.lejdd.fr/Economie/L-appel-des-deputes-pour-la-reconnaissance-du-burn-out-705116  : le 6 décembre 2014 dans le Journal du dimanche, une trentaine de députés lançaient à leur tour un appel pour la reconnaissance du burn out.

 

Pour amplifier la mobilisation, venez prendre la parole, porter témoignage et dialoguer avec les responsables politiques présents.

 

 

INVITES et INTERVENANTS

 

° Mme. Colette CAPDEVIELLE Avocate, députée de la 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, Membre de la commission des lois

"Sa notoriété s’étend au-delà des frontières de l’Adour ou de la Navarre, au vu de la réaction qu’elle a eu à l’Assemblée nationale face aux débats sur le travail le dimanche". (Contrepoints; LCP, etc)

 

° M. Jean-Claude DELGENES directeur de Technologia  (cabinet d'experts en évaluation et en prévention des risques professionnels et de l'environnement),

 

° Docteur Michel DEBOUT Consultant sur les questions de risques psychosociaux et violences au travail,

 

° Docteur Bernard MORAT initiateur de la pétition sur le burn-out auprès de ses confrères,

 

° Docteur Agnès MARTINEAU Médecin du Travail,

 

° Mme Martine KERYER Secrétaire nationale Conditions de Travail, Handicap, Santé au travail à la CFE CGC,

 

° M. Dominique CORONA Secrétaire National UNSA en charge des IRP et de la Commission Santé

 

° M. Vincent LANIER 1er Secrétaire Général du Syndicat National des Journalistes

 

° M. Jean-Albert MOUGIN Vice Président du Syndicat National SNACL

 

° Mme. Sophie PERCEBOIS, Représentant la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France

 

° M. Daniel KELLER Grand Maître du Grand Orient De France (sous réserve),

 

M. Gilles DUBOSQ pour le Conseil National de la fédération française de l'Ordre Maçonnique Mixte et International Le DROIT HUMAIN

 

 

 - DEBAT

 

Modérateur : M. Denis MAILLARD Directeur de Communication

 

21h30 - Conclusion des travaux

 

Nous vous invitons à faire connaître autour de vous cette initiative et à inviter toutes et tous vos ami-e-s.

 

 Ce colloque est ouvert à tout public.

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents