Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Colloque « Louis XIV et les jacobites à Saint-Germain-en-Laye » le 28 mars 2015.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 3 Mars 2015, 09:10am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Colloque, #Stuart, #Histoire, #Trébuchet, #REAA

Colloque « Louis XIV et les jacobites à Saint-Germain-en-Laye » le 28 mars 2015.

 

Voici un rendez-vous très intéressant qui nous est proposé avec ce colloque intitulé « Louis XIV et les jacobites à Saint-Germain-en-Laye » qui aura lieu le samedi 28 mars 2015 au Château  de Saint-Germain.

 

Il s’agit en effet d’un épisode trop méconnu de notre histoire commune entre la France l’Angleterre l’Ecosse et l’Irlande.

 

En 1649 Charles 1er Stuart, qui a succédé à son père Jacques 1er sur le trône d’Angleterre et d’Ecosse, est décapité par ordre du parlement anglais. Son fils aîné, Charles II est couronné roi d’Ecosse par ses fidèles, à Scone le jour de l’an 1751, mais il devra s’exiler en Europe dès 1752 sous la pression militaire du Général Oliver Cromwell.

 

Après la mort de Cromwell, le Général Monck, gouverneur militaire de l’Écosse, organisera la restauration de Charles II Stuart sur le trône d’Angleterre et d’Écosse en 1660. A sa mort en 1685, son frère lui succède sous le titre de Jacques II Stuart. Jacques II s’est converti au catholicisme, et n’a ni le charisme, ni l’habileté politique de son frère aîné. Il sera renversé par « la glorieuse révolution », initiée par les protestants anglais et les presbytériens écossais, qui porteront sur le trône sa fille Mary et son époux Guillaume d’Orange, invités à venir « sauver les lois et la religion d’Angleterre ».

 

Jacques II est contraint à l’exil, et Louis XIV met à sa disposition le château de Saint Germain en Laye, où il s’installera avec sa cour et les régiments de sa garde Irlandaise au début de 1689. Nombreux seront les fidèles écossais et irlandais qui le suivront en exil en France. Jacques II va rester à Saint Germain-en Laye treize ans...

 

Les partisans des Stuarts sont appelés « Jacobites » en référence à Jacques II, « Jacobus » en latin. Les jacobites sont les partisans de Jacques II Stuart.

 

Cette période est très intéressante également pour l’histoire de la Franc-Maçonnerie Française.

 

De tout cela et de bien d’autres choses il sera traité lors de l’intervention (que l’on imagine déjà magistrale) de l’excellent Louis Trébuchet, l’un des tous meilleurs historiens de la Franc-Maçonnerie, président de la Commission Histoire de la Grande Loge de France.

 

Lisons Louis Trébuchet dans son magistral "De l'Ecosse à l'écossisme" (tome 1 page 116) :

 

" Les deux plus anciennes loges de France pourraient être deux loges arrivées à Saint-Germain-en-Laye en 1689 dans les bagages, si je puis dire, des régiments de la garde de Jacques II, La Parfaite Egalité, loge du régiment de la Garde irlandaise du colonel Lord William Dorrington et La Bonne Foi, loge du Régiment écossais du colonel Dillon, mais les éléments décisifs de preuve manquent.

 

Le 24 octobre 1776, la loge La Parfaite Egalité, dont le régiment est alors sous les ordres du Colonel compte de Walsh-Serrant et stationne à Bapaume demande au Grand Orient de France une régularisation de sa constitution. Le 13 mars 1777 le Grand Orient admet que ses constitutions primitives datent du 26 mars 1688, époque où le régiment se battait pour Jacques II Stuart en Irlande, et qu'elles ont été renouvellées par la Grande Loge de France le 9 octobre 1772. 

 

Nous n'avons malheureusement pas les documentx sur lesquels fut fondé cette décision, mais il y a là au minimum une forte présomption que La Parfaite Egalité soit la plus ancienne loge introduite sur le sol français, puisque son régiment débarqua à Brest le 9 octobre 1689 sous les ordres du Colonel Lord William Dorrington et tint garnison à Saint-Germain-en-Laye jusqu'en 1698.

 

Le 24 juin 1776 la loge La Bonne Foi est installée à Saint-Germain-en-Laye par la Grande Loge maintenue. Mais il est vraissemblable que la loge existait déjà auparavant. Alec Mellor rapporte l'anecdote d'un frère faisant don à la loge du cordon de son père "qui appartenait à l'ancienne loge" et en effet on trouve en 1774 trace d'une loge constituée mais n'ayant pas procédé au paiement de ses capitations, à l'adresse de "M. Duparc, officier du roi, au Chateau neuf", donc appartenant peut-être, comme le suppose Gustave Bord, au régiment du comte de Bulkeley, qui quelques mois plus tard passra au Comte de Dillon".

 

1688,  soit 19 ans avant la création « officielle » de la maçonnerie en juin 1717 à Londres, maçonnerie dite des « Modernes » et soutien inconditionnel de la toute nouvelle monarchie hanovrienne à l’instar de son vrai mentor, Jean-Théophile Désaguliers.

 

Nous attendons tous avec impatience l'intervention de Louis Trébuchet !

 

Saint-Germain-en-Laye est aussi la ville du Chevalier de Ramsay. Ses archives comportent son acte de décès où il est écrit notamment : « Le mardy Septième May mil Sept Cent quarante trois Le corps de Messire André Michel de Ramsaÿ, chevalier de St-Lazare et chevalier Baronet d’Ecosse, époux de dame Marie de Nairne, mort le jour précédent âgé d’environ cinquante huit ans, a été inhumé dans l’église. » (Ont signé avec les parents et amis du défunt : Alexander de Montgomeri, comte d’Eglentoun ; Charles Radclyffe, comte de Darwentwater ; Guillon ; Alex Home ; Morphy ; Geo de Leslei ; …).


Montgomery, Derwentwater, des noms dont parlera aussi très certainement Louis Trébuchet…

 

Un colloque donc à ne pas manquer !

 

Jean-Laurent Turbet

 

°

°

 

 

Colloque

« Louis XIV et les jacobites à Saint-Germain-en-Laye »

 

SAMEDI 28 MARS 2015

Château-Musée

Place du Général de Gaulle

F-78100 Saint-Germain-en-Laye

 

 

Sous la direction de Nathalie Genet-Rouffiac, conservateur en chef du Patrimoine, au Service historique de la Défense, ce colloque traitera de l’installation et du fonctionnement de la cour de Jacques II à Saint-Germain-en-Laye ainsi que de la culture du Jacobitisme.

 

En voici le programme :

 

- 9 heures : Accueil du public et des participants

 

- 9h15 Ouverture par Hilaire MULTON, directeur du Musée d’Archéologie nationale et du Domaine national de Saint-Germain-en-Laye et de Florence BOURILLON, présidente de la société Les Amis du Vieux Saint-Germain.

 

- 9h30 Introduction par Nathalie GENET-ROUFFIAC, conservateur en chef du Patrimoine, Service historique de la Défense, « Mise en perspective historiographique »

 

 

NOUVEAUX REGARDS SUR LA COUR DE SAINT-GERMAIN-EN LAYE

 

Présidence : Hilaire MULTON.

 

- 9h50 : Eamon O’CIOSAIN, maître de conférences, Université d’Irlande, Maynoot : « Littérature et sociabilité à la cour jacobite de Saint-Germain : Manus O'Ruorke et Antoine Hamilton ».

 

- 10h10 : Sonja WIMSCHULTE, docteur en histoire, Université de Tübingen : « “He was offered service, but declined it”. Negotiating loyalty in times of exile: The case of the Stuarts, c. 1689-1712 ».

 

- 10h30 : Marie-Laure LEGAY, professeur d’histoire moderne, Université de Lille-3, UMR CNRS 8529 Irhis : « Le jacobite John Glover, aventurier de la finance ».

 

10h50 Discussion

 

LE MILIEU JACOBITE, BERCEAU DE L’ESPRIT D’ENTREPRISE ET L’ESPRIT DE CONQUÊTE

 

Présidence : Eamon O’CIOSAIN

 

- 11h10 : Nathalie GENET-ROUFFIAC, conservateur en chef du Patrimoine, Service historique de la Défense : « “We all live like in a Thébaïde”: l’argent de la cour de Saint-Germain ».

 

- 11h30 : Nicolas BUAT, conservateur du Patrimoine, directeur-adjoint des Archives de Paris : « Le cas John Law ».

 

- 11h50 : Fadi EL HAGE, docteur en histoire, Institut d’histoire moderne et contemporaine : « Le maréchal de Berwick, ou le destin d’un bâtard entre deux royaumes ».

 

12h10 Discussion

 

NOUVELLES SOURCES SUR L’HISTOIRE DE LA COUR À SAINT-GERMAIN

 

Présidence : Florence BOURILLON.

 

- 14h30 : Régis MARTIN, architecte en chef des Monuments historiques : « Les aménagements du château, ce que les relevés actuels en disent ».

 

- 14h50 : Serge FOURNIÉ, vice-président des Amis du Vieux Saint-Germain, Jacques LOUET, archiviste de la Ville de Saint-Germain-en-Laye : « Archives et documents sur les Jacobites à Saint-Germain-en-Laye de 1688 à 1715 ».

 

15h10 Discussion

 

MISES EN PERSPECTIVES DE L’HISTOIRE DE L’EXIL JACOBITE

 

Présidence : Nathalie GENET-ROUFFIAC

 

- 15h30 :  Francesco GUIDOBONI, architecte, docteur en histoire de l’art : « Les Jacobites et l’église Saint-Sulpice ».

 

- 15h50 : Thierry SARMANT, conservateur en chef du Patrimoine, Musée Carnavalet : « La France du Régent face à la question jacobite en 1715 ».

 

- 16h10 : Louis TREBUCHET, président de la Commission d’histoire de la Grande Loge de France  « L’influence des Stuarts dans la genèse de la Franc-maçonnerie ».

 

16h30 Discussion

 

16h50 Conclusion par Nathalie GENET-ROUFFIAC

 

 

° Le Colloque :

 

LOUIS XIV ET LES JACOBITES À SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

SAMEDI 28 MARS 2015

 

 Château-Musée

Place du Général de Gaulle

F-78100 Saint-Germain-en-Laye

 

- Participation aux frais

15 euros par personne

10 euros par personne pour les membres de la société des Amis du Vieux Saint-Germain.

 

Réservation souhaitée : Le nombre de places est limité. Les inscriptions sont prises dans l’ordre de réception des réponses.

 

Nous vous remercions d’adresser vos réponses de participation au colloque du 28 mars 2015 à l’association par courrier postal à l’adresse suivante

 

Les Amis du Vieux Saint-Germain

Société d’Art et d’Histoire de Saint-Germain-en-Laye

Maison des Associations (MAS)

3 rue de la République

F-78100 Saint-Germain-en-Laye

 

Ou par courrier électronique à l’adresse suivante : amisvieuxsaintgermain@orange.fr , sachant que l’inscription n’est définitive qu’à réception de la participation financière. 

L'invitation au Colloque (format pdf).

Commenter cet article

dekeroual 04/03/2015 14:57

Emile de Wogan, descendant de jacobites et franc-maçon:
http://www.unmondedaventures.fr/emile-de-wogan-1817-1888-un-aventurier-francais-celte-au-milieu-du-19eme-siecle/

Lionel MAINE 03/03/2015 10:38

1688, Voilà une date qui siérait bien au sceau de la Grande Loge de France !!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents