Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


Collectif laïque : Propositions pour la consolidation de la laïcité.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 2 Février 2015, 11:19am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Laïcité

Collectif laïque : Propositions pour la consolidation de la laïcité.

COLLECTIF LAÏQUE

 

Propositions pour la consolidation de la laïcité.

 

 

Le Collectif laïque réuni ce 21 janvier 2015, réaffirme qu’après les assassinats des 7, 8, 9 janvier, la laïcité reste un principe de liberté inséparable de la République.

 

Plus que jamais, il est nécessaire de la faire connaître et partager par tous les citoyens.

 

Le Collectif demande que le gouvernement et le Parlement prennent une décision à portée nationale et politique forte pour montrer l’attachement de la France à la laïcité : l’abrogation du délit de blasphème qui subsiste en Alsace et en Moselle.

 

Le Collectif propose des mesures concrètes pour diffuser la connaissance de la laïcité :

 

- donner à l’éducation nationale les moyens financiers indispensables pour mettre en place la formation initiale et continue à la laïcité des enseignants et de tous les personnels,

 

- créer un service civique universel et obligatoire pour développer le sens de l’appartenance à la communauté nationale, comme celui de l’engagement solidaire,

 

- rendre au Parlement son rôle en constituant une commission parlementaire commune aux deux chambres afin de mener la réflexion dont nous avons besoin sur l’application de la laïcité, dans les conditions que nous connaissons aujourd’hui,

 

- mettre en place sans tarder des politiques de la ville et de l’habitat qui en finissent avec la ségrégation sociale et la ghettoïsation.

 

Enfin, tout en prenant acte de ce que le Président de la République a annoncé « une Journée de la Laïcité à l'école » le 9 décembre, le Collectif rappelle sa demande d'une « Journée Nationale de la Laïcité » à cette date anniversaire de la loi de 1905.

 

Les associations signataires :

 

AEPL Ile de France, Association des Libres Penseurs de France (ADLPF), Comité Laïcité République (CLR), Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL), EGALE Egalité-Laïcité-Europe, Fédération Française «Le Droit Humain», Fédération Nationale des Délégués Départementaux de l'Education Nationale, Grand Orient de France, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Mixte Universelle, Grande Loge Mixte de France, Laïcité-Liberté, Le Chevalier de la Barre, Les Comités 1905, Libres MarianneS, Ligue du Droit International des Femmes (LDIF), Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA), Regards de Femmes, Union des FAmilles Laïques (UFAL), Union Rationaliste.

 

 

.

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Michel Jas 02/02/2015 18:11

Raphael Picon :« Les lecteurs des évangiles le savent : le christianisme est né d’un homme, Jésus, dont la grande caractéristique fut d’avoir été accusé de blasphème. C’est le seul « fondateur » d’une religion à l’avoir été. Il en est mort. Son combat pour la liberté, son insoumission aux puissants, aux bienpensants et aux donneurs de leçons, fut inaudible… » http://www.evangile-et-liberte.net/2015/02/7643/

Christian Labrousse 02/02/2015 16:10

L'abrogation du délit de blasphème, en effet......OUI.

Homme libre 02/02/2015 13:26

Je ne vois pas la signature de la GLDF et c'est bien dommage. Nous avons été nombreux a apprécier la présence de notre GM lors de la manifestation "Charlie" pour la liberté d'expression. L'un des moyens pour l'exercice de la liberté d'expression est la laïcité. Pas la laïcité ou à contrario fermée, mais la laïcité. Ce serai bien que notre obédience prenne une initiative en ce sens.

Michel Jas 02/02/2015 13:23

POUR INFO LAÏQUE : Jean-Daniel Roque « Égalité de droit et inégalités de fait entre les différents cultes en France, I : Les édifices du culte » Etudes théologique et religieuses ; Montpellier,1998 /2

Lionel MAINE 02/02/2015 11:34

Pour un adepte de quelque religion que ce soit, le véritable blasphème ne serait-il pas la notion même de blasphème ?
En effet, n'est-ce pas rabaisser l'être suprême, principe créateur, postulé comme parfait, à notre condition humaine susceptible ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents