Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


CMF. "Réunir ce qui est épars" : chiche ! Par Boanergès.

Publié par Boanergès / Jean-Laurent Turbet sur 5 Décembre 2014, 18:00pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLDF, #CMF, #Régularité, #Reconnaissance, #Initiation

CMF. "Réunir ce qui est épars" : chiche ! Par Boanergès.

Pour une fois le texte qui suit n'est pas de moi. Cela arrive parfois. Rarement.

 

J'ai souhaité laisser la parole à un (jeune) frère de 43 ans et Vénérable Maître (c'est à dire le président d'une loge) de la Grande Loge de France.

 

Nous l'appelerons Boanergès. Cela ressemble fort à un nom initiatique et souvenons nous que cela signifie "Les fils du Tonnerre", nom donné aux fils de Zébédée, Jacques et Jean dans le Volume de la Loi Sacrée qui nous est si cher, la Bible.

 

Notre frère Boanergès parle évidemment en son nom propre.

 

Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qu'il énonce et développe. Mais est-ce le plus important? Ce qui importe c'est sa vérité à lui.

 

Il est animé par une vraie foi maçonnique sincère et pure qui le pousse à poursuivre son chemin initiatique dans la voie spiritualiste humaniste et traditionnelle du Rite Ecossais Ancien et Accepté, tel que pratiqué à la Grande Loge de France.

 

Il ne se laisse pas polluer par des questions subalternes ou abuser par des préoccupations profanes. Son questionnement va à ce qui constitue pour lui l'essentiel : l'initiation.

 

J'espère que, comme moi, vous apprécierez sa fougue, son ardeur, son enthousiasme.

 

Lisons donc ce qu'a à nous dire notre frère Boanergès, le fils du Tonnerre, que j'ai illustré dans cet article par Jean, l'aigle de Patmos, l'évangéliste de la Lumière et de la Parole.

 

 

 

 

Réunir ce qui est épars : chiche !

 

Par Boanergès.

 

 

 

La Confédération maçonnique de France existe déjà et tend à se renforcer. C'est un fait que ses plus acharnés adversaires ne peuvent nier. Et force est de constater que les faux Frères pullulent, ce qui est à la fois consternant et pathétique pour la Grande Loge de France et tous les Ordres initiatiques authentiques.

 

Lorsque l'on regarde l'histoire de la Franc-Maçonnerie en France, un mot vient très vite à l'esprit : DIVISION.

 

Impossibilité à s'unifier, ou au moins à constituer effectivement un pôle initiatique et traditionnel digne de ce nom, et qui soit en phase avec la Franc-Maçonnerie traditionnelle mondiale. Voilà la triste réalité maçonnique française.

 

La Confédération Maçonnique propose ni plus, ni moins, que de substituer la diversité à la confusion.

 

Triste spectacle que ces objections sans fin contre la Confédération, avec des « frères » diviseurs qui sont clairement, au sens étymologique, des diables, très habiles à semer la division, à séparer. En parlant de fraternité ou d'humanisme, bien entendu. Quelle confusion ! Affirmer qu'il existe une Franc-Maçonnerie régulière, ce n'est pas semer la division : tout au contraire, c'est affirmer une unité qui n'est pas politique, mais initiatique, ce qui est tout à fait différent. Réaffirmer que nous travaillons bien sous l'invocation du Grand Architecte de l'Univers, c'est simplement être en cohérence avec les plus anciennes traditions de l'Ordre. Si cela froisse certains Frères, qu'ils aillent ailleurs. De fait, les athées n'ont pas leur place à la Grande Loge de France, à moins de tricher avec le rituel, de se mentir à soi-même et de prendre en otage les Frères qui eux sont dans une démarche initiatique sincère et sans réserve. Là aussi, on ne peut confondre ordre initiatique et club philosophique...

 

La Grande Loge revient de loin, car comme on l'a dit, la première moitié du vingtième siècle a été marquée par un affaiblissement, voire une dénaturation de notre rite pour une version politisée, anti-religieuse de la Franc-Maçonnerie, ce qui est en contradiction totale avec la tradition maçonnique. Qu'à l'époque, la GLNF se soit constituée en réaction à cette situation comme un pôle authentiquement spiritualiste ne peut étonner. Car la Franc-maçonnerie est d'abord spirituelle avant d'être sociale.

 

Mais depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et l'Occupation, de l'eau a coulé sous les ponts, et la GLDF est progressivement revenue à ce qu'elle aurait toujours dû être : un ordre initiatique et traditionnel, également éloigné des querelles politiques tout comme des controverses religieuses, mais pas anti-religieux. Le passé social et politique de la GLDF fait cependant partie de sa culture, certes, mais elle ne doit pas hypothéquer son avenir.

 

Confédération Maçonnique de France (CMF)Actuellement, alors que la GLNF a semé un grand chaos dans la franc-maçonnerie française, elle continue comme si rien ne s'était passé ! Alors que la franc-maçonnerie française est encore un peu plus divisée, à cause des errances de la GLNF, celle-ci retombe dans un sectarisme d'un autre âge. Son grand maître met en avant ce principe de territorialité dont on peut se demander d'où il sort, pour conserver une sorte d'exclusivité qui n'est autre qu'un véritable exclusivisme, indigne d'un Ordre initiatique authentique, et fauteur de division, et non de stabilité comme il le prétend. Il s'agit bel et bien d'un hold-up maçonnique, de la part d'une obédience qui, sitôt la reconnaissance retrouvée, la confond sciemment avec la régularité et oublie de faire véritablement retour sur son passé. C'est indigne d'un ordre initiatique véritable. Nous n'avons aucune leçon à recevoir de cette obédience. Et les blessures seront longues à cicatriser.

 

En réaffirmant donc qu'il n'existe que deux pôle

s à la franc-maçonnerie française, comme le fait le Frère Servel, on ne crée pas de stabilité. Au mieux c'est un mensonge par omission, au pire c'est de la mauvaise foi et de la manipulation scandaleuse.

 

D'un autre côté, quel intérêt les Frères de la Grande Loge de France ont-ils à maintenir leurs relations « fraternelles » avec le Grand Orient, qui nous tire dessus à boulets rouges et dont certains « frères » conspuent la Confédération ? Au Grand Orient, ce qui reste du rite est soit oublié, soit recouvert par des considérations totalement profanes qui une fois de plus n'ont rien à voir avec l'initiatique.

 

Mais certains frères mélangent, volontairement ou non, sociabilité et fraternité spirituelle, comme on mélange, depuis des mois, règle et coutume. Règle sur laquelle nous avons prêté serment...

 

Notre règle ne prévoit pas de liens officiels avec d'autres obédiences que la GLAMF et la GLIF. Mais la coutume consiste à voyager le plus possible entre loges et entre obédiences, régulières ou non. N'en déplaisent alors aux Frères de la GLNF, visiter des loges irrégulières n'est pas se souiller, mais plutôt partager des pratiques qui peuvent enrichir des frères éloignés de l'initiatique. Et inversement, recevoir des frères éventuellement irréguliers, c'est permettre une émulation spirituelle toujours précieuse. Mais il est vrai que rendre Gloire au Grand Architecte de l'Univers, ou pas, change considérablement la donne. C'est véritablement la pierre angulaire de la franc-maçonnerie traditionnelle.

 

Car s'enfermer dans sa reconnaissance ou sa régularité ,à l'exclusion de tout le reste, c'est certainement se condamner à la sclérose. Le contre-exemple de l'Italie est éclairant à cet égard.

 

Le nombre d'obédiences en Italie est proprement effarant, et aucune ne reconnaît aucune ; chacune est totalement étanche : on ne peut visiter comme on ne peut être visité. Chaque obédience (certaines ne comptent que quelques loges!) est donc convaincue d'être la plus traditionnelle et la plus régulière bien entendu puisqu'il n'y a aucune contradiction, aucune comparaison possible. Et plus les obédiences apparaissent, plus il y a de grands maîtres et de cordons à distribuer… Une fois de plus, c'est la division qui l'emporte. La franc-maçonnerie italienne est de ce fait affaiblie, vilipendée, discréditée car incapable de se fédérer. C'est une situation à méditer pour ce qu'elle représente de danger pour nous.

 

Prenons en revanche l'exemple de la Grande Loge Unie d'Angleterre : les Frères anglais ont réussi leur union en faisant des concessions. Rabibocher les Ancients et les Moderns n'était pas chose facile. Ils y sont pourtant parvenus. De même en Allemagne après la seconde guerre mondiale : certains Frères avaient cru bon de collaborer avec l'état nazi, d'autres non : ils sont pourtant parvenus à se réconcilier. Ils ont lavé leur linge sale en famille.

 

Quel exemple pour nous ! Alors que beaucoup de diviseurs s'acharnent à faire capoter la confédération, il vaudrait mieux prendre conscience des enjeux au lieu de céder à la peur. Nous Français restons gaulois, dans le sens où nous sommes vraiment très forts pour nous diviser, nous détester, et conserver nos minables petits prés carrés. On parle de « spécificité » ou d' « identité ». Mais le monde entier s'en moque, la maçonnerie universelle s'en moque car nous n'existons tout simplement pas pour elle !

 

A chaque fois en effet que l'on veut visiter une loge à l'étranger, c'est l'humiliation de devoir se justifier, expliquer laborieusement que nous ne sommes certes pas reconnus mais parfaitement réguliers, devant des Frères étrangers incrédules et méfiants. Quelle aberration !

 

A cet égard, la GLNF et donc la GLUA constituent un verrou totalement illégitime dans le contexte actuel. Car la Guerre froide est finie, dans le sens où les anciennes divisions n'ont plus cours. Je préfère penser que le grand maître actuel de la GLNF est sans doute en train de rater le train de l'Histoire en continuant comme si rien n'avait changé :  quelle cécité ! Car en fait, tout est en train de changer, et la Confédération en est l'ouvrière.

 

Quant à nous, à la GLDF c'est la peur, la pusillanimité et la mesquinerie qui sembleraient l'emporter. Quelle tristesse, et quelle consternation ! Nous ne semblons pas à la hauteur des enjeux en présence, c'est cela le drame. Englués dans nos querelles franco-françaises, dignes de l'époque de Vichy, comment certains frères peuvent-ils oser dire que la reconnaissance par les cinq grandes loges n'a pas d'importance ?

 

Autant la déclaration de Londres fait lit des récents désordres à la GLNF, autant la déclaration de Berlin donne une lecture bien plus avisée et pondérée de la réalité maçonnique française. Les Cinq obédiences ont pris acte de la crise et comprennent bien la spécificité française, éprise de liberté de visite et de laïcité.

 

Mais il faut avoir du souffle et une vision, car réunir ce qui est épars constitue un devoir pour tous les véritables maîtres maçons. Autrement la formule de « Franc-Maçonnerie universelle » à laquelle nous rendons hommage est à peu près vide de sens. Saborder la Confédération serait une honte totale.

 

La Confédération maçonnique de France pourrait être ce processus vertueux d'unification ou de réunification de la Franc-Maçonnerie française de tradition : d'autres obédiences traditionnelles peuvent s'agréger à la CMF. Mais faut-il encore s'en donner les moyens. Pouvoir être enfin de plain pied avec toutes les obédiences régulières mondiales est un horizon légitime pour la CMF et donc la GLDF. Ce n'est pas un détail. L'isolement de la GLDF au niveau international est une anomalie. historique Que les Frères de la GLDF voyagent vraiment, et ils comprendront !

 

On peut enfin se demander quels motifs poussent les diviseurs et autres faux frères à continuer leur sale besogne : à qui profite le crime ? On peut trouver trois raisons :

 

La quête et/ou le maintien de pouvoirs et prérogatives qu'une réunification de la maçonnerie traditionnelle et initiatique remettrait en cause. Les « petits arrangements » devraient disparaître.

 

Le maintien d'une franc-maçonnerie édulcorée, affaiblie dans ses buts spirituels, qui ne froisse personne mais qui ne satisfait personne non plus ; une sorte de franc-maçonnerie de complaisance qui permet de se donner bonne conscience sans faire trop d'efforts. Mais c'est la perpétuation du mensonge évoqué plus haut sur la finalité véritable de la franc-maçonnerie, qui est l'accomplissement spirituel de ses membres, et donc la compréhension de la politique dans son sens le plus haut, le plus noble.

 

Enfin, on peut aussi faire une lecture purement géopolitique de la césure GLUA/GLDF en admettant que le RÉAA est français d'origine, donc échappe au contrôle anglais, et que de ce fait les Anglais, (perfide Albion!), ne ratent pas une occasion de nous mettre des bâtons dans les roues. Cela est particulièrement vrai pour les Hauts Grades. Basse politique en somme, et grossière rivalité entre corps maçonniques, dont les Frères souffrent et sont les otages. Pensons aux nombreux Frères de la GLNF contraints de nous visiter « en douce ». C'est l'opprobre. Le schisme de 1964 est très éclairant à cet égard comme illustration de la Guerre froide : affaiblir la franc-maçonnerie quelque part c'est s'assurer un levier sur le pouvoir en place. Mais une fois encore où est l'initiatique dans tout cela ?

 

En conclusion, on comprendra bien que la Confédération Maçonnique de France est une réelle chance pour la franc-maçonnerie traditionnelle en France. Ne pas la saisir, c'est commettre un véritable crime historique, et rater une occasion non moins historique pour réellement rassembler ce qui est épars afin de faire briller au plus haut notre idéal. Haut les cœurs, mes Frères, ne nous laissons pas intimider !

 

Et vive la Franc-Maçonnerie universelle.

 

Boanergès

 

 

 

 

°  Pour aller plus loin :

 

 

 

° Interview de J-P Servel et conséquense de ses propos sur le PMF, sur ce site.

 

° GLDF : Alain Graesel s'exprime sur la prochaine tenue de Grande Loge du mois de décembre 2014, sur ce site.

 

° GLDF : Les frères vont se prononcer dans la sérénité en décembre, sur ce site.

 

° 1985 : Quand Jean Verdun parlait de Franc-Maçonnerie Universelle, de règle, d’Ordre, d’Initiation… , sur ce site.

 

° "La réalité maçonnique" de Jean Verdun, sur ce site.

 

° Réponse à "l'historien à eux", sur l'Ecosse et les anciens, sur ce site.

 

° CMF, nouvelle polémique de Roger Dachez. Réponses et perspectives, sur ce site.

 

° Vers la réunion de la famille du REAA en France. Décision majeure du SCPLF, sur ce site.

 

° Lettre de Jean-Luc Fauque, SGC du SCPLF, sur ce site.

 

° GLDF : Rendez-vous avec son histoire. CMF et fraternité universelle, sur ce site.

 

° La CMF répond à la déclaration de Berlin des 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

 

° La déclaration de Berlin du 24 juillet 2014, sur ce site.

 

° GLNF & CMF, déclaration choc des 5 GL d’europ., sur le site La Lumière de François Koch.

 

° Convent GLDF  : Marc Henry réélu. Unité , sérénité et dynamisme, sur ce site.

 

° Poursuite de la CMF votée au Convent 2014 de la GLDF, sur ce site.

 

° GLDF 2014 : Un Convent de Liberté, sur ce site.

 

° Exclusif, la GLUA reconnaît de nouveau la GLNF, sur ce site.

 

° Exclusif : Alain Graesel défend la GLDF attaquée avant son Convent de juin 2014, sur ce site.

 

° Histoire maçonnique : Louis Trébuchet répond à Gérard Contremoulin, sur ce site.

 

° Visites vous avez dit visites, sur ce site.

 

° La Circulaire Générale N° 35 , sur ce site.

 

° GLIF, régularité, tradition et recherche de la reconnaissance internationale, sur ce site.

 

° RPMF : La Grande Loge de France a son destin en main après Vienne et Baltimore, sur ce site.

 

 

° GLTSO : Pourquoi nous quittons la Confédération, sur le site de La Lumière de François Koch.

 

 

° Baltimore 2014 : Extraits du rapport de la commission de reconnaissance, sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° Déclaration de Vienne, des 28 et 29 janvier 2014, sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° Avenir de la GLNF : Plusieurs articles dans Nice-Matin, sur ce site.

 

 

° CMF : La Grande Loge de France adopte à plus de 86% les statuts et règlements de la Confédération Maçonnique de France, sur ce site.

 

 

° Les règlements et statuts de la Confédération maçonnique de France, sur ce site.

 

 

° CMF : Les règlements et statuts sont signés, sur ce site.

 

 

° RPMF : Les 5 GL européennes accueillent la Confédération Maçonnique de France avec enthousiasme !, sur ce site.

 

 

° La ballade irlandaise des frères français, sur ce site.

 

 

° Le courrier des 5 GL européennes du 10 juillet 2013, sur ce site.

 

 

° RPMF : « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013. La CMF va de l’avant ! , sur ce site.

 

 

° Le texte de la « Déclaration de Paris » du 3 juillet 2013, sur ce site.

 

 

° Le traité fondateur de la Confédération Maçonnique de Franceet le protocole d’Intervisites, sur ce site.

 

 

° Convent 2013 historique de la Grande Loge de France. La Confédération Maçonnique de France créée, sur ce site.

 

 

° Première tenue « confédérale » à la Grande Loge de France, sur ce site.

 

 

° RPMF : Le prétexte LNF, sur ce site.

 

 

° RPMF : Le Pari Confédéral, sur ce site.

 

 

° RPMF : Des réponses aux rumeurs qui font peur ! , sur ce site.

 

 

° RPMF : Tenues communes pour les frères des cinq Obédiences Régulières françaises, sur ce site.

 

 

° RPMF : Conférence de presse de Marc Henry et des Grands-Maîtres des obédiences régulières françaises, sur ce site.

 

 

° Marc Henry (GLDF) : « La Confédération aura une direction à 5 têtes. »,sur le site La Lumière de François Koch.

 

 

° La Grande Loge Indépendante de France est consacrée, sur ce site.

 

 

° GLTSO : le Grand-Maître Jean Dubar parle de la recomposition du paysage maçonnique français, sur ce site.

 

 

° RPMF : La Confédération des Grandes Loges Traditionnelles Régulières est en marche, sur ce site.

 

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Françaises du 18 décembre 2012, sur ce site.

 

 

° Déclaration des cinq Grandes Loges Régulières du 12 septembre 2012, sur ce site.

 

 

° GLNF : Le texte de la GLUA qui enlève la reconnaissance (explications), sur ce site.

 

 

° GLNF : La reconnaissance anglaise, c’est fini, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France confirme que les négociations sont engagées avec les 5 Grandes Loges européennes, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France accepte d'ouvrir des discussion avec les 5 grandes loges régulières européennes, sur ce site.

 

 

° La Grande Loge de France en pleine forme et très convoitée avant son Convent, sur ce site.

 

 

° Après l'appel de Bâle des grandes loges réagissent, sur ce site.

 

 

° Le communiqué de Presse officiel de la Grande Loge de France, sur l'élection de Marc Henry, sur ce site.

 

 

° Marc Henry élu Grand-Maître de la Grande Loge de France, sur ce site.

 

 

° La GLDF répond officiellement aux 5 obédiences européennes, sur ce site.

 

 

° La déclaration de Bâle du 10 juin 2012, sur ce site.

Commenter cet article

Sarastro 08/12/2014 00:20

D'après les Constitutions d'Anderson, et de mémoire :
Le Franc-macon est : "
Un homme libre et de bonnes moeurs, ni athée stupide ni irreligieux libertin."
A méditer.
Je vous embrasse.

Alexander 10/12/2014 11:07

Sublime de limpidité et de conaissance maçonnique !!!
CQFD mon cher Laurent

Laurent 08/12/2014 13:58

Consternant de méchanceté et de bêtise ! Se référer à Anderson à Ramsay ou encore à Lausanne, c'est reconnaître la volonté d'ouverture et de tolérance au XVIII et XIX siècle. Vouloir l'appliquer stricto sensu au XXI, cela n'est pas sans rappeler l’intégrisme des fondamentalistes religieux. Qui aujourd'hui en effet refuserait l'initiation aux Femmes, aux Athées, aux Homosexuels, aux Bossus, aux Bègues ? Vigilance et Persévérance ne signifient pas méfiance et entêtement. Qui ose détenir la vérité sur ce qu'est un Homme libre et de bonnes mœurs ? Qui ose confondre croire et savoir en oubliant qu'un croyant stupide affirmant que Dieu existe est un imbécile tout comme l'Athée qui "sait" que Dieu n'existe pas ! La CMF à échoué et si c'est regrettable, c'est bien parce qu'elle se proposait de tendre la main à certains en tournant le dos à d'autres, tout comme la personne à l'origine du texte commenté.

Jean-Laurent Turbet 08/12/2014 00:52

CQFD mon cher Sarastro...

PA-AT 08/12/2014 00:16

Voilà des commentaires pour la plupart bien distrayants.
Bien sûr on peut enlever à la GLDF le sacré, le Gadlu, les trois grandes lumières, la tradition et même l'initiation : il reste alors un salon de thé pseudo-intellectuel où on ne prend même pas le thé. Or, il me semble qu'à moins d'avoir perdu la mémoire vis à vis de leurs serments et d'être dans le même temps passés à côté de l'essentiel les frères de cette obédience devraient trouver leur compte dans le billet de Boanerges.
Heureusement que la Franc-Maconnerie est beaucoup plus grande et forte que certains Francs-Macons français censés en faire partie (un frère me rappelait régulièrement de ne pas confondre la Franc-Maconnerie et les francs-maçons !)
La Maçonnerie est intrinsèquement forte mais le devoir d'un Franc-Maçon est néanmoins de la rendre plus resplendissante et c'est bien là que la CMF prend tout son sens.
La Franc-Maconnerie universelle ? Il y a beaucoup de Frères étrangers qui de leur poste d'observation doivent regarder le chaos de la maçonnerie française mi amusés, mi apitoyés.

Aurifer 07/12/2014 20:02

Boanergès reproche à la GLNF de "retomber dans un sectarisme d'un autre âge. Son grand maître met en avant ce principe de territorialité dont on peut se demander d'où il sort, pour conserver une sorte d'exclusivité qui n'est autre qu'un véritable exclusivisme, indigne d'un Ordre initiatique authentique, et fauteur de division, et non de stabilité comme il le prétend. Il s'agit bel et bien d'un hold-up maçonnique, de la part d'une obédience qui, sitôt la reconnaissance retrouvée, la confond sciemment avec la régularité et oublie de faire véritablement retour sur son passé. C'est indigne d'un ordre initiatique véritable. Nous n'avons aucune leçon à recevoir de cette obédience. Et les blessures seront longues à cicatriser."
Pourtant, les 5 Grandes Loges de l'appel de Bâle continuent d'appliquer ce principe de territorialité. Et les 5 Grandes Loges de l'appel de Bâle n'ont pas l'intention de remettre en cause ce principe. Boanergès va-t-il reprocher par exemple à la Grande Loge de Belgique de pratiquer un "hold-up maçonnique"? Boanergès va-t-il affirmer qu'il n'a "aucune leçon à recevoir" des 5 Grandes Loges de l'appel de Bâle?

Boanergès reproche au Frère Servel (sic !) de réaffirmer "qu'il n'existe que deux pôles à la franc-maçonnerie française".
Boanergès va-t-il reprocher à chacun des 5 grands maîtres des Grandes Loges de Bâle d'affirmer "qu'il n'existe que deux pôles à la franc-maçonnerie" dans chacun de leurs pays respectifs ?

Boanergès s'imagine que la Grande Loge de France pourra "recevoir des frères éventuellement irréguliers", pour "permettre une émulation spirituelle toujours précieuse."
Boanergès oublie que les 5 Grandes Loges de l'Appel de Bâle n'acceptent aucun frère irrégulier, et ne sont pas prêtes de changer de position.
Boanergès va-t-il reprocher aux 5 Grandes Loges de l'Appel de Bâle de manquer d’ « émulation spirituelle toujours précieuse » ?

Boanergès reproche à la GLNF et à la GLUA de constituer "un verrou totalement illégitime dans le contexte actuel".
Mais sait-il au moins qu'il peut faire le même reproche à chacune des 5 Grandes Loges de l'appel de Bâle ?

Boanergès dit que "le RÉAA est français d'origine, donc échappe au contrôle anglais, et que de ce fait les Anglais, (perfide Albion!), ne ratent pas une occasion de nous mettre des bâtons dans les roues."
Qu'il se rassure, le RÉAA (des degrés 4 à 33) est pratiqué en Angleterre depuis 1845 sans interruption. Pourquoi le Suprême Conseil pour l'Angleterre et le Pays de Galles chercherait-il à contrôler le REAA dans un autre pays ? Ce n'est que pure spéculation et fantasme stérile.

Hubert 07/12/2014 13:00

Je réagis au texte de Boanergès car j'y lis plusieurs choses particulièrement inacceptables.

Notamment l'idée que les athées n'auraient pas leur place à la GLDF. Ce n'est pas ce qu'on m'avait expliqué lors de mes enquêtes. Mais, ensuite, ce sera au tour de qui d'être exclu ? Les juifs, les protestants, les musulmans, les bouddhistes, les agnostiques...? Est-ce là la "franc-maçonnerie universelle" que notre F Boanergès appelle de ses voeux ???

En tout cas, ses propos confirment qu'à la CMF la croyance en Dieu sera bel et bien obligatoire. C'est clair. Et ceci prouve qu'il y a bien là, entre autres choses, le projet de mettre en place une maçonnerie bigote où il s'agira d'adhérer ou de faire semblant - ce qui n'est guère plus glorieux - à une croyance religieuse bien précise.

Autre chose intéressante, cette façon de présenter aujourd'hui la CMF comme une "troisième voie". Au début, ce n'était pas le cas du tout: la CMF devait se substituer à la GLNF comme organisation "régulière" reconnue par les Britanniques et les Américains. D'ailleurs, je ne crois pas une seconde que les "5 de Bâle" aient envie de se couper de la Maçonnerie dite régulière et auraient manigancé en secret avec quelques anciens GM de la GLDF une rupture historique avec Londres. C'est de la fiction pour grands naïfs, ça. Mais comme la CMF a aujourd'hui sérieusement du plomb dans l'aile, tant en interne qu'en externe, on nous sort la bonne vieille tactique de la "troisième voie": la CMF ne chercherait pas la "reconnaissance" qui tout à coup, dans ce texte, devint d 'ailleurs une tare, mais ne peut plus rester une minute de plus avec ces "faux frères" des obédiences adogmatiques libérales... que nous fréquentons pourtant depuis 150 ans. Et pourquoi cette urgence soudaine ??? Voilà bien une question à laquelle on ne nous répond jamais.

Enfin, mettre en avant le concept vaseux de "franc-maçonnerie traditionnelle" est une pirouette intellectuelle de bas étage: s'il y a bien quelque chose dont il faut se méfier, c'est justement ce concept de "tradition" qui masque souvent les visions les plus réactionnaires. Mais, pour le coup, évoquer Vichy a sans doute tout son sens...

Quoiqu'il en soit: attendons le 15 janvier, on y verra plus clair et nous pourrons faire notre choix: la liberté ou le dogme.

Lionel MAINE 07/12/2014 10:15

"Je préfère être un diable en pacte avec la vérité qu'un ange en pacte avec le mensonge".
Ludwig FEUERBACH.(L'essence du christianisme).

Brutus 07/12/2014 07:52

La Maçonnerie française, contemporaine à celle de Londres, eut un rayonnement à tout le moins comparable dans le Monde des idées. Indissociable des "Lumières" elle eut pour membres, depuis son commencement, un bon tiers à elle seule des grands penseurs ou philosophes de cette époque et des suivantes. Ceux-ci participèrent activement aux grands événements qui en france ou ailleurs contribuèrent à instaurer le "Novus Ordo Seclorum" que le Monde attendait. 

Aujourd'hui qu'en est il de ce rayonnement spirituel ? N'est il pas temps, maintenant en France et en Europe de nous régénérer et de restaurer notre influence morale perdue ? 

La CMF nous offre cette opportunité. Cette opportunité ne se représentera pas de sitôt, notre frère Boanergès à raison : la laisser passer serait une faute.

Daniel 06/12/2014 18:28

Je précise avant toute chose que je suis membre de la GLDF depuis 23 ans, et que je suis député de ma loge depuis quelques années. Rassembler ce qui est épars ! Qui n’y souscrirait pas ? Hélas notre Frère sème aussitôt la division dans sa propre famille. Je cite : « de fait, les athées n'ont pas leur place à la Grande Loge de France ». J’imagine que notre Frère n’a pas écrit « athée stupide » parce qu’il pense qu’il s’agit d’un pléonasme. S’il pense que le « Grand Architecte » devrait s’appeler « le Grand Architecte qui est Dieu », je crois que c’est lui qui n’a rien à faire à la GLDF. J’invite donc notre Frère à considérer que dans nos rituels « tout est symbole », Dieu inclus. Cela lui évitera peut-être de qualifier ses Frères athées de tricheurs, de menteurs, et de preneurs d’otage. Cela dit, je trouve comme notre Frère que la CMF est un projet magnifique, et je trouve aussi regrettable qu’injustifiée la frilosité actuellement manifestée par beaucoup de nos Frères.

L'Écossais 08/12/2014 15:04

Mais enfin, on peut ne pas être athée sans adhérer à une religion révélée... Un bouddhiste n'est pas athée mais le mot dieu reste sans objet pour lui. L'écossaise respecte toutes les religions, toutes les spiritualités; elle n'est pas censée les combattre, voilà tout. Encore une fois, le Convent de Lausanne est très clair à ce propos. Comme les Constitutions d'Anderson.

JB 06/12/2014 13:58

Ces propos sont scandaleux et intellectuellement malhonnêtes.

Scandaleux de tordre ce bel idéal de « réunir ce qui est épars » et d’affirmer dans la foulée que les athées n’ont pas leur place à la GLDF alors que la conception ouverte et non dogmatique du principe créateur a été confirmée par 93% des loges lors du dernier Convent, conception qui précisément permet à l’athée et au croyant de se réunir. Si ce F souffre tant de la présence d’athées à ses cotés, c’est à lui de partir, vers des obédiences où cette foi est requise. Le hold up, c’est celui qu'il promeut en réduisant la spiritualité à la foi religieuse.

Malhonnête intellectuellement de dire une chose et son contraire, d’exprimer un tel dégoût pour la GLNF et le carcan qu’elle pose sur la capacité de ses FF à visiter d’autres obédiences, et défendre l’idée qu’il faudrait pourtant appliquer ce même carcan aux FF de la GLDF. « quel intérêt les Frères de la Grande Loge de France ont-ils à maintenir leurs relations « fraternelles » avec le Grand Orient ? ». Peut être à comprendre la relativité de leur démarche, qui toute initiatique qu’elle est, n’est emprunte d’aucune Vérité, qui rendrait fausse ou impure celle des autres.

Malhonnête intellectuellement d’affirmer qu’être en désaccord avec les textes soumis au vote de la prochaine TGL revient à être en désaccord avec la CMF, sauf à prouver que l’importation de ce nouveau carcan est une obtempération à la demande des européens, répétée récemment par la Belgique.

Scandaleux surtout de qualifier de faux FF ceux qui expriment leur désaccord.

Enfin, mon TCF Jean Laurent, tu peux pousser le jésuitisme jusqu’à dire en préambule de ce texte que tu n’en partages pas tout, je te rappelle que la responsabilité des propos tenus sur un site relève de leur auteur tout autant que de leur hébergeur. Alain Soral ne manque pas non plus de ferveur dans ses positions. La ferveur ne suffit pas à constituer la vertu.

Lionel MAINE 06/12/2014 10:39

Consternant !
La C.M.F se révèle être le B.P.T.B, le "bassin du purgatoire pour têtards de bénitier" !

Aixcalibur 06/12/2014 09:01

Mon TC JLT,

Je regrette de ne pas lire mon commentaire sur ce sujet.
Nous portons chacun une part de vérité et dans la juxtaposition, nous avançons ensemble vers la Lumière.
Occulter ce qui n'est pas "conforme" est une pratique détestable et sectaire.

Mickey 974 06/12/2014 04:31

Je n'ai rien à redire sur cette position qui prend un peu de hauteur après les invectives des parleurs qui ne sont souvent pas concernés directement et donc n'ont pas à essayer d'influencer ceux qui le sont par des méthodes connues "de l'autre côté d'un mur tombé depuis longtemps"...DIEU merci : notre confort personnel doit laisser la place à la Vérité de notre Rite et après il nous appartiendra de nous adapter.

joaben 05/12/2014 21:17

Heureusement qu'il n'y a pas de pression sur les députés ... ca qu'est-ce que ca serait s'il y en avait ... Il y aurait beaucoup à dire mais comme il n'y a rien de nouveau dans ce discours, les reponses precises ont déjà été données.

Aixcalibur 05/12/2014 19:08

Evidemment notre frère JLT n'aurait pas invité un frère qui aurait eu un avis divergent de celui du TRGM ! Si ce frère Boanergès existe vraiment, il faudrait qu'il reprenne la chronologie des évènements pour comprendre que seule une équipe autour des GM Graesel/Dubard/Henry a cru que la GLUA allait tomber dans le piège CMF pour arracher le Graal de la reconnaissance anglaise.
Tous ceux qui sont un peu informés des pratiques des "réguliers" savent que c'était perdu d'avance, comme ils savent qu'une obédience reconnue par la GLUA ne fera jamais rien qui risque de lui faire perdre cette précieuse reconnaissance. Les 5 GL européennes ont mis leurs conditions et même si le TRGM actuel arrache 66% des votes cela ne suffira pas à les convaincre que nous sommes devenus fréquentables. Enfin envoyer ceux qui ne partagent son enthousiasme jouer ailleurs me semble un peu cavalier et pour tout dire peu maçonnique. Boanergès table sur combien de départs ? A partir de combien les finances de la GLDF vont passer dans le rouge ?
Pour terminer, il est de bon ton de se draper dans l'initiatique, la régularité, la famille écossaise, la pureté du rite, etc ... mais tout ça ce ne sont que des mots. Le vrai travail maçonnique ne se préoccupe pas de ces mots mais d'un investissement personnel sans fin pour une transformation intime au coeur d'un atelier et d'une pratique rigoureuse du rituel : la CMF n'a rien à voir là dedans, alors que décors et estrades sont sans doute plus près de cette nouvelle structure qui n'a plus rien d'initiatique mais qui va prendre ses fonds toujours dans les mêmes poches : les miennes !

Lafond 05/12/2014 18:22

Un avis, une lecture, une analyse, qui pour moi, représente le bonheur du jour!
VF de la GLAMF

TS 05/12/2014 18:07

Quel mépris et surtout une ignorance en matière de régularité maçonnique .
Quand aux troubles dont il accuse la GLNF , il semblerait que maintenant que les langues se délient que vous ne soyez pas étranger .qui sème le vent récolte la tempête , tous les 50 ans .
Enfin le TGV est plutôt un train de banlieue et l'image que vous donnez de la FM avec vos partenaires depuis 3 ans fait penser à une basse cour qui interprète chacun avec son savoir sa vision du GLADU .

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents