Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GLFF : 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 25 Novembre 2014, 09:14am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #GLFF, #Femmes

GLFF : 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Dans le cadre de la Journée Internationale contre les violences faites au Femmes, la GRANDE LOGE FEMININE DE FRANCE représentée par sa Présidente Catherine Jeannin-Naltet et la Commission des Droits des Femmes de l’Obédience tiennent à rappeler les autorités de notre pays au respect de la Convention d’Istanbul, premier traité européen contre la violence à l’égard des femmes, dans l’espace public, au sein du couple et de la famille, voire au travail, qui est entrée en vigueur cet été.

 

Adoptée par les 47 pays membre du conseil de l’Europe, elle a été ratifiée par la France, le 4 juillet 2014.

 

La Convention d’Istanbul incite les pays à développer non seulement des politiques de prévention, à former des professionnels (elles) pour mettre en place des dispositifs de protection, tels que des services téléphoniques d’assistance, des centres d’accueil, des services de santé, un soutien psychologique et des aides juridiques, mais également à poursuivre les auteurs de tels méfaits.

 

Cet accord international entend que ses signataires s’attaquent aux stéréotypes sexistes afin de changer les comportements quant aux rôles des femmes dans la société.

 

La Grande Loge Féminine de France soutient ce texte et souhaite la mise en œuvre des mesures qu’il préconise et encourage les Etats d’Europe qui ne l’auraient pas encore fait à le ratifier.

 

 

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents