Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


DH : Michel Meley pour "l'« union sacrée » des Francs Maçons, au delà des particularismes obédientiels". Convent 2014-3.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 1 Septembre 2014, 11:32am

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #DH, #Meley, #Convent

Michel Meley, président de la Fédération Française du Droit Humain.

Michel Meley, président de la Fédération Française du Droit Humain.

Comme je vous l'avais annoncé, Michel MELEY a été réélu à l’unanimité Président du Conseil National de la Fédération française du DROIT HUMAIN, à l’issue du Convent (Assemblée Générale annuelle).

 

Dans son allocution de clôture, le Président a présenté les grandes orientations et manifestations publiques futures du DROIT HUMAIN de France qui ambitionne de demeurer le fer de lance de la mixité, réponse à bien des problèmes de notre société.

 

Mais alors que le paysage maçonnique est en pleine évolution, dans une société en proie au désenchantement, pour ne pas dire au désarroi, Michel MELEY a surtout appelé de ses vœux une « union sacrée » des Francs Maçons, au delà des particularismes obédientiels.

 

Solidement fédérés par leurs principes et leurs valeurs communes, ils doivent être des veilleurs et s’employer à concevoir puis mettre en œuvre, ensemble, les moyens d’une réelle mutation.

 

La société doit pouvoir compter sur eux et le savoir.

 

Au cours de ce Convent, les 691 députés des plus de 17000 membres ont adopté la synthèse de leurs travaux de l’année écoulée sur le thème : « L’utopie peut-elle encore être un moteur au XXIème siècle ? »

 

Vous pouvez trouver l’intégralité du texte sur le site du Droit Humain en cliquant ici : http://www.droithumain-france.org/node/417

 

Les franc-maçons du DROIT HUMAIN s’interrogeront cette année sur l’avenir de la démocratie, en un temps de défiance envers les élus; alors que progressent abstentionnisme, populisme, intégrismes politiques et religieux, il est indispensable de mobiliser le citoyen dans ses devoirs.

 

 

° Pour aller plus loin :

 

 

° Le site du Droit Humain.

 

° DH Michel Meley réélu président du Droit Humain. Convent 2014-2, sur ce site.

 

° DH Convent 2014. Rapport d'activité voté à l'unanimité, sur ce site.

 

° DH. Michel Meley nouveau président élu, sur ce site.

 

 

 

 

Attention ! Cet article, comme tous les articles du "Bloc-Notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités", (http://www.jlturbet.net/) est écrit en mon nom personnel.

Je ne parle ni au nom d'une association, ni d'un parti, ni d'une loge, ni d'une obédience maçonnique.

Mes propos n'engagent que moi et non pas l'une ou l'autre de ces associations.

Je ne suis en aucune façon habilité à écrire au nom d'une association, d'un parti, d'une loge, d'une obédience maçonniqueTout ceci pour que cela soit bien clair, qu'il n'y ait aucune ambiguïté de quelque nature que ce soit.

Quelles que soient mes responsabilités - ou non -  présentes ou futures dans une organisation, les propos tenus dans cet article comme dans tous les articles de ce Bloc-Notes, sont exclusivement des opinions personnelles qui n'engagent que moi.

Je rappelle simplement que la liberté d’expression est en France un droit Constitutionnel, quelle que soit notre appartenance à une association de quelque nature que ce soit.

Dans son article 10, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose que : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. »

Dans l'article 11, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose aussi que : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. »

Ces deux articles ont valeur constitutionnelle car le préambule de la Constitution de la Ve République renvoie à la Déclaration de 1789.

La Constitution et les Lois de la République Française s'appliquent sur l'ensemble du territoire national et s'imposent à tout règlement associatif particulier qui restreindrait cette liberté fondamentale et Constitutionnelle de quelque façon que ce soit.

Jean-Laurent Turbet

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents