Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


« Crémieux, ses amis et ses contemporains » : Colloque au Sénat le 20 juin 2014.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 2 Juin 2014, 16:30pm

Catégories : #Franc-Maçonnerie, #Judaïsme, #Histoire, #Crémieux, #REAA

L’ADACIA (Association des Amis de Crémieux Isaac Adolphe) vous propose une journée d’études particulièrement intéressante le vendredi 20 juin 2014.

 

Cette journée, appelée « réunion annuelle de printemps de l’Association » aura un thème et des intervenants très intéressants !

 

Mais d’abord, pour celles et ceux qui l’auraient oublié, qui était Adolphe Crémieux ?

 

Adolphe Crémieux, né Isaac Moïse le 30 avril 1796 à Nîmes et mort le 10 février 1880 à Paris, est très certainement l’un des meilleurs représentants de l’Humanisme français et l’un des tous premiers défenseurs des droits de l’Homme dans notre pays.

 

Il fut avocat et homme politique français.

 

Il est l'auteur du décret Crémieux d'octobre 1870. Il fut ami de l'abbé Grégoire dont il fit l'éloge funèbre.

 

Il fut avocat au barreau de Nîmes, puis auprès de la Cour de cassation. Au début de sa carrière, Crémieux défend en particulier les victimes de la Terreur blanche, ce qui lui vaut d’être appelé l’« avocat des protestants ». En 1824, à vingt-huit ans, il occupe la première place au barreau de Nîmes et compte au nombre des avocats les plus renommés de la Restauration.

 

Il est élu député de Chinon, de 1842 à 1848.

 

Le 24 février 1848, lorsque la révolution triomphe à Paris, Crémieux conseille au roi Louis-Philippe Ier d'abdiquer et de s'enfuir.

 

Le lendemain 25 février 1848, il devint Ministre de la Justice (jusqu'au 7 juin 1848), du gouvernement provisoire qui se proclama la Deuxième République.

 

Le 9 mars 1848, Crémieux reçut « une délégation de noirs et de mulâtres des colonies françaises » et leur déclara que « la nouvelle République accomplira ce que la République de 92 avait proclamé. Vous redeviendrez libres ». Le 27 avril 1848 Le deuxième décret de l'abolition de l'esclavage en France est signé par le Gouvernement provisoire de la deuxième République sous l'impulsion de Victor Schoelcher, mais Crémieux, franc-maçon comme lui est signataire du décret.

 

Opposant farouche au Second Empire il redevient avocat.

 

Le 17 mai 1860, l'Alliance israélite universelle est créée, à l'instigation de Crémieux et de Charles Netter. Crémieux en prend la présidence en 1864.

 

Il est élu député de la Drôme au Corps législatif, de 1869 à 1870.

 

Il devient membre du gouvernement de la Défense nationale, du 4 septembre 1870 au 17 février 1871, toujours comme Ministre de la Justice.

 

Le 24 octobre 1870 il prend le célèbre décret  N°136, le « Décret Crémieux », qui accorde la citoyenneté française aux trente-sept mille juifs d'Algérie, leur permettant de s'extirper de l'humiliant statut islamique de dhimmi en ces termes : « Les israélites indigènes des départements de l'Algérie sont déclarés citoyens français ; en conséquence, leur statut réel et leur statut personnel, seront, à compter de la promulgation du présent décret, réglés par la loi française. Toutes dispositions législatives, décret, règlement ou ordonnance contraires sont abolis ».

 

Adolphe Crémieux est également l’un des francs-maçons les plus remarquables de son temps.

 

Crémieux est initié en 1818, à la loge du « Bienfait anonyme » (à Nîmes), du Grand Orient de France.

 

En 1860, il quitte le Grand Orient pour le Suprême Conseil de France (Rite écossais ancien et accepté) où il effectue son œuvre majeure.

 

En 1869 et jusqu’en 1880 il devient le Très Puissant Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil de France.

 

C’est Adolphe Crémieux qui, en 1875, est à l’initiative de la réunion, à Lausanne en Suisse, d’une assemblée des Suprêmes Conseils, pour harmoniser le rite écossais ancien et accepté avec les « légitimes exigences de la civilisation moderne ».

 

Véritable acte fondateur de la franc-maçonnerie moderne, cette déclaration du Convent de Lausanne proclame « l'existence d'un Principe Créateur ».

 

Au terme de sa longue carrière politique, Crémieux devint sénateur inamovible, de 1875 à sa mort en 1880.

 

Il est enterré au Cimetière du Montparnasse.

 

Comment retracer en quelques lignes seulement une vie si riche et si intense !

 

C’est pourquoi, si vous voulez en savoir plus, je ne saurais trop vous recommander la réunion annuelle de printemps de l’ADACIA (Association des Amis de Crémieux Isaac Adolphe) qui se déroulera comme nous l’avons vu :

 

Le vendredi 20 juin 2014 de 9h a 13h

Au Palais du Luxembourg - Salle Vaugirard

26 rue de Vaugirard - 75006 PARIS

 

En voici le programme :

 

Thème de la Journée :

 

CREMIEUX SES AMIS ET SES CONTEMPORAINS.

 

Accueil : Joseph Benichou et Daniel Bacry (Président d’Honneur)

  • Présentation du thème : Jean Pierre Thomas : les amitiés d’I.A Crémieux et de Victor Hugo.

 

1ère partie :

  • Denis Sellem de l’association des amis de Victor Hugo : « Victor Hugo ».
  • René Chéneaux : Poèmes choisis de Victor Hugo.

 

2ème partie :

  • Jean Bernard Levy : « Odilon Barrot et IA Crémieux ».

 

 

 

Le repas dans les salons du palais du Luxembourg sera suivi d’une visite guidée par Jean-Pierre Thomas pour les participants intéressés à partir de 14h30.

 

Une journée d'études à ne pas manquer !

 

Jean-Laurent Turbet

 

 

Compte-tenue de la qualité de la journée et des intervention il est indispensable de confirmer rapidement votre participation avec le nombre de participants à cette adresse : Adacia1875@gmail.com

 

 

Vous devez également imprimer et envoyer le bulletin suivant (après avoir confirmé par mail)

 

 

ADACIA - Association Des Amis de Crémieux Isaac Adolphe

 

NOM..................................................................

 

Prénom : ….......................................................

 

 

Adresse :............................................................................

 

 

e-.mail…………………………………………

 

Téléphone fixe : …………………………………

 

 

Portable : .............................................................

 

Participera à la conférence et sera accompagné de …............personnes : Ci-joint une participation aux frais de 10€ par personne. Soit :…….. €

 

Participera à la conférence et au repas et sera accompagné de ……..personnes : Ci-joint un chèque de 45€ x ……………personnes. Soit : ………€

 

Etablir les chèques au nom d’ADACIA et l’adresser à M. Jacques Rozen, 5 rue du Général de Larminat – 94370 Sucy en Brie.

Adolphe Crémieux

Adolphe Crémieux

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents