Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


GODF : Daniel Keller et l'égalité hommes / femmes

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 9 Mai 2014, 12:38pm

Catégories : #GODF, #Mixité

 

 

Daniel Keller, le Grand-Maître du Grand Orient de France a écrit un point de vue dans l'ouvrage de Frédérique Agnès et Isabelle Lefort, "100 ans de combats pour la liberté des femmes", qui vient d'être publié en 2014, au éditions éditions Flammarion.

 

Voici ce texte du Grand-Maître du Grand Orient de France :

 

" Parce qu’elle ressemble à un grand oeuvre inachevé, l’égalité femmes-hommes ne peut que parler directement aux maçons. L’heure est venue non seulement de progresser sur ce terrain, mais aussi d’éclairer ce débat de société avec tout le sens de l’engagement, le sens critique et, par-dessus tout, la conviction dans le progrès de la société dont nous sommes capables.

 

Nous sommes tous guidés par l'esprit des Lumière

 

Plus que jamais, la vocation profonde du Grand Orient de France est de s’emparer sans tabous des grands sujets de société. En accord profond avec notre identité progressiste, notre rôle prend tout son sens au cœur de la Cité.

 

Nous sommes fiers de notre initiation, qui est au centre de notre identité ; pour autant, notre devoir est d’éclairer les sujets de société. Nous sommes aujourd’hui fiers de les renouveler avec un thème aussi structurant pour notre société que les débats développés, à titre d’exemple, dans le cadre de l’adoption de la loi sur le mariage pour tous.

 

Mais cette vocation à éclairer un débat de société et à sortir de notre réserve dans une visée prospective ne prend son sens qu’en fonction de notre foi dans l’égalité, le progrès, la raison, c’est-à-dire dans ce qui en France se nomme la République. C’est la boussole qui nous guide, c’est la lumière qui nous éclaire, c’est le feu qui nous alimente.

 

Ajoutons que l’instrument qui nous mène à bon port, comme à toutes les époques qu’a traversées le Grand Orient, demeure la rationalité critique, l’esprit des Lumières.

 

Les compétences n'ont pas de sexe

 

Comment tolérer les inégalités, les injustices, les discriminations, à commencer par celles qui sanctionnent une partie de l’humanité au profit d’une autre ? Ce sont les modernes visages des préjugés, de la superstition et du fanatisme que nous avons toujours combattus. Sans compter que prolonger ces inégalités, c’est se priver de façon très concrète de ressources précieuses dont notre pays a tant besoin en cette période de crise : les compétences n’ont pas de sexe.

 

Au nom de nos convictions humanistes, nous voulons contribuer à faire évoluer la société française dans un sens plus juste.

 

Nous sommes à la fois ambitieux et conscients de l’inertie propre aux affaires humaines. Nous ne sous-estimons pas la somme des combats à mener. Nous ne prétendons pas qu’il faille tout révolutionner d’un coup, même si nous savons bien que, à certains moments de l’histoire, des avancées spectaculaires sont indispensables.

 

Chez nous, la mixité n’en est qu’à ses débuts

 

Préparer les succès de demain, c’est aussi poser convenablement les questions en jeu dès aujourd’hui. C’est avoir le courage de désigner les problèmes, de faire tomber quelques masques, de dénoncer les injustices les plus choquantes, mais aussi celles qui sont plus dissimulées.

 

En ce sens, le temps court du 12 juin 2013, jour de notre conférence sur l'égalité homme-femme, rejoint la nécessaire prise en compte du temps long qui est celui du vrai combat. La conscience de la durée, intrinsèquement liée à la culture de la patience partagée au Grand Orient, est la matrice du vrai progrès, universellement partagé.

 

Associer réellement hommes et femmes à l’œuvre commune à tous les niveaux de la société, c’est véritablement faire de la fraternité une réalité, c’est faire de l’idée républicaine une pratique.

 

Au sein du Grand Orient de France, la mixité n’en est qu’à ses débuts. Elle progressera au rythme choisi par chaque Loge. Mais d’ores et déjà, elle préfigure le nouveau visage de l’Obédience sur la durée du siècle qui commence. D’autres viendront pour dire en quoi la présence des femmes aura fait évoluer notre travail, la manière de concevoir la démarche maçonnique. C’est en tout cas une nouvelle page du Grand Orient de France que hommes et femmes, placés sur le signe de l’égalité, ont décidé d’écrire ensemble".

 

Daniel Keller

 

GODF : Daniel Keller et l'égalité hommes / femmes

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents