Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Bloc notes de Jean-Laurent sur les Spiritualités

Informations sur les spiritualités, les religions, les croyances, l'ésotérisme, la franc-maçonnerie...


« Benny Lévy, traces d’un enseignement », de Jackie Berroyer et Pascale Thirode, le 27 avril 2014 au cinéma Le Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Publié par Jean-Laurent Turbet sur 22 Avril 2014, 11:12am

Catégories : #Judaïsme, #Benny Lévy, #Gilles Hanus, #IEL

Ce sera très certainement un grand moment que  la projection du film de Pascale Thirode et Jackie Berroyer « Benny Lévy, traces d'un enseignement ».

 

Cette projection aura lieu le dimanche 27 avril prochain à 11 heures du matin au cinéma « Le Saint-Germain-des-Prés », à Paris.

 

Les auteurs du film seront présents pour en raconter l'histoire.

 

C’est un film auquel a également participé Gilles Hanus, le directeur de l’Institut d’études lévinassiennes, créé par Benny Lévy. Celui-ci a fait paraître il y a quelques mois un magnifique ouvrage intitulé « Benny Lévy, l’éclat de la pensée » (voir tous les renseignements en fin d’article).

 

Pour celles et ceux qui se s’en souviendraient pas, Benny Lévy  (alias Pierre Victor), né le 28 août 1945 au Caire (Égypte) et mort à Jérusalem le 15 octobre 2003, est un philosophe et écrivain français.

 

Élève de l’École normale supérieure de 1965 à 1970, il a été le secrétaire de Jean-Paul Sartre de septembre 1973 jusqu’à la mort de l’écrivain en 1980.

 

 

Ancien dirigeant d’un parti maoïste du début des années 1970, la Gauche prolétarienne, il a opéré un « tournement » qui l’a amené, selon l'expression « de Mao à Moïse » (même s'il préférait dire « de Moïse à Mao et de Mao à Moïse »).

 

Parcours symbolique de quelques-uns de cette génération, partis du Petit Livre rouge et finalement respectueux des mitzvot.

 

Émigré en Israël en 1997, il s'installe à Jérusalem, où il fonde avec Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy l’ Institut d'études lévinassiennes, qu'il dirige jusqu'à sa mort en 2003. Il existe aujourd'hui la Fondation Benny Lévy : http://www.bennylevy.co.il/.

 

En deux mots, le film « Benny Lévy, traces d'un enseignement » est un montage d'extraits d'un cours consacré par Benny Lévy en 1996 à l'Alcibiade de Platon et d'un entretien réalisé par Jackie Berroyer à Jérusalem sur la pratique d'enseignant de Benny Lévy.

 

Frappé par l’enseignement de Benny Lévy dont il fut l’auditeur pendant plusieurs années à Paris-VII, Jackie Berroyer arriva rapidement à l’idée qu’il fallait garder une trace de celui-ci. Le tout constitue un témoignage précieux d'un aspect trop souvent méconnu de la pensée de Benny Lévy.

 

Voici ce qu’en dit la réalisatrice, Pascale  Thirode, sur son site internet (http://www.pascalethirode.fr)

«  Un soir, vous rentrez d’un cocktail mondain, déprimé…

 

Un autre soir, vous rentrez d’un cours donné à Jussieu, et malgré le vent glacial qui souffle aux pieds des tours rouillées de Paris VII, vous ressentez une sorte d’euphorie ainsi qu’un certain appétit pour les grandes questions …Tout cela tient beaucoup au talent de Benny Lévy et c’est ce qui m’a porté à filmer un de ses séminaires environ trente heures sur «l’Alcibiade, dialogue de Platon » en 1996.

 

Pourquoi ce séminaire ?  Pourquoi l’Alcibiade ?

 

La double ignorance c’est   « je ne sais pas que je ne sais pas »

 

La simple ignorance c’est    « je sais que je ne sais pas »

 

 «  Moi,  je pense que … »

comme on le dit couramment dans une discussion de comptoir, est souvent un fait de la double ignorance puisque celui qui le prononce, ne sait pas qu’il ne parle qu’avec des opinions et non pas de la pensée.

 

Le connais-toi toi-même, oracle de Delphes, est évoqué dans l’Alcibiade, il pose la question de savoir si une personne est à sa place dans la cité, si elle connaît sa place, si elle sait ce qui n’est pas de sa compétence,  etc. Une question de cinéma aussi !

 

Benny Lévy, par le ton qu’il adopte lors de son enseignement, par  sa présence et par le fait qu’il soit spectaculaire et amusant sans être cabotin, fascine les étudiants puis fait vivre en eux l’envie de réflexion.

 

Le film est un portrait philosophique de Benny Levy à partir d’extraits du cours « Alcibiade de Platon »  que j’ai filmé à l’Université de Paris 7 en 1996 et  un entretien à Jérusalem  en 1997 où Benny Lévy revient sur son enseignement et son parcours. Des passages de cet entretien rythment le film et lui donnent une dimension réflexive qui met en perspective la singularité de la parole enseignante de Benny Lévy.

 

Le film nous révèle le caractère actuel de ce dialogue platonicien, d’apparence si austère ».

Pascale Thirode

 

° La projection :

 

« Benny Lévy,  traces d’un enseignement ». 

59 mn. janvier 2014.

Un film de Jackie Berroyer et Pascale Thirode, réalisé par Pascale Thirode.

Dimanche 27 avril 2014 à 11 heures,

au cinéma Le Saint-Germain-des-Prés

22 rue Guillaume Apollinaire,

75006 PARIS.

 

° A lire absolument :

 

« Benny Lévy, l’éclat de la pensée »,

de Gilles Hanus.

Editions Verdier, collection Philosophies.

Publié en 2013. 15€

 

° Sur le site des éditions Verdier.

° Le commander, sur le site Amazon.fr, 14,25€.

° Le commander, sur le site de Fnac.com, 14,25€.

 

 

 

 

 

° Résumé du livre :

 

« Les textes de Benny Lévy restent méconnus, car l’image que l’on a de lui fait obstacle à leur lecture. Écartant cette image, nous nous en tiendrons à sa manière si singulière de lire les textes, quels qu’ils fussent, de leur donner vie. Qu’un texte puisse, grâce à la voix qui le porte et le déplie, grâce au travail, acharné et patient, de la lecture qui en explore les articulations les plus manifestes mais aussi les plus secrètes, parler à chacun en propre, l’atteindre en son point sensible: telle est la vie dont nous parlons, plus forte que la mort qui menace tous les textes.

Car la voix risque de disparaître dans l’épaisseur même des lettres; les textes réifiés de perdre leur pouvoir de dire.

Re-susciter la voix au cœur de la lettre, faire retentir son grain, son souffle, son amplitude et ses nuances: telle doit être lambition dune véritable lecture.

Pour Benny Lévy, la pensée fut indissociable d’un tel travail de lecture, l’amenant à reprendre à neuf les textes, à en renouveler la compréhension. Cette puissance de lecture produisit dans son geste de pensée cinq exigences qui guideront notre réflexion: réformer la pensée, sortir du politique, penser luniversel autrement, faire retour au Nom, produire, enfin, des événements de lecture ».

 

° A lire également de Gilles Hanus :

 

° "Quitter l'Université sans renoncer au savoir". Le freies jüdisches lehrhaus de Franz Rosenzweig, sur ce site.

 

° "Échapper à la philosophie ? Lecture de Lévinas", sur ce site.

« Benny Lévy, traces d’un enseignement », de Jackie Berroyer et Pascale Thirode, le 27 avril 2014 au cinéma Le Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Commenter cet article

Bonnet 28/04/2014 15:34

Je suis de pres les programmations du St Germain des Pres( et des autres salles du quartier) mais j'aurais peut etre raté celle ci : un grand merci pour cette alerte et quel dommage cela aurait été de la rater . On connait Benny Levy par ses écrits ou ses prises de position , qu'on est pas obligé de suivre ... comme paroles d'évangile (!) mais ces 55mn d'images apportent bien plus... et on en sort moins ignare qu'on est rentré . Donc il fallait y aller !!! J'ai dit ! JCB

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents